Syndicate content

L’ANSA-Monde arabe : un réseau pour un élan nouveau dans la région

Najat Yamouri's picture
Cette page en : English | العربية

La ville de Rabat a récemment accueilli une rencontre de représentants de la société civile, du secteur privé, des médias et des pouvoirs publics du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA). Tous se sont chaleureusement salués, demandant  des nouvelles de leur famille et de leurs amis, comme le veut la tradition. Moins habituel était l’objet de leur réunion : les participants ont parlé transition, mouvements de jeunes, militantisme, Constitution et réformes, ils partageaient tous les mêmes rêves et les mêmes préoccupations.Réunis sous le soleil de la capitale marocaine, ils avaient un objectif commun : mettre en place le réseau ANSA-Monde arabe. Le « Réseau pour la responsabilité sociale dans le monde arabe » rassemble des acteurs qui mettent en avant l’importance de la responsabilité sociale et œuvrent au renforcement des capacités. Premier réseau pour la responsabilité sociale dans la région MENA, l’ANSA-Monde arabe a pour finalité de soutenir un engagement et un partenariat constructifs entre organisations de la société civile, pouvoirs publics, médias et secteur privé.

Les membres de l’ANSA-Monde arabe ont réalisé des avancées significatives depuis leur première réunion au Caire, en octobre 2010, où ils avaient présenté leur démarche pour la première fois. À Amman, en juillet 2011, ils se sont entendus sur les thématiques prioritaires qui faciliteront le changement dans la région : l’accès à l’information, la transparence budgétaire, la liberté d’association et les services publics. En mars dernier, ils étaient donc à Rabat pour lancer officiellement l’ANSA-Monde arabe. Comme l’a déclaré l’un d’eux avec enthousiasme : « L’appropriation de ce réseau par ses membres est fondamentale. Ce sont les membres qui devront élargir le réseau et diffuser la culture de la responsabilité sociale dans la région. » 

Du Caire à Amman, et récemment à Rabat, le brainstorming, les accords et les désaccords exprimés, les débats et l’échange d’idées ont témoigné de la vitalité de la région et de sa vision de l’avenir. Dans le même esprit, un groupe de travail (task force) représentant sept pays de la région a rédigé jusqu’au petit matin un projet de charte définissant la vision, la mission, les critères d’éligibilité et la structure de gouvernance du Réseau.

« Il n’y a plus de temps à perdre, plus d’excuses à chercher, nous devons maintenant agir, a affirmé un jeune participant très passionné et dynamique. Nous ne pouvons influer sur le changement que si nous sensibilisons davantage aux principes de la responsabilité sociale afin de faire évoluer la culture et  promouvoir une nouvelle approche de nos droits et responsabilités. »

C’est une expérience passionnante que de prendre part à cette formidable dynamique qui permettra à l’ANSA-Monde arabe de continuer à se développer et de se renforcer. À l’heure où la région MENA écrit un nouveau chapitre de son histoire, la promotion d’un dialogue entre l’État et les citoyens contribue à une culture nouvelle et à un état d’esprit nouveau qui ont pour fondement la responsabilité sociale. 

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires