Syndicate content

Add new comment

Submitted by Pierre Giguère on
Bravo pour votre note; j'aime en particulier l'idée finale de faire rédiger le rapport du monde sur le développement à la façon Wikipedia. Je suis en accord avec l'insinuation récurrente dans votre texte que les élus des PVD pensent d'abord à eux et à leurs proches; en passant, les scandales tout aussi récurrents dans les pays du nord montrent que le sud n'a pas le monop0le de cette engance de politiciens. Je suis en désaccord avec une idée que vous évoquez et que vs avez formulé ainsi : "Lorsqu’il ne recourt pas à des incitations commerciales, l’État peine à contrôler les prestataires de services de première ligne et à obtenir d’eux des performances". Ces incitatifs financiers à "faire son travail" ont démontré leurs limites: dans le sud, on observe une dérive par exemple des agents de prêts en microfinance qui sont payés tant sur le volume de prêts qu'ils génèrent que sur leur performance de recouvrement. Cette dérive amène le surendettement chez les emprunteurs, même pauvres, et surtuut pauvres en connaissance des pièges de l'endettement, et du harcèlement de la part des agents de crédit auprès de leurs emprunteurs, ce qui a mené à des suicides chez ces derniers en Inde notamment. Aux USA, l'approche voulant que les enseignants obtiennet un bonus en fonction du taux de résussite scolaire de leurs élèves entraîne a priori un biais favorable aux classes peuplées d'élèves homogènes ne présentant ni difficulté d'apprendre, ni problème de comportement. Bref, ce mode de rémunération est loin d'être sans défaut et entraîne des dérives majeures nous éloignant des intentions de développement de l'homme. En fait, je n'ai pas de soultion de rechange, mais il me semble important de se dire que cet emprunt au "capitalisme" ne s'applique pas parfaitement aux problématiques de développement, où que ce soit. PG