Syndicate content

« Littoral fragile : Relevons les défis de la côte ouest-africaine »

Ruth Kennedy-Walker's picture



Pendant des générations, les communautés côtières d’Afrique de l’Ouest ont vécu de la terre et de la mer, comptant sur l’abondance des ressources naturelles de la région pour leur alimentation, leur santé et leur activité économique. Les habitats côtiers, tels que les mangroves et les récifs de corail, à la fois d’importants lieux de reproduction des poissons et des gisements d’hydrocarbures et de minéraux, ont contribué à faire prospérer les villes, les échanges, le développement économique et commercial dans les zones côtières de la région, où sont produits 56 % du produit intérieur brut (PIB) de l’Afrique de l’Ouest.

Financer les villes d’Afrique : l’enjeu de l’investissement local Villes d’Afrique : changer d’échelle dans les montants d’investissement

Thierry Paulais's picture
Cette page en : English
La crise financière de 2009 avait mis en évidence l’imbrication profonde des finances des collectivités territoriales et des politiques de l’habitat avec l’ensemble des systèmes financiers et de l’économie. L’accélération de la lutte contre le réchauffement climatique et les perspectives ouvertes par les débats préparatoires à la COP 21 mettent une nouvelle fois au premier rang les collectivités locales dont les responsabilités sont croissantes, à la fois sur le plan de l’adaptation et sur le plan de l’atténuation.
 

Changement climatique et infrastructures en Afrique : puisqu’il faut s’adapter, agissons maintenant et intelligemment

Raffaello Cervigni's picture
Cette page en : English

Dans moins d’une semaine, les dirigeants de plus de 190 pays se rencontreront à Paris pour parvenir à un nouvel accord visant à éviter un réchauffement de l’atmosphère terrestre supérieur à 2°C par rapport aux niveaux préindustriels.

Plus que jamais, la question de l’adaptation sera au centre des discussions. Accepter de limiter le réchauffement climatique à 2°C revient pour les négociateurs à reconnaître qu’un certain niveau de réchauffement est inévitable. Les pays devront donc s’adapter et des ressources adéquates seront nécessaires pour aider les pays les plus pauvres à mener à bien cette transition.

Lutter contre la pauvreté grâce à la puissance industrielle ? Quelques réflexions à l’occasion de la Journée de l’industrialisation de l’Afrique

Aletheia Amalia Donald's picture
Cette page en : English



Alors que l’on célèbre le 26e anniversaire de la Journée de l'industrialisation de l'Afrique, un volumineux rapport publié par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique remet sur le devant de la scène la nécessaire transformation structurelle des pays africains via l’industrialisation, condition sine qua non d’une croissance économique soutenue et de l’élimination de la pauvreté sur ce continent.

Défis agricoles africains

Jean-Claude Devèze's picture
Cette page en : English

L’ouvrage Défis agricoles africains est paru en 2008 chez Karthala. Il est publié en anglais par la Banque mondiale en 2011, dans le cadre de la série Africa Development Forum, en partenariat avec l’Agence française de développement. Ce livre met en scène les défis que doivent relever les agricultures subsahariennes. 
 
Depuis cette parution, les enjeux du développement rural largement analysés dans l’ouvrage, qu’ils soient démographiques, économiques, environnementaux, sociaux, culturels ou politiques, semblent encore plus difficiles à affronter.

L’Afrique connaîtra-t-elle un dividende éducatif ?

Parfait Eloundou-Enyegue's picture
Cette page en : English
La transition actuelle de la fécondité dans les pays d’Afrique sera-t-elle profitable à l’économie ? Entre 1990 et 2010, le taux de natalité est passé de 6,2 à 4,9 enfants par femme. Un recul qui, en créant les conditions d’un « dividende démographique » historique, aurait dû améliorer les perspectives de la région sur le plan de l’éducation et du développement. En théorie, un dividende intervient avec la réduction temporaire des taux de dépendance (rapport actifs/inactifs) consécutive au repli du taux de fécondité. Mais, dans la pratique, ce phénomène et les conditions qui favorisent son apparition sont difficiles à cerner.

20 en 5 : Comment l'Agence Française de Développement et la Banque mondiale se sont associées afin de publier 20 ouvrages majeurs en 5 ans sur le développement en Afrique

Punam Chuhan-Pole's picture
Cette page en : English


L’ambiance est au renouveau et à l’optimisme sur le plus jeune des continents. Cela se voit à Addis Abeba, où le premier système de métro d’Afrique subsaharienne vient d’être inauguré. Cela se ressent en Côte d’Ivoire, où de jeunes Ivoiriens se préparent avec impatience à effectuer leur premier stage rémunéré dans la compagnie d’électricité nationale. Cela s’entend sur les ondes au Nigéria, où des paysans partagent des conseils pratiques en matière d’agriculture sur leur première radio communautaire rurale.

Pour une urbanisation diversifiée

Souleymane Coulibaly's picture
Cette page en : English
L’urbanisation ne se limite pas à l’extension d’une seule ville dans un pays. En fait, on peut considérer les villes d’un pays comme un portefeuille d’actifs qui se distinguent les uns des autres par notamment leur taille, leur emplacement et la densité de leur peuplement. Les petites villes, par exemple, facilitent les économies d’échelle internes, comme l’accueil d’une grande entreprise qui transforme des produits agricoles locaux.

Pages