Syndicate content

Add new comment

Submitted by MBOUAYILA TSASSA Franck Mondesir on
Les secteurs financiers dans les pays africains demeurent toutefois parmi les moins développés de la planète. En Afrique, le développement financier dans la zone CFA est encore plus limité. Pourquoi? A des raisons multiples : Les secteurs financiers subissent le phénomène lié à la bureaucratie externe c'est-à-dire, la majorité des banques opérant dans cette région, sont des filiales des banques Françaises, c’est qui, fais que la prise des décisions de la détermination des différents taux directeurs des banques centrales sont plus influencés par l’extérieurs leurs maisons mère et (la banques Mondiale et le FMI à travers le conseille de communautés monétaires). De même, les sociétés exploitant le pétrole dans ce secteur, pour la plus grandes partie procèdent à des placements off-shore .Ce qui ont pour conséquence, la fuite des liquidités dans le circuit financière. Par ailleurs, L’absence des véritables produits financière et la majorité des banques jouent, juste le rôle de paierie des salaires au lieu de soutenir la croissance économique. De plus, L’environnement social de la zone Franc dans sa plus grande partie est caractérisée par un niveau élevé de la pauvreté constituant, un facteur clé dans le processus de mobilisation des ressources et au comportement des certains chef ou demi-chef des ménages vulnérables. L’environnement macroéconomique est souvent incertain dans l’ensemble du sous secteur. En termes de dirigeant de la zone franc, en particulier ceux de la CEMAC, le comportement des décideurs influence. Ce pendant, le secteur d’assurance à travers les sociétés d’assurances, souffre d’un véritable problème lié au capitaux propres, capable d’assurer la couverture des grands dommages, ce qui fait que les sociétés pétrolière préfèrent souscrire leurs assurances à l’extérieur de la zone CEMAC.