Syndicate content

Pourquoi les jeunes Tunisiens se détournent-ils des élections?

Christine Petré's picture
Cette page en : English | العربية

À l’approche de l’élection présidentielle du 23 novembre, le berceau du Printemps arabe peut s’enorgueillir d’avoir mené à bien les premières élections législatives qui ont suivi la ratification de la nouvelle Constitution. Cependant, certains observateurs confirment que les jeunes, principaux artisans de la révolution, demeurent peu enclins à voter.

Trois raisons pour lesquelles une réforme des marchés publics s’impose dans le monde arabe

Philipp Krause's picture
Cette page en : العربية

La question des marchés publics ne suscite guère l’intérêt des acteurs du développement. C’est pourtant l’une des pierres angulaires d’un État fonctionnel. Démonstration en trois points.
 
Tout d’abord, sans marchés publics efficaces, les hôpitaux sont privés de médicaments, les enseignants de manuels scolaires et les villes de routes. Chaque fois que vous lisez dans la presse un article faisant état d’une pénurie de médicaments dans les hôpitaux (a), d’un manque de manuels dans les écoles (a) ou d’une carence du réseau routier (a), vous pouvez vous dire qu’il s’agit sans doute d’un problème de passation des marchés. Ensuite, sans marchés publics efficaces, les finances sont dilapidées à grande échelle. A contrario, comme de nombreux pays en développement voient une part significative de leur budget passer par le système des marchés publics, les économies dégagées, même modestes, peuvent vite prendre de l’ampleur. Enfin, les marchés publics sont une manifestation tangible de l’État dans le quotidien des citoyens. L’absence de transparence et la corruption affectent directement ces derniers et le manque à gagner dû à la corruption se chiffre chaque année à plusieurs milliards de dollars. La corruption des marchés publics est un problème majeur qui touche également les pays riches (a).

La distribution de l’aide au développement au Yémen : une mission dans une période difficile

Amat Al Alim Alsoswa's picture
Cette page en : English | العربية

En décembre 2013, le Yémen a mis en place un « Bureau exécutif » chargé de coordonner l’utilisation de l’aide au développement. Amat Al Alim Alsoswa, l’une des rares femmes présente dans la vie publique yéménite, a été choisie pour le diriger. Aujourd’hui, près d’un an plus tard, elle revient sur les difficultés rencontrées et sur les résultats obtenus par la nouvelle instance, ainsi que sur les progrès réalisés dans une période de grande incertitude politique pour son pays.

Quand Dubaï fait la lumière sur les performances de son système scolaire

Simon Thacker's picture
Cette page en : English | العربية

Lorsque vous hésitez entre plusieurs téléphones portables, vous pouvez toujours consulter des sources fiables, comme les études comparatives publiées par les associations de consommateurs, de type Consumer Reports ou Que Choisir. Mais si vous êtes en train de choisir la future école de vos enfants — sans doute l’un des investissements les plus importants que vous serez jamais amenés à faire — les choses peuvent se révéler nettement plus compliquées. Vous aurez beau visiter l’établissement en question, écouter ce qu’en pensent d’autres parents ou vous fier à sa bonne réputation, vous aurez bien du mal à juger objectivement de sa qualité… Ce que vous pouvez faire pour un téléphone ! Les consommateurs de services d’éducation que nous sommes se retrouvent souvent plongés dans le noir.

Pourquoi Les Entreprises Publiques Tunisiennes sont-elles dans le Rouge? Des Problèmes de Gouvernance…

Gael Raballand's picture
Cette page en : English | العربية

L’unité de suivi des systèmes de productivité dans les établissements et entreprises publics en Tunisie vient de publier un rapport agrégé sur la performance des établissements et entreprises publics de 2010 à 2012. C’est un événement car c’est le premier de ce type depuis 2007 et c’est le premier à être rendu public sur le site du Premier Ministère.

Djibouti : Que se passe-t-il lorsque les femmes gèrent le revenu du ménage ?

Stefanie Brodmann's picture
Cette page en : English | العربية

Imaginez-vous être mère de trois enfants et vivre à Djibouti, minuscule pays de la Corne de l’Afrique où les terres arables et l’eau potable sont rares et les inondations et sécheresses dévastatrices fréquentes. Dans cet environnement difficile, vous et votre mari avez du mal à vous nourrir et à prendre soin de vos enfants car les denrées alimentaires sont très chères.

Yémen : Tirer les leçons des erreurs du passé

Wael Zakout's picture
Cette page en : English | العربية

Depuis la signature, sous l’égide du Conseil de coopération du Golfe, de l’accord qui a mis fin à la crise politique en 2011, le Yémen s’est engagé dans une transition politique qui a été saluée par de nombreuses puissances régionales et internationales. Ce processus a surtout épargné au pays une terrible guerre civile. Après la démission du président Ali Abdallah Saleh, la formation d’un gouvernement de réconciliation nationale et l’élection du vice-président à la tête de l’État, un dialogue national de grande ampleur s’est ouvert pour permettre de débattre et de définir une feuille de route politique qui aiderait le Yémen à résoudre ses problèmes politiques profondément enracinés.

Tunisie : le combat des femmes pour participer à la vie publique

Christine Petré's picture
Cette page en : English | العربية

Le 26 octobre prochain, les Tunisiens se rendent aux urnes pour élire les 217 députés qui, pendant cinq ans, présideront aux destinées de ce petit pays méditerranéen. Il s’agit des premières élections organisées depuis la promulgation de la nouvelle Constitution. Au-delà des surenchères politiques liées à la campagne, un autre combat se joue : celui des femmes.

Comment l’investissement étranger peut-il devenir un moteur du développement en Tunisie ? Demandez à mon frère !

Olfa Hamdi's picture
Cette page en : English | العربية


Dans tous les pays en développement, vous entendrez des hommes politiques et des représentants du gouvernement présenter l’investissement étranger comme une solution, une priorité et une nécessité, en d’autres termes, comme un élément essentiel à la croissance économique et à la création d’emplois. La Tunisie ne fait pas exception à la règle. Depuis la révolution de 2011, on entend beaucoup dire que la solution au chômage passe par la promotion de l’investissement étranger. 

Au-delà des envois de fonds : comment 11 millions de migrants du monde arabe peuvent influencer le développement

Mariem Mezghenni Malouche's picture
Cette page en : English | العربية
Arne Hoel l World Bank

La région Moyen-Orient et Afrique du Nord compte une vaste diaspora. Selon les dernières estimations des Nations Unies, 11 millions de citoyens originaires des pays de cette région vivaient à l’étranger en 2013. Nombre d’entre eux occupent des situations de premier plan dans leur pays d’adoption et sont donc bien placés pour contribuer au développement des entreprises dans leur pays d’origine.

Pages