Syndicate content

Add new comment

Submitted by Nirina on
A Madagascar on ne vote pas, on ne choisit pas le ou les dirigeants: on lui impose explicitement ou non. On se rend au bureau de vote pour y déposer un bulletin et c'est le moment d'expression de manifestation de sa citoyenneté, sinon on se fait taxer de quelqu'un de non ayant droit. Avant ce jour J, on n'analyse pas; après ce jour J, on ne demande pas des comptes. Alors est-ce la bonne question? Ou bien faut-il reformuler et dire "Quelle institution appropriée pour un peuple qui a une confiance aveugle en leurs "élus""?