Syndicate content

octobre 2013

Les pays arabes sont-ils compétitifs ?

Omer Karasapan's picture
Cette page en : English | العربية

Les pays arabes sont-ils compétitifs ?

Quelle est la situation des pays arabes en matière de compétitivité ? Sont-ils en mesure d’assurer la prospérité de leurs citoyens ? Utilisent-ils efficacement les ressources disponibles ?                                                                         

Si l’on en croit le Rapport mondial sur la compétitivité (a), une publication annuelle du Forum économique mondial, les économies des pays arabes varient considérablement au regard de ces questions. Sur les 148 pays étudiés, le Qatar se classe à la 13e place, et seuls quatre pays dans le monde font moins bien que le Yémen.

Un guide de l’équité pour les systèmes de santé dans le monde arabe

Ece Özçelik's picture
Cette page en : English | العربية

Un guide de l’équité pour les systèmes de santé dans le monde arabe - Credit: Arne Hoel

Les pays en développement du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (région MENA) ont consacré à la santé 5,8 % de leur produit intérieur brut (PIB) en 2011, contre 4,4 % en 1995. À première vue, cette hausse peut indiquer que la santé constitue l’une de leurs priorités. Pourtant, entre 2006 et 2011, les dépenses publiques de santé en proportion du budget de l’État ont affiché dans cette région le deuxième niveau le plus faible au monde, derrière l’Asie du Sud. Ce sont les patients qui en pâtissent. Tout au long de la période considérée, les frais qui restent à leur charge ont tourné autour de 47 % du total des dépenses de santé. Ces tendances laissent à penser que l’accroissement des dépenses de santé tient principalement à celui des dépenses des usagers, d’où des systèmes de santé moins équitables et moins accessibles financièrement pour la population de la région MENA.

La possibilité d’une inclusion sociale au Yémen dans le cadre du dialogue national

Junaid Kamal Ahmad's picture
Cette page en : English | العربية

The Possibility of Social Inclusion: Yemen's National Dialogue

Ce billet a été rédigé pour le blog Opinions (a).

La Conférence du dialogue national est un moment important dans la longue histoire du Yémen. Elle réunit l’ensemble des composantes de la vie politique et sociale yéménite — formations politiques, groupes sociaux, femmes, jeunes, représentants régionaux — avec l’objectif d’écrire ensemble l’avenir du pays.

Les femmes yéménites doivent briser les steréotypes pour avancer

Ebrahim Al-Harazi's picture
Cette page en : English | العربية

Femmes du Yémen visent à changer le stéréotype imposé sur elles

Dans cette société conservatrice yéménite, où une majorité d’hommes considèrent que la place des femmes est à la maison, ces dernières ont su briser la chape sociale et culturelle qui les enfermait pour se créer un espace spécifique.

La généralisation des processus de participation citoyenne au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Franck Bousquet's picture
Cette page en : English | العربية

La généralisation des processus de participation citoyenne au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

La participation citoyenne est un moyen de responsabiliser le peuple d’une nation et de lui permettre de prendre part, de manière constructive et efficace, aux décisions publiques. Depuis janvier 2011, les citoyens des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA) revendiquent leur droit à un État plus inclusif, un État soucieux de fonder un nouveau contrat social qui cadre mieux avec les aspirations des citoyens ordinaires et leur quête d’un progrès équitable..

Un monde en mouvement : de la fuite à « l’acquisition » de cerveaux

Guest Blogger's picture
Cette page en : English | العربية

Un monde en mouvement : Comment faire de la migration qualifiée un moteur du développement

La récente tragédie survenue à Lampedusa en Italie met en évidence les risques encourus par les migrants. Pour bon nombre d’individus dans le monde, la possibilité d’émigrer constitue un des moyens les plus sûrs d’élargir leurs perspectives et d’améliorer leur vie. Le Programme de mobilité internationale de la main d’œuvre (a) à la Banque mondiale a pour but de repenser l'approche vis-à-vis de ce type de mobilité. Notre nouvelle série de billets consacrée aux migrations a pour objectif de reformuler les termes du débat en proposant des pistes de réflexion sur ce qui pourrait permettre de faire fructifier les nombreux bénéfices potentiels de la migration et d'une circulation sûre des populations. Nous vous invitons à participer à la discussion en nous faisant part de vos commentaires.

Un monde en mouvement: comment valoriser les compétences des migrants au-delà des apparences

Casey Weston's picture
Cette page en : English | العربية

Un monde en mouvement: comment valoriser les compétences des migrants au-delà des apparences

Dans un monde où « la migration est le développement », le fait de franchir une frontière devrait entraîner une amélioration immédiate du revenu, de la productivité et des perspectives de carrière des migrants. Or, à l’heure actuelle, les migrants moyennement qualifiés doivent rétrograder pour aller de l’avant : le passage d’un pays en développement à un pays développé dévalorise subitement leurs CV, leurs diplômes et leur expérience professionnelle.

Au tango, il faut être deux : pour la réussite des accords bilatéraux sur la mobilité de la main-d’œuvre

Yann Pouget's picture
Cette page en : English | العربية

Au tango, il faut être deux : pour la réussite des accords bilatéraux sur la mobilité de la main-d’œuvre

Ceux pour qui les retombées de la croissance ne se sont pas traduites par des emplois dans leur pays sont nombreux à vouloir émigrer là où leurs services à forte intensité de main-d’œuvre manquent cruellement, comme dans le secteur agricole ou les soins aux personnes âgées. Cette circulation des travailleurs pourrait résoudre des pénuries chroniques de main-d’œuvre dans les pays demandeurs, tout en contribuant fortement à sortir de la pauvreté ceux qui peuvent avoir accès à ces marchés et fournir de tels services. Malheureusement, cette formule gagnant-gagnant tarde à se concrétiser et les plus défavorisés sont condamnés à rester chez eux.

Un monde en mouvement : comment valoriser les compétences des migrants au-delà des apparences

Manjula Luthria's picture
Cette page en : English | العربية
 


 

Manjula Luthria travaille pour le programme de la Banque mondiale sur la mobilité internationale de la main d’œuvre. Elle présente ici une nouvelle série de billets consacrée aux migrations. Pour bon nombre d’individus dans le monde, la possibilité d’émigrer constitue un des moyens les plus sûrs d’élargir leurs perspectives et d’améliorer leur vie. Cette série a pour objectif de reformuler les termes du débat autour des migrations en proposant des pistes de réflexion sur ce qui pourrait permettre de faire fructifier les nombreux bénéfices potentiels que recèlent les mouvements de population.

Nous vous invitons à participer à la discussion en nous faisant part de vos commentaires.

Pour en savoir plus :
Au tango, il faut être deux : pour la réussite des accords bilatéraux sur la mobilité de la main-d’œuvre
Un monde en mouvement: comment valoriser les compétences des migrants au-delà des apparences
Un monde en mouvement : de la fuite à « l’acquisition » de cerveaux

 

Victime collatérale de la crise syrienne, le Liban est au bord de la rupture

Eric Le Borgne's picture
Cette page en : English | العربية

Daily Star/Mohammad Azakir

En cette troisième année du conflit, la Syrie est exsangue. Sa population, son économie et ses infrastructures sont ruinées. Le drame s’étend aux pays voisins, bien réel et de plus en plus menaçant, même si les médias en parlent moins. À la demande du Premier ministre par intérim du Liban, Najib Mikati, la Banque mondiale a entrepris une évaluation de l’impact économique et social de la crise syrienne sur le Liban, en coopération avec les Nations Unies, l’Union européenne (UE) et le Fonds monétaire international (FMI). Ce rapport, disponible ici, vient d’être présenté au tout nouveau groupe international de soutien au Liban (ISG) lors de sa séance inaugurale, organisée en marge de la dernière Assemblée générale des Nations Unies.