Syndicate content

Add new comment

Submitted by Emmanuel Mbaga Zola on
Bon anniversaire à l'Uemoa pour ses quinze ans d'âge! Merci d'avoir pensé à moi en vue de ma participation au débat dans le cadre de cet anniversaire. Je ne suis pas économiste et ne suis pas très au courant de la performance économique de l'institution dans sa sphère géographique. Néanmoins, je vudrais brièvement réagir en tant que politologue et politicien engagé dans mon pays la RDC en Afrique centrale pour le changement des mentalités, de comportement et des hommes. Je pense que si performance il y a de la part de l'Uemoa, durant toutes ses années d'existence, les économies des pays membres de la Cedeao s'en porteraient mieux, avec des répercussions visibles sur le vécu quotidien des populations de cette zone. Or, ce n'est pas le cas, vu la pauvreté qui est toujours endémique dans cette région comme c'est le cas presque partout en Afrique subsaharienne, avec sa conséquence logique: l'immigration clandestine massive de jeunes africains qui vont gonfler en Europe les rangs des esclaves modernes dont le rôle essentiel consiste à travailler durement pour maintenir les économies des pays européens en supériorité sur celles d'Afrique. D'ailleurs, les économies des pays de cette zone ne vaudraient pas grand chose sans le parrainage de la France à la monnaie des pays francophones membres. Mais je pense pour qu'il y ait véritablement des performances de la part de l'Uemoa dans l'avenir, il faudra résoudre le problème de la mauvaise gouvernance entretenue par des gouvernants népotistes qui prennent les peuples d'Afrique en otages. De la sorte, la gestion transparente et efficiente des ressources, qui ne manquent pas dans les différents pays de cette zone, comme c'est le cas presque partout en Afrique et notamment en RDC, permettra à une institution comme l'Uemoa de réaliser plus de performance avec des effets d'entraînement visibles sur le bien-être des populations de la zone. Emmanuel Mbaga Zola Kinshasa