Syndicate content

Profils de la diaspora : Selma Turki

Web Team's picture
Cette page en : English | العربية
Quelque 20 millions de personnes originaires de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) vivent à l’étranger. Par leurs connaissances, leurs compétences et leurs réseaux professionnels, ils représentent pour leur pays d’origine et pour la région dans son ensemble une fantastique ressource, qui est encore largement inexploitée. Un nouveau rapport de la Banque mondiale intitulé Mobiliser la diaspora de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord pour promouvoir l'intégration économique et l'entrepreneuriat présente, à l’intention des pays de la région MENA, des arguments en faveur d’une collaboration avec cette diaspora, qui peut leur apporter bien plus que des transferts de fonds. Dans cette série de billets, nous vous invitons à faire la connaissance de plusieurs membres de cette diaspora, avec la volonté de mettre un visage sur celles et ceux qui incarnent ce formidable potentiel.  

 
Selma Turki
« Je crois profondément en la Tunisie et en son potentiel humain. »

Née en Tunisie, Selma Turki quitte son pays pour la France à l’âge de deux ans. Elle y revient pour faire son lycée et passer son bac. Elle étudie ensuite l’architecture pendant deux ans à l’École des Beaux-Arts de Paris, avant de partir au Canada pour étudier l’informatique. Elle suivra aussi un cursus en gestion et en direction d’entreprise à la Henley Business School (Royaume-Uni) et à Berkeley (États-Unis).
 
Une fois ses études terminées, elle reste au Canada et est recrutée par IBM. Au bout de seulement trois ans, alors qu’elle a déjà commencé à gravir les échelons, elle est mutée en Belgique avec l’objectif d’accroître la présence d’IBM sur le marché de la gestion des services informatiques. Entre 2000 et 2009, Selma Turki occupera plusieurs postes de développement commercial et de direction à l’échelle mondiale et européenne où elle assurera le pilotage de services et/ou d’alliances pour IBM.
 
En 2009, la multinationale décide de se réorienter vers les marchés à forte croissance. Du fait de ses compétences et de son parcours, Selma Turki se voit confier la mission de développer, préparer et déployer l’offre de services dans la région Moyen-Orient et Afrique au sein de la division des Global Technology Services. Plus récemment, après le Printemps arabe, elle prend la tête de la division des services informatiques d’IBM pour la région Afrique du Nord et de l’Ouest. À ce poste, elle joue un rôle important en faveur de la création et du déploiement de services régionaux dans le domaine de la continuité des activités et de la résilience organisationnelle.
 
En acceptant ce défi, Selma Turki contribuera à faire d’IBM l’un des fournisseurs de référence pour le déploiement d’offres et de solutions fondées sur les ressources. Elle aura notamment pour mission de constituer et de gérer une équipe multidisciplinaire et multiculturelle de professionnels de la vente et du conseil informatique pour asseoir la présence d’IBM dans des domaines clés tels que le cloud computing, la sécurité et la mobilité des données, et la gestion des datacenters et des services informatiques. Sa fonction est aussi d’accompagner le développement d’un écosystème solide dans le secteur des services. Dans ce contexte, elle jouera un rôle essentiel pour aider IBM à décrocher plusieurs grands appels d’offres auprès de clients de premier plan à l’échelle mondiale et régionale. Sa position la conduit aussi à participer à des événements et conférences de portée mondiale.
 
Transferts de technologies, développement de l’écosystème du cloud computing, questions de sécurité en Afrique ou aspects critiques de la résilience des datacenters : Selma Turki prend part à de nombreux séminaires et conférences en Tunisie, en Algérie et au Maroc. Au-delà de son implication professionnelle en tant que responsable d’une équipe interdisciplinaire, elle est en charge de la diversité culturelle pour la région du Benelux. Pendant quatre années consécutives, elle a mis en place au sein d’IBM des activités éducatives et de mentorat à destination des jeunes, et sponsorisé des organisations à but non lucratif engagées dans cette mission. Elle « coache » aussi à titre bénévole des jeunes actifs issus d’horizons culturels divers, dans et hors du cadre d’IBM. Elle participe en outre au programme de promotion des activités associatives mis en place par l’entreprise et donne de son temps pour aider des immigrés de fraîche date à maîtriser l’informatique.
 
Selma Turki croit profondément en la Tunisie et en son potentiel humain dans le secteur informatique. Un secteur dans lequel, selon elle, le pays pourrait devenir un acteur majeur, non seulement en Afrique, mais potentiellement dans l’ensemble du bassin méditerranéen.

Envie de réagir ? Envoyez-nous vos questions et commentaires