Syndicate content

Commentaires récents

  • En réponse à : Renforcer la compétitivité du secteur pharmaceutique tunisien à travers les DPP   Il y a 1 day 6 heures

    Le secteur de l'indusrie pharmaceutique en Tunisie est compétitif grâce au programme de mise à niveau ainsi que le deploiement des normes Iso au niveau de la gestion des structures de production mais il ya encore du pain sur la planche notamment en matière de présence sur le continent Africain, Asiatique et même Européen:surtout quand on apprend que certains façonniers fabriquent des produits destinés au marché CEE .Pour moi je sais que le marché Américain est possible, de même le Russe, et pourquoi pas le Nippon ce dernier parait-il est le plus cadnacé mais demeure atteignable.Bien à vous.

  • En réponse à : Les évolutions de la classe moyenne et le Printemps arabe   Il y a 1 day 6 heures

    Bonjour, je crois qu'on ne laisse pas évoluer et développer les pays arobo-africains. Comment peut-on éliminer un dictateur et laisser son peuple dans des désordres pire que dictature ? On ne voit que cadavres et massacre et alors on parle de l'autre coté de la démocratie.

  • En réponse à : Gaza : un avenir meilleur en vue ?   Il y a 2 jours 7 heures

    Donnez moi ce projet et avec les plus simples moyens on en finira avec cette crise.

  • En réponse à : Réfugiés et communautés d’accueil à Djibouti : l’espoir, envers et contre tout   Il y a 1 semaine 4 heures

    Le projet de Réponse en Développement aux Impacts liés aux Déplacements dans la Corne de l’Afrique financé, à hauteur de 20 million de dollar E.U. a pour but d’assister le gouvernement de Djibouti dans ses efforts de réponse aux impacts à multi-facettes des déplacements et de la migration que le pays connait en renforçant la résilience des communautés affectées par les déplacements dans le pays et renforcer la capacité du Gouvernement pour mieux gérer les situations de migration et de déplacement. Le projet se concentrera sur les communautés d'accueil des zones accueillant des réfugiés qui ont subi les effets négatifs de cet accueil à Hol Hol, Ali Addeh et Obock. Toutefois, les bénéficiaires des investissements du projet seront à la fois les communautés d’accueil et de réfugiés. Le projet bénéficiera à une population totale de 90 000 hôtes et 19 000 réfugiés.
    La mise en œuvre du projet se fera directement par le gouvernement de Djibouti via l’Agence Djiboutienne de Développement Social (ADDS). Le projet ciblera les communautés de la région d’Obock, d’Ali-Addé et de Hol Hol à travers le développement des infrastructures sociale et économique, la mise en place d’un programme de moyens de subsistance, et l’amélioration environnementale dans les zones impactées par la pression humaine sur la nature et la surexploitation. Les activités en infrastructures consisteront notamment à la réhabilitation de centres de santé, de collèges, à la mise en place de forages, l’extension du réseau électrique ou l’extension de centrale solaire. Les activités de gestion durables de l’environnement mettront en place des ouvrages de rétention en eaux, l’amélioration de la gestion des déchets, l’utilisation de foyers améliorés ou encore la création de périmètre agropastoraux. Le renforcement en moyens de subsistance consistera des groupements de femmes et de jeunes avec la mise en place de fonds de roulements.

  • En réponse à : La généralisation des processus de participation citoyenne au Moyen-Orient et en Afrique du Nord   Il y a 1 semaine 6 jours

    Comment s'organisent les citoyens ? Est-ce en milieu associatif
    individuellement ? Comment communiquent les institutions financières ?