Syndicate content

Vos questions et commentaires (soumis à modération)

Renforcer les compétences pour stimuler l'entrepreneuriat technologique à Beyrouth

Hallie Applebaum's picture
Cette page en : English | العربية
« Introduction au codage d'applis mobiles et aux outils Web »
par Kingston Tam de Google
La Banque mondiale s'est associée à des acteurs locaux des technologies au Liban pour organiser l'Open Innovation Week (a) à Beyrouth à la fin du mois de février. Lors de cette semaine dédiée à l'innovation et aux technologies ouvertes, des intervenants issus d'établissements américains de premier plan tels que Google, l'université Stanford et le Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont été conviés à faire explorer les pistes du « bidouillage créatif ». L'objectif était de tirer parti de toute la puissance des outils open source pour résoudre un certain nombre de problèmes concrets et renforcer les compétences des Libanais en matière de technologies et d'entrepreneuriat. L'événement s'inscrit dans le cadre du Projet de développement de l’écosystème de l’Internet mobile (MIEP) lancé par la Banque mondiale et le gouvernement libanais pour fortifier l'entrepreneuriat, l'innovation et la compétitivité économique du pays.
 
Au cours d'une série de conférences inspirées des TED Talks et d'ateliers pratiques, les participants (membres du gouvernement, universitaires et autres parties prenantes) ont été initiés à toute une panoplie d'outils et de technologies qui peuvent aider les jeunes à trouver des solutions face aux difficultés de leur pays. La créativité était au rendez-vous, avec des orateurs féconds traitant de sujets aussi variés que le design industriel, l'impression 3D, les jeux open source ou les moyens de paiement en ligne.
 
L'Open Innovation Week a été conçue tout spécialement pour le Liban, où, grâce à un taux d'alphabétisation de 90 % et à la part élevée de la population qui fait des études supérieures, les jeunes diplômés forment un réservoir de talents très compétitif. Pourtant, le taux de chômage est élevé, surtout chez les jeunes et les femmes : on estime que respectivement 34 % de l'ensemble des jeunes et 18 % des femmes sont en recherche active d'emploi.
 
Circuits informatiques « faits maison » (DIY) (a), capteurs, codage open source et outils Web : l'Open Innovation Week a permis aux jeunes de découvrir en détails toutes ces nouvelles technologies. Mais elle les a aussi familiarisés avec des démarches entrepreneuriales telles que la méthode du « lean start-up » (a) ou encore avec des techniques comme le « design thinking » (a) qui permettront de canaliser la créativité et de la transformer en solutions pertinentes pour la jeunesse libanaise.
« Brainstorming » sur les defis locaux
durant l'Open Innovation Week

​Les ateliers ont tourné autour de sujets variés : « Introduction au codage d'applis mobiles et aux outils Web » par Kingston Tam de Google, « Introduction à la fabrication : capteurs et mini-ordinateurs » avec Romain di Vozzo du réseau FabLab (a) et Malte Ahrens du MIT, et « Visualisation des données et outils open source au service de la communication » avec Aurelia Moser de CartoDB (a). Plus d'une quarantaine d'étudiants du supérieur, d'ingénieurs, de concepteurs, d'enseignants et d'entrepreneurs y ont participé.

Dans le cadre d'un concours de start-up, des équipes ont été constituées et formées à des techniques permettant de réaliser une présentation solide et d'élaborer un modèle commercial efficace. Elles ont pu affiner leurs idées, avant de conclure la semaine par un concours de présentation. La meilleure équipe qui se détachera lors de la phase d'accélération qui suivra partira faire un voyage d'étude à la découverte de l'écosystème technologique londonien.

La préparation du MIEP va se poursuivre, en attendant que le Parlement libanais ratifie le plan de mise en place d'un pôle d’innovation technologique. Par ailleurs, des ateliers portant sur les compétences du 21e siècle et destinés aux collégiens et à leurs enseignants auront lieu en mai : ils feront découvrir la robotique et le codage aux élèves, en mettant en avant l'apprentissage par la pratique et par l'expérience. Les enfants seront initiés à cette occasion aux nouvelles technologies, au travail d'équipe, à la résolution de problème et à la créativité. Les enseignants recevront une formation aux méthodologies collaboratives et ouvertes pour les aider à mettre celles-ci en œuvre dans la salle de classe.
 
Album photos  l  En savoir plus sur le MIEP (a)