Syndicate content

Add new comment

Submitted by SORO G A on
L'idée que les nouvelles technologies peuvent aider à améliorer le sort des pauvres dans les pays en développement est ingénieuse. Cette nouvelle méthode de lutte contre la corruption peut apporter des résultats intéressants. Mais cette technologie va se heurter à un problème que juge fondamentale, l'éducation. La population des pays en développement et particulièrement en Afrique subsaharienne est en majorité analphabète. La population est confronté a des manipulations politiques de la part des gouvernants qui en réalité n'ont aucun programme de gouvernement. A mon avis, la meilleure manière de lutter contre la corruption est de diriger les dons des bailleurs vers des initiatives privées avec une forte implication d'ONG qui doivent être suivis et évaluer dans leurs actions. Par ailleurs, une implication des bénéficiaires dans le suivi des activités doit être fait également. Le développement 3.0 ne sera possible qu'avec une forte implication des bénéficiaires et d'ONG pour atteindre les objectifs du millénaire.