Syndicate content

Développement du secteur privé

Comment le Maroc peut-il renforcer sa compétitivité?

Philippe de Meneval's picture
Cette page en : English | العربية

World Bank | Arne Hoel - Comment le Maroc peut-il renforcer sa compétitivité ?

Au Maroc, une transformation structurelle de l’économie susceptible d’aboutir à une croissance plus solide et de créer des emplois passera par l’introduction d’un ensemble coordonné de mesures dans plusieurs domaines essentiels. Elle nécessitera de préserver la stabilité de l’environnement macroéconomique, d’améliorer l’environnement des affaires, d’élaborer une politique commerciale mieux à même d’appuyer la compétitivité des produits marocains, de développer un secteur financier répondant mieux aux besoins des petites entreprises, d’améliorer la formation de la population active et d’instaurer des institutions efficaces pour la protection sociale et le marché du travail.

L’aide aux jeunes micro-entrepreneurs marocains

Gloria La Cava's picture
Cette page en : English | العربية

World Bank | Arne Hoel - L’aide aux jeunes micro-entrepreneurs marocains

Lorsqu’on se promène dans les souks de Fès ou dans toute autre médina marocaine, que l’on passe, dans le centre de Casablanca, devant un salon de coiffure très animé, qui ressemble à une gigantesque usine de beauté, ou que l’on voit, au coin d’une rue à Rabat, des jeunes attendant pour travailler à la journée sur un chantier de construction, on ne peut qu’être impressionné par ces manifestations de l’esprit d’entreprise.

Promouvoir la reprise et la création d’emplois au Moyen-Orient et en Afrique du Nord grâce au tourisme

Peter McConaghy's picture
Cette page en : English | العربية

Promouvoir la reprise et la création d’emplois au Moyen-Orient et en Afrique du Nord grâce au tourisme

Le tourisme régional a fortement pâti du Printemps arabe et de l’instabilité économique en Europe. Le nombre d’arrivées a décru de 9 %, tombant à 72 millions en 2011, soit 6,6 millions de visiteurs en moins. En Égypte et en Tunisie, les recettes touristiques ont chuté de 30 % et de 45 %, respectivement.

La réglementation des entreprises au Liban : état des lieux et perspectives

Jamal Ibrahim Haidar's picture
Cette page en : English | العربية

World Bank | Emad Abd El Hady

Lorsque j’étais au Liban l’été dernier, j’ai réussi à convaincre un ami proche, Maroun, de créer une petite usine de fabrication de savons et de shampooings. Cette entreprise s’est développée et compte aujourd’hui quatre salariés à temps plein, qui bénéficient non seulement d’un emploi stable mais aussi d’une couverture santé grâce à leur affiliation au fonds national de sécurité sociale.

Mais on n’a rien sans rien. J’ai été témoin de toutes les difficultés que Maroun a rencontrées pour faire enregistrer son entreprise et la démarrer.

Pour que les emplois soient plus nombreux dans le monde arabe, il faut avant tout un secteur privé dynamique

Marc Schiffbauer's picture
Cette page en : English | العربية

World Bank | Arne Hoel

Nombre de pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (région MENA) ont connu des périodes de croissance vigoureuse sur la dernière décennie, mais aucun n’a créé assez d’emplois.

Pourquoi ? Parce que la qualité de la croissance importe autant que la quantité. Si l’on veut comprendre pourquoi cette région affiche de médiocres performances en termes de création d’emplois, il faut examiner la qualité de la croissance passée, et plus précisément le dynamisme du secteur privé.

Intermédiation sur le marché du travail : le point de rencontre des travailleurs et des emplois

Simon Thacker's picture
Cette page en : English | العربية

Photo: Arne Hoel/World Bank

Au fil de nos recherches, nous avons décelé un certain nombre d’explications aux difficultés que les chômeurs ont à trouver un emploi dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA). Certains soutiennent qu’il n’y a tout simplement pas d’emplois, quand d’autres affirment qu’ils n’ont pas les qualifications requises pour les emplois disponibles, et d’autres encore qu’ils n’ont pas accès aux moyens ou aux outils qui leur permettraient de trouver les emplois éventuels, cette situation relevant, dans le jargon des économistes, d’une « mauvaise intermédiation sur le marché du travail ».

Le tourisme et sa réserve de projets « prêts à démarrer »

Omer Karasapan's picture
Cette page en : English

Secteur clé de l’économie mondiale, le tourisme connaît une croissance très rapide. Il représente 5 % du PIB mondial et 30 % des importations internationales de services (plus de 1 000 milliards de dollars). Rien qu’en 2010, les destinations touristiques du monde entier ont accueilli près d’un milliard de visiteurs, dont 60 millions au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (région MENA). Les recettes du tourisme international se sont élevées à 900 milliards de dollars, dont quelque 6 % pour la région MENA, soit environ 50 milliards de dollars. Le constat d’ensemble est que la région MENA affiche des résultats mitigés, non seulement au niveau du nombre de visiteurs et des rentrées d’argent, mais aussi de la capacité du tourisme à créer de l’emploi.  

Création d’emplois : un rôle majeur pour les grandes entreprises

Bob Rijkers's picture
Cette page en : English

Les programmes de promotion des PME gagnent progressivement en popularité. Si l’on a encore du mal à démontrer leur efficacité, leur prééminence politique s’appuie sur la conviction que les petites entreprises croissent plus vite et créent le plus d’emplois. Notre analyse préliminaire du registre tunisien du commerce et des sociétés, qui recense des informations longitudinales sur toutes les entreprises immatriculées entre 1996 et 2010, dégage trois faits stylisés suggérant que les grandes entreprises jouent un rôle nettement plus important que les petites dans la création d’emplois et la croissance.

Les PME ne sont pas la solution miracle pour la croissance et la création d’emplois

Cette page en : English | العربية

Les petites et moyennes entreprises (PME), pouvant stimuler la croissance et créer des emplois, focalisent aujourd’hui à ce titre une attention sans précédent. Nombre d’organismes de développement (Banque mondiale, BERD, Banque islamique de développement, notamment) projettent de développer leurs programmes de financement et de soutien aux PME. Très récemment, à l’occasion du Forum économique mondial en Jordanie, les représentants des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, mais aussi des États-Unis et de l’Union européenne, ont affirmé que les PME offraient des possibilités de création d’emplois dans la région. Ce serait une bonne nouvelle si c’était vrai, mais de plus en plus d’éléments montrent que les PME ne constituent pas la solution miracle tant espérée.

Le secteur des services ou le secteur manufacturier : lequel contribue le plus à la croissance et à l’emploi ?

Christina A. Wood's picture
Cette page en : English | العربية

Outre l’essor de la mondialisation, qui constitue un facteur clé de la croissance rapide de nombreux pays, la question qui se pose aujourd’hui est de savoir lequel du secteur des services ou du secteur manufacturier pourrait représenter la principale source de croissance pour les pays en développement...

 

Pages