Syndicate content

Add new comment

Submitted by Elfi Littmann on
Bravo Monsieur Carmona - je suis entièrement d'accord avec vous. Nous sommes une de ces PMEs dont vous parlez - avec uniquement 3 à 4 employés, mais je m'entends comme un "entrepreneur avec engagement social", et je pense que des pays comme Madagascar auraient besoin de beaucoup plus de ce genre de compagnies: Nous nous engageons pour la sensibilisation de la population pour la protection de l'environnement, pour la vie communautaire et le dévéloppement de la ville et de la région. L'année passée qui était une année plus que blanche pour nous - comme pour beaucoup de compagnies, dont beaucoup sont en veilleuse actuellement, si elles n'ont pas dû fermer complètement - j'ai payé les salaires de mes employés à partir de mes réserves privées pendant plusieurs mois. Juste au moment où on pense arriver au "break-even" et à commencer à recupérer ses investissements, il y a la prochaine crise. On comprend pourquoi les Malagasy ne pensent qu'au lendemain et ne veulent pas s'aventurer dans des affaires formelles. Madagascar - comme le Congo, le Cameroune et la Guinée - est un des pays les plus gâtés par la nature et devrait être capable de vivre en pleine autonomie et ne pas avoir besoin d'aides extérieures. Pourtant - comme l'a dit de Gaulle - elle est et restera (probablement à toujours) un pays des potentialités. Les matières premières, les pierres précieuses, le pétrole et l'uranium sont plutôt un juron qu'un avantage, car ce n'est qu'une couche extrèmement mince (et gourmande) qui en profite. La corruption ne fait qu'empirer la situation - c'est un des plus grands fléaux de ces pays, aussi bien qu'une jalousie maniaque: tant que qn avance par son travail et son courage, son voisin le détruit, car lui-même est trop paresseux ou pas capable de faire pareil.