Syndicate content

Développement du secteur privé

Nouvelles technologies, nouveaux temps de travail : vers une stratégie de création d’emplois dans le monde arabe

Kara Schoeffling's picture
Cette page en : English | العربية
 Arne Hoel

Ce n’est un secret pour personne : le taux de chômage des jeunes dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA) est le plus élevé du monde, soit près de 30 % selon l’Organisation internationale du travail. Plus d’un jeune sur quatre est privé des moyens qui lui permettraient de prospérer sur le plan économique, les diplômes n’offrant malheureusement aucune garantie d’emploi. En dépit de ces sombres perspectives, une récente étude commandée par le géant des télécommunications qatari, Orredoo, laisse entendre que les jeunes gardent l’espoir d’un avenir radieux, espoir largement nourri par les innovations du XXIe siècle. L’enjeu est d’innover sur le plan technologique et de modifier notre façon de penser le travail afin de motiver les jeunes de la région MENA.

Promouvoir l’entrepreneuriat social au Maroc

Diego Angel-Urdinola's picture
Cette page en : English | العربية
 Arne Hoel

Youssef vit dans une petite province rurale défavorisée du sud du Maroc. Il est ouvrier dans une usine et a deux enfants, âgés de 10 et 12 ans. L’école publique que ses enfants pourraient fréquenter se trouve loin de son lieu de travail et est en cours de rénovation depuis plusieurs années. L’absentéisme des enseignants et des élèves y est très élevé, notamment en hiver, en raison de l’absence de chauffage et du mauvais état des routes.

La privatisation, remède aux maux économiques de l’Égypte

Karim Badr El-Din's picture
Cette page en : English | العربية
Cairo Street

En 1991, l’Égypte s’est engagée dans un programme de réforme économique et d’ajustement structurel (ERSAP) pour sortir de l’impasse économique. En proie à des difficultés financières, le pays avait dû rééchelonner sa dette publique à deux reprises, en 1987 puis 1991. La mise en œuvre de l’ERSAP a peu avancé jusqu’en 2003, date à laquelle le gouvernement a promu une plus grande libéralisation de l’économie, avec l’adoption d’un taux de change flottant et d’une série de mesures visant à faire passer le pays de l’économie planifiée à l’économie de marché.

Réduire les barrières à l’accès de l’Internet haut débit dans le monde arabe

Michel Rogy's picture
Cette page en : English | العربية
Lowering Barriers to High Speed Internet in the Arab World
Dans la région Moyen Orient Afrique du Nord, des millions de personnes pourraient être exclues de la révolution en cours dans le domaine de l'information si les services de l’Internet haut débit ne sont pas suffisamment abordables. Relever le défi de l’abordabilité de ces services est devenu une préoccupation majeure au niveau de la région. De nombreux pays du monde arabe considèrent en effet que l’Internet haut débit est un composant clef de la cohésion nationale et de la transition vers une économie davantage fondée sur la connaissance. 

Yémen : se projeter au-delà du Dialogue national

Wael Zakout's picture
Cette page en : English | العربية
 se projeter au-delà du Dialogue national
Un jeune yéménite avec le drapeau national - Source: Al Jazeera English

Alors que la Conférence du dialogue national (NDC) s’est achevée avec succès, le Yémen prouve à la région et au monde qu'il est possible de gérer autrement les griefs et les conflits. De toute évidence, la NDC est notamment parvenue à fonder la transition politique sur le dialogue plutôt que sur la confrontation. À présent, le défi va consister à transformer cette issue positive en résultats concrets pour la population yéménite.

L’inclusion financière : un levier au service du développement économique en Égypte

Cette page en : English | العربية

L’inclusion financière : un levier au service du développement économique en Égypte - Photo: Arne Hoel

Les responsables politiques égyptiens se retrouvent face à un défi considérable : aplanir des difficultés économiques aiguës tout en assurant la transition politique et sociale du pays. Les secteurs fondamentaux de l’économie (BTP, commerce et tourisme) enregistrent en effet des niveaux de production bas et les investissements directs étrangers (IDE), une composante autrefois majeure de la croissance égyptienne, ont été négligeables au second trimestre 2013. Le taux de chômage égyptien, qui se maintenait généralement autour de 9,5 % dans les années qui ont précédé la révolution, a atteint par ailleurs les 13,2 % au premier trimestre 2013.

Finance islamique : ce que montrent les chiffres

Leora Klapper's picture
Cette page en : English | العربية

Finance islamique : ce que montrent les chiffres - Photo : Arne Hoel

Pour certains, les services financiers compatibles avec la charia offrent une solution prometteuse en vue d’améliorer l’inclusion financière des adultes de confession musulmane. Pour d’autres, ces services (qui évitent les prêts porteurs d’intérêts et s’efforcent de se conformer aux préceptes de l’Islam en matière de partage des profits et des pertes) ne s’attaquent pas aux causes profondes de l’exclusion financière.

 

Le retour de la stabilité politique résoudra-t-il les difficultés économiques de la région MENA ?

Elena Ianchovichina's picture
Cette page en : English | العربية

Le retour de la stabilité politique résoudra-t-il les difficultés économiques de la région MENA ?

Depuis le réveil des populations arabes fin 2010, la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord voit les conflits et l’instabilité politique augmenter sur fond de détérioration de sa situation économique. Difficultés économiques et conflit s’entretenant mutuellement, on peut s’interroger sur l’impact du retour de la stabilité politique pour la prospérité régionale.

Les pays arabes sont-ils compétitifs ?

Omer Karasapan's picture
Cette page en : English | العربية

Les pays arabes sont-ils compétitifs ?

Quelle est la situation des pays arabes en matière de compétitivité ? Sont-ils en mesure d’assurer la prospérité de leurs citoyens ? Utilisent-ils efficacement les ressources disponibles ?                                                                         

Si l’on en croit le Rapport mondial sur la compétitivité (a), une publication annuelle du Forum économique mondial, les économies des pays arabes varient considérablement au regard de ces questions. Sur les 148 pays étudiés, le Qatar se classe à la 13e place, et seuls quatre pays dans le monde font moins bien que le Yémen.

Pages