Syndicate content

Réflexions insulaires sur Maurice et les Seychelles

Alex Sienaert's picture
Cette page en : English



Ces dernières années, j’ai eu le bonheur d’exercer les fonctions d’économiste résident de la Banque mondiale pour Maurice et les Seychelles. Alors que ma mission se termine, je voudrais ici partager quelques observations sur les succès obtenus et les défis encore à relever par ces deux pays, observations qui, je l’espère, alimenteront de plus amples réflexions.  

La Mauritanie continue d'exceller dans le classement Doing Business pour la 3e année consécutive

Alexandre Laure's picture
Cette page en : English


Les femmes des pêcheurs viennent vendre la prise du jour sur le marché de Nouakchott. Photo : Arne Hoel

Alors que la publication phare du Groupe de la Banque mondiale, Doing Business, célèbre sa 15ème édition, la Mauritanie continue de prospérer en tant que réformateur majeur en matière de climat de l’investissement. Le pays, qui avait déjà été mis en avant dans l’édition de 2016 parmi les 10 premiers réformateurs mondiaux, surpasse désormais la moyenne régionale dans le rapport 2018. 

Pourquoi l'apport de capital de pré-amorçage et d'amorçage est une étape essentielle pour aider les entrepreneurs d'Afrique de l'Ouest et du Sahel à passer à un niveau supérieur

Alexandre Laure's picture



« Au Tchad, les jeunes se tournent de plus en plus vers l'entreprenariat innovant, mais sont souvent démoralisés lorsqu'ils sont confrontés au problème classique du manque de fonds d’amorçage. » C'est ainsi que Parfait Djimnade, co-fondateur d'Agro Business Tchad, une entreprise sociale comptant parmi les leaders du e-commerce de produits agro-industriels au Tchad, décrit le défi que doivent relever de nombreux entrepreneurs pour obtenir le capital nécessaire au financement et à l’expansion de leurs start-ups, notamment au Sahel et en Afrique de l'Ouest.

Le modèle de croissance par l’industrialisation : la fin d’un miracle ?

Vinaya Swaroop's picture
Cette page en : English



L’ère des modèles de croissance tirés par l’industrialisation et les exportations manufacturières est-elle derrière nous ? Si l’on en croit Dani Rodrik, professeur à Harvard (a), ce serait effectivement le cas. Est-ce à dire que les pays d’Afrique, seul continent à ne pas avoir expérimenté ce type d’expansion rapide, sont voués à ne pas connaître les mêmes phénomènes de miracle économique dont ont bénéficié il n’y a encore pas longtemps les pays d’Asie de l’Est et, en particulier, la Chine ?

Régions pauvres. Régions riches. La géographie explique-t-elle tout ?

Nga Thi Viet Nguyen's picture
Cette page en : English


« Dites-moi où vous vivez, et je vous dirai quelles sont vos chances de succès dans la vie. »
 
Le niveau de bien-être varie-t-il fortement d’une région à l’autre ?
 
Je ne suis pas devin, mais je sais que le lieu de résidence est le meilleur indicateur pour mesurer le bien-être futur d’un individu. Un enfant qui voit le jour au Togo aujourd’hui vivra probablement 20 ans de moins qu’un enfant né aux États-Unis. En outre, le Togolais gagnera nettement moins d’argent que l’Américain, le premier touchant moins de 3 % du revenu du second.

Des tables rondes régionales sur la gouvernance de l’infrastructure pour créer les conditions du changement

Olivier Fremond's picture
Cette page: English
Photo: Pressmaster / Shutterstock.com


Au lendemain de la crise financière mondiale de 2008, la principale préoccupation des responsables des politiques publiques fut d’améliorer l’accès aux financements des projets d’infrastructure. Mais l’on a depuis compris que le problème le plus épineux n’est pas le manque de fonds disponibles mais plutôt la gouvernance du secteur.

Appel aux dirigeants africains : aidons nos agriculteurs pour transformer notre économie

Yaw Ansu's picture
Cette page en : English
Photo: Jonathan Torgovnik/Reportage by Getty Images

À première vue, cela peut surprendre que la dernière édition du rapport phare d’ACET, lancée cette semaine lors des Assemblées annuelles de la Banque mondiale qui se tiennent en ce moment à Washington, soit consacrée au thème de l’agriculture. Mais c’est précisément notre objectif – il ne s’agit pas de parler exclusivement de l’agriculture, mais surtout de faire comprendre que c’est un secteur clé pour transformer l’économie du continent dans son ensemble.

En Ouganda, un film aide des lycéens à réussir leurs examens

David Evans's picture
Cette page: English
Phiona Mutesa, la vraie Queen of Katwe.


Tout le monde aime passer son dimanche après-midi au cinéma pour se détendre. Mais parfois, le grand écran dépasse son simple rôle de divertissement. Une étude réalisée dans un lycée en Ouganda révèle que les films qui incarnent des personnages charismatiques auxquels les élèves peuvent s’identifier les aident à réussir leurs examens de maths. 

Vaut-il mieux saupoudrer les allocations familiales ou les verser en bloc ? Conclusions d’une étude menée au Nigéria

Gautam Gustav Bastian's picture
Cette page en : English



Imaginez qu’un jour, en consultant vos e-mails, vous trouviez un message vous annonçant un trop-perçu d’impôt d’un montant de 1 200 dollars ! Passée la première réaction de joie, vous poursuivez la lecture. Et là, vous découvrez que vous devez choisir entre deux options de remboursement : soit vous toucherez 100 dollars tous les mois, soit vous toucherez 300 dollars tous les trois mois, le tout sur une période d’un an.

Optimiser la formation des petits entrepreneurs, ou comment la psychologie peut développer le sens de l’initiative

David McKenzie's picture
Cette page en : English



Gouvernements, institutions de microfinance, ONG ont dépensé des milliards de dollars pour former les petits entrepreneurs. Les programmes de formation classiques visent en général à améliorer les pratiques professionnelles des chefs d’entreprise, en privilégiant la tenue des registres, le contrôle des stocks ou la commercialisation des produits. Mais si le recours plus systématique à ces outils semble améliorer la performance des entreprises (a), la plupart des tentatives de formation des entrepreneurs n’induisent qu’une évolution marginale des pratiques (a), ce qui empêche d’apprécier leur impact véritable sur les résultats commerciaux. Lorsque nous avons été sollicités, fin 2012, pour mettre au point une évaluation de l’impact d’un programme de formation déployé au Togo dans le cadre d’un prêt de la Banque mondiale, nous avons donc suggéré de comparer l’efficacité du programme envisagé (le Business Edge (a) de la Société financière internationale [IFC]) à une approche alternative.

Pages