Syndicate content

Tunisie

Tunisie : La promesse d’un printemps perpétuel grâce aux nouvelles technologies

Tim Kelly's picture
Cette page en : العربية

Photo : Arne Hoel 2012Supposons que vous êtes jeune, fraîchement sorti de l’université à Tunis, féru de nouvelles technologies et que vous avez une idée de start-up. Le marché tunisien est certes réduit mais comme vous parlez le français et l’arabe et que vous avez des liens avec vos compatriotes émigrés, vous disposez d’une tête de pont à la fois en Europe et dans les pays arabes. En outre, les changements historiques traversant l’Afrique du Nord créent de nouvelles opportunités dans une région qui interagit de plus en plus en réseau. Dans ce contexte, qu’est-ce qui vous empêche de développer la prochaine appli « qui tue »?

Création d’emplois : un rôle majeur pour les grandes entreprises

Bob Rijkers's picture
Cette page en : English

Les programmes de promotion des PME gagnent progressivement en popularité. Si l’on a encore du mal à démontrer leur efficacité, leur prééminence politique s’appuie sur la conviction que les petites entreprises croissent plus vite et créent le plus d’emplois. Notre analyse préliminaire du registre tunisien du commerce et des sociétés, qui recense des informations longitudinales sur toutes les entreprises immatriculées entre 1996 et 2010, dégage trois faits stylisés suggérant que les grandes entreprises jouent un rôle nettement plus important que les petites dans la création d’emplois et la croissance.

La responsabilisation, un impératif en Tunisie : donnez votre avis ici

Eileen Murray's picture
Cette page en : English | العربية

Votre voixLa Tunisie l’a prouvé voici un an : la voix des citoyens compte. La responsabilisation est un impératif et les dirigeants doivent être légitimes. L’onde révolutionnaire partie de Tunisie s’est propagée à l’ensemble de la région MENA, donnant ainsi naissance à ce qui est désormais désigné comme le "Printemps arabe". Les citoyens ont revendiqué le droit de s’exprimer et réclamé des comptes. Ils veulent aussi des opportunités pour tous et non plus pour une poignée de privilégiés. La Banque mondiale a pris des mesures importantes pour appuyer ce changement rapide et positif.

L’Histoire en direct : la Tunisie se prépare au changement

Inger Andersen's picture
Cette page en : English | العربية

À Washington au début du mois pour une visite officielle aux États-Unis, le Premier ministre tunisien Béji Caïd Essebsi a pris le temps de venir à la Banque mondiale pour partager avec nous – à la veille des élections du 23 octobre – sa vision de l’avenir du pays. Nous en avons été très honorés.

Quel moment extraordinaire pour ce pays ! Le Premier ministre – qui reconnaît volontiers être « un vieux routard de la politique » puisqu’il sert son pays depuis l’indépendance, en 1957 – nous a confié avoir longtemps espéré un changement. Pour autant, les modalités, la rapidité et l’imprévisibilité de la révolution de décembre et janvier l’ont pris par surprise.

C’est tous les jours la Journée internationale de la jeunesse

Guest Blogger's picture
Cette page en : English | العربية

Samar Samir MezghanniAux quatre coins du monde, les jeunes célèbrent cette année particulière d’une manière inattendue. C’est l’Année internationale de la jeunesse et je pense à tous ces événements auxquels les jeunes ont donné forme et à ceux façonnés pour eux. À mes yeux et à ceux de tous les jeunes de mon pays et de ma région, la Journée internationale de la jeunesse ne signifie absolument rien ; car cette année, nous avons fait de chaque journée une célébration de la parole des jeunes, de leur pouvoir et de leur libération.

Samar Mezghanni est une jeune écrivaine tunisienne connue pour sa participation active aux différentes manifestations culturelles et littéraires dans le monde arabe.

Un verre à moitié vide

Jean-Pierre Chauffour's picture
Cette page en : English | العربية

© Kim Eun Yeul 2011Les révolutions arabes ont-elles définitivement battu en brèche la soi-disant exception arabe, cette idée que les nations arabes seraient en quelque sorte immunisées contre la modernisation économique et la démocratisation ? Après les vastes soulèvements populaires intervenus en Tunisie, en Égypte, en Libye, en Syrie et dans d’autres parties du monde arabe, il serait tentant de répondre par l’affirmative...

Regards d'une jeune écrivaine tunisienne sur les Réunions de printemps de la Banque mondiale et du FMI

Guest Blogger's picture
Cette page en : English | العربية

Lorsque j'ai reçu une invitation du FMI et de la Banque mondiale pour les Réunions de printemps, mes amis m'ont conseillé de ne pas ouvrir l'e-mail. Pour eux, il devait s'agir d'un spam. Ma famille m'a recommandé de vérifier l'origine de cette invitation et de chercher à en connaître les raisons avant d'accepter. Mes directeurs d’études ont trouvé ça bizarre.

Tout le monde semblait sceptique sur le fait que ces deux institutions internationales puissent réellement inviter des jeunes à un événement de cette importance.

C'est avec beaucoup de curiosité que je suis partie pour Washington. Cette réunion, les deux institutions en question, tout cela me laissait perplexe et j’espérais que j’y verrais plus clair dans ma tête...

Samar Mezghanni, jeune écrivaine tunisienne, est connue pour sa participation active aux différentes manifestations culturelles et littéraires aux plans arabe et méditerranéen et a obtenu plusieurs prix de considération.

Pour que la responsabilisation se poursuive au-delà de la révolution

Guest Blogger's picture
Cette page en : English

Par Nisreen Haj Ahmad
Nisreen Haj Ahmad est la fondatrice de l’Initiative pour l’organisation des communautés au Moyen-Orient (Middle East Community Organizing Initiative).

For Accountability to Continue Beyond the Revolution, Francis Dobbs
Les révolutions en Tunisie et en Égypte ont célébré les valeurs de liberté, de justice et de dignité humaine. Elles ont ravivé l’espoir dans la capacité des communautés d’œuvrer ensemble à instaurer le changement. Elles encouragent une prise de risque conjuguée à un esprit d’apprentissage.

Le défi à présent consiste à entretenir la participation des citoyens et développer une culture de responsabilisation mutuelle. L’action collective ne peut se résumer à une succession de révolutions. Je suis particulièrement sensible à ce qu’a dit un Shabab AlThawra [jeune de la Révolution] égyptien à ses partisans : « maintenant que vous vous êtes réveillés, ne vous rendormez pas ». L’autre défi est de veiller à ce que les énergies en présence ne soient pas manipulées par des acteurs aux valeurs contradictoires ou dévoyées par des manœuvres médiatiques.

Les peuples arabes et leur révolution de l’ouverture : la Banque mondiale est-elle en mesure de suivre ?

Steen Jorgensen's picture
Cette page en : English | العربية

Les peuples arabes et leur révolution de l’ouverture : la Banque mondiale est-elle en mesure de suivre ?Le monde arabe était un foyer d’effervescence intellectuelle et de découverte scientifique quand mes ancêtres d’Europe du Nord étaient un peuple relativement arriéré, occupé à lancer des raids sur ses voisins et à suer sang et eau au service du roi. Puis la roue a tourné et, au cours des dernières décennies, le monde arabe s’est caractérisé par des régimes politiques autoritaires, le non-respect des libertés fondamentales et une exclusion généralisée.

Pendant ce temps, dans d’autres parties du monde, les populations jouissaient de plus en plus de libertés et étaient de plus en plus nombreuses à bénéficier d’une révolution médiatique  qui leur ouvrait grand les portes de l’information.

Pages