Syndicate content

Add new comment

Submitted by Hassane Moussa Alkerou,Niger on
Le constat que le secteur de la microfinance ne profit pas a la population rurale au Niger est flagrant.Ainsi,les agricultures qui représentent plus 70% de la population n'ont droit qu'a moins de 1% des crédits accordes par la microfinance et les banques commerciales or l'agriculture représente 40% du PIB donc il n'y a pas que la question de distance.J'estime que pour favoriser l'accès des ménages défavorisés a la microfinance,il faudrait beaucoup plus se tourner vers les pouvoirs publiques qui,eux seuls pourront créer cet atmosphère favorable.Aussi,la nécessite de créer une Banque agricole au Niger s'impose non seulement a cause des moyens de production qui restent encore rudimentaires mais aussi et surtout pour garantir la sécurité alimentaire via l'octroi de crédit en vue de la modernisation de ce secteur et penser au développement a la base. Malgré la prolifération de la microfinance au Niger,elle reste inaccessible aux pauvres.