Syndicate content

Conflit

De la survie à la prospérité : le potentiel des activités agricoles pour les réfugiés

Dorte Verner's picture
Cette page en : English | العربية
 Dorte Verner

Contraintes à l’exil, les familles syriennes se sont réfugiées dans d’autres pays du Moyen-Orient ou ailleurs dans le monde. Un grand nombre de ceux qui ont fui la guerre ont perdu des amis ou des parents et la quasi-totalité de leurs biens.

À la fin de la guerre, les Yéménites devront avoir un droit de regard plus important sur les dépenses publiques

Walid Al-Najar's picture
Cette page en : English | العربية
Al Hudaydah's main market, Yemen - Claudiovidri l Shutterstock.com

Voilà un an que le Yémen est entré dans un conflit qui a fait des milliers de victimes, des civils pour la plupart. Dans l’attente de négociations pour la paix au Koweït, les Yéménites s’efforcent de restaurer la sécurité dans le pays afin de retrouver une vie normale. Cette année de guerre, précédée de quatre années d’instabilité politique, a entraîné une forte dégradation des conditions de vie et épuisé la population : alimentation, médicaments, carburant, tout manque parmi les produits de base… Sans parler de l’absence de sécurité.

Les fab labs, ou comment mettre la technologie au service des réfugiés en Jordanie

Christine Petré's picture
Cette page en : English | العربية
Loay Malahmeh, a co-founder of 3D Mena

Renforcer les moyens d’action des réfugiés en leur donnant accès aux nouvelles technologies, et en particulier à l’impression tridimensionnelle, telle est la mission de l’organisation Refugee Open Ware (a). « Nous souhaitons faire connaître le potentiel de l’impression 3D », explique Loay Malahmeh, cofondateur de l’entreprise jordanienne 3D Mena, partenaire de l’organisation. « Ce procédé peut permettre non seulement de résoudre des difficultés très réelles mais aussi de matérialiser des possibilités immenses et encore inexploitées. »

Résoudre l’urgence de l’éducation au Liban

Noah Yarrow's picture
Cette page en : English | العربية
Mohamed Azakir l World Bank

Le conflit en Syrie a mis à mal le système éducatif du pays : les enseignants et les élèves se sont retrouvés déplacés, tout comme leur famille, et voilà plusieurs années maintenant que de nombreux jeunes réfugiés syriens sont déscolarisés. Sur les quelque 340 000 Syriens âgés de 6 à 17 ans enregistrés auprès du Haut-Commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR) au Liban, près de 45 % fréquentent des établissements scolaires libanais, tandis que d’autres reçoivent une éducation privée, semi-privée et non scolaire.

Au Yémen, la corvée d’eau tue des enfants

Farouk Al-Kamali's picture
Cette page en : العربية | English
Oleg Znamenskiy l Shutterstock.com
Théâtre d’une guerre dévastatrice depuis l’an dernier, le Yémen pâtit également d’une crise de l’eau alarmante qui menace d’assoiffer la population et fait peser sur le pays, déjà miné par les conflits et les crises, la menace supplémentaire et toujours plus grande de l’insécurité hydrique. Avant la guerre, le Yémen figurait déjà parmi les pays les plus exposés aux pénuries d’eau ; les experts avaient tiré la sonnette d’alarme sur l’épuisement des nappes phréatiques dès 2017. La situation s’est largement détériorée depuis la guerre : parallèlement à l’instabilité du pays, à la vacance du pouvoir et à l’expansion du conflit armé, les pompages sauvages des nappes phréatiques se sont multipliés et les régies de l’eau se sont effondrées.
 

L’impact des entreprises syriennes en Turquie

Omer Karasapan's picture
Cette page en : English | العربية
Istanbul, Turkey - Creatista l Shutterstock.com

En Turquie, comme dans d’autres pays, les réfugiés ne sont souvent perçus que comme un fardeau : ils prennent le travail des nationaux, mettent à mal les ressources publiques et font redouter une montée de la criminalité et du terrorisme. Certes, les coûts et les risques assumés par les pays d’accueil sont considérables, mais ce tableau est incomplet : les réfugiés peuvent aussi contribuer à l’économie de ces pays, par leur esprit d’entreprise, leurs compétences et les nouveaux marchés qu’ils représentent. Autant d’aspects bénéfiques qui seraient voués à croître si les pays d’accueil facilitaient les conditions d’activité des réfugiés et assuraient un minimum de protection à ceux qui travaillent illégalement.

Les problèmes juridiques des réfugiés

Paul Prettitore's picture
Cette page en : English | العربية
Refugees - Lukasz Z l Shutterstock

Comme d’autres groupes vulnérables, les réfugiés courent le risque de se heurter à des problèmes juridiques. Ces problèmes sont souvent directement liés au statut de déplacé, mais ils reflètent aussi des difficultés plus générales auxquelles les populations pauvres sont confrontées au plan de la famille et du droit civil et pénal. Plus le déplacement d’une personne se prolonge, plus les problèmes juridiques tendent à se multiplier, surtout ceux qui sont les moins directement liés aux déplacements de population. Or, ces problèmes commencent à mettre les institutions locales à rude épreuve. Selon le ministère de la Justice, le nombre de dossiers a augmenté de 84 % à Mafraq, de 77 % à Irbid et de 50 % à Amman, trois zones ayant accueilli un nombre considérable de réfugiés. 

Redonner du travail aux Syriens : les pays d’accueil et les réfugiés y gagnent

John Speakman's picture
Cette page en : English | العربية
 John Speakman l World Bank

J’ai passé les six dernières semaines à réfléchir à la question suivante : comment pourrions-nous offrir des possibilités d’emploi aux réfugiés syriens, en particulier dans les pays proches de la Syrie ? Il y a une dizaine d’années de cela, je travaillais au développement du secteur privé dans ce pays et, alors que je connaissais déjà la quasi-totalité des pays du Moyen-Orient, j’ai été frappé par le potentiel industriel de la Syrie. Tandis que je flânais dans les souks d’Alep et de Damas, tous les sens en éveil, j’ai découvert les extraordinaires capacités des artisans qui fabriquaient des meubles, des objets, des tissus ou des pâtisseries. C’est pourquoi, en réfléchissant à la façon dont la Banque mondiale pourrait aider les réfugiés syriens, je me suis rapidement dit qu’il faudrait nous appuyer sur ces entrepreneurs et artisans et sur leur riche savoir-faire.

Le coût du conflit syrien

Ghanimah Al-Otaibi's picture
Cette page en : English | العربية


Il est très difficile de chiffrer les conséquences de la guerre en Syrie alors que le conflit continue de dévaster des vies et des communautés entières. En revanche, il est essentiel de tenter de cerner la nature et l’étendue des dégâts subis par la Syrie afin d’identifier les besoins immédiats mais aussi d’élaborer des plans de reconstruction qui pourront être mis en route dès que la paix s’annoncera. 

Réfugiés syriens en Jordanie : bien des choses peuvent changer en un an

Omer Karasapan's picture
Cette page en : English | العربية
 Shutterstock l Melih Cevdet Teksen

En février 2015, dans un billet (a) publié sur ce blog, je tentais d’attirer l’attention sur la détresse des réfugiés syriens en Jordanie. Ce texte fut rédigé avant que l’aide humanitaire ne s’effondre (a) au cours de l’année 2015, en raison d’organismes humanitaires particulièrement sous-financés, et avant que les réfugiés n’arrivent en masse en Europe. Pour les pays voisins de la Syrie, la « crise des réfugiés » en Europe n’est que le dernier épisode en date d’une crise bien plus importante qu’ils essaient de surmonter depuis 2011.

Pages