Syndicate content

Add new comment

Submitted by Anonymous on
Bonjour, Je pense sincèrement que la position du Monsieur Kako est bien fondée et analytiquement bien défendue. Je ne suis pas sûr que les politiciens partageront sa vision, mais au fond, il pose la question de l'indépendance monétaire et économique. Imaginez, un pantalon que vous portez et l'autre patte est avec quelqu'un d'autre ! ou une chemise à demi bras ! La France devra accepter l'indépendance totale : elle ne perd pas forcement. Sa devise c'est LIBERTÉ-ÉGALITÉ-FRATERNITÉ. JE ME PERMETS DE DIRE QU'IL FAIT PARTI DES ÉCONOMISTES TRÈS COURAGEUX DE CE MONDE. Il faut reconnaitre que des efforts ont été faits et beaucoup reste à faire. Dans le domaine de la compétitivité des économies, je pense que la dynamique est loin d'être créée, il y a encore d'énormes efforts à faire, pour rendre l'espace UEMOA plus attractif, notamment. Il faut créer des vrais pôles de développement autour des capacités endogènes des pays et rendre les échanges plus possibles, à travers la suppression des multiples barrières non tarifaires. également, toutes les politiques commerciales sont plus tournées vers l'extérieur, alors que les marchés de l'Union sont exploités par d'autres pays. Je partage un point de vue très souvent avancé dans la littérature, il s'agit de la gouvernance politique et économique : sans une bonne gouvernance, on ne peut jamais réussir tout développement ; Évidemment, la paix et la sécurité passe par là. La vision des dirigeants africains est souvent difficile à percevoir : j'aimerai voir un jour, quelqu'un démissionner, parce qu'il a failli à sa mission ou qu'il n'a pas réussi son projet de société. Pour une jeune Union comme l'UEMOA, le bilan me semble positif sur le plan de la mise en place des institutions et de la réglementation sur le plan macroéconomique et budgétaire. Mais l'enjeu est que si les perspectives se confirment, on arrivera à une monnaie unique CEDEAO ! également, tout comme les États, l'Union devra réussir une véritable amélioration des conditions de vie des populations (les performances macroéconomiques devront davantage se traduire sur les conditions de vie des ménages de l'Union). Bon anniversaire à l'UEMOA pour ces 15 ans. Dramane L. Traoré Bamako, Mali