Syndicate content

Développement social

Djibouti investit dans les 1000 premiers jours de vie

Homa-Zahra Fotouhi's picture
Cette page en : English | العربية
  Aude Guerrucci

Je me suis rendue récemment sur l’un des sites communautaires où la Banque mondiale déploie son programme de filets sociaux afin d’observer les progrès réalisés depuis ma première visite en novembre 2012. Pour la première séance de groupe, je me suis retrouvée aux côtés d’une quinzaine de femmes enceintes – c’était la première grossesse pour nombre d’entre elles – afin d’écouter l’animatrice leur parler de l’importance du repos, d’une alimentation saine et de l’allaitement maternel. 

Les jeunes Egyptiens toujours en attente d'emplois

Raghada Abdel Hamed's picture
Cette page en : English | العربية
 World Bank l Kim Eun Yeul

L’éducation et l’emploi sont deux priorités essentielles aux yeux des jeunes Égyptiens. Alors que le pays conjugue ces promesses de changement au futur, les jeunes réclament plus d’emplois et une meilleure éducation maintenant.

Le recul historique des taux de mortalité infanto-juvénile en Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Farrukh Iqbal's picture
Cette page en : English | العربية


Au cours des quarante dernières années, les taux de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans ont baissé dans l’ensemble du monde en développement, et tout particulièrement dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. 

Moyen-Orient et Afrique du Nord : plaidoyer pour l’intégration régionale

Aisha Irene Agily's picture
Cette page en : English | العربية


Plus le marché du travail dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) se mondialise et gagne en compétitivité, plus les jeunes peinent à trouver un emploi, quel que soit leur niveau d’instruction et de formation. Or, il s’agit de la deuxième région la plus jeune du monde, derrière l’Afrique subsaharienne, puisque la moitié de ses 355 millions d’habitants ont moins de 25 ans. Et si le marasme social, économique, scolaire et universitaire actuel persiste, la plupart d’entre eux seront incapables de quitter le domicile parental, fonder leur propre famille et mener une vie indépendante.
 

Raviver l’ancien héritage d’émancipation des femmes au Yémen : en quoi la réforme juridique peut-elle être utile ?

Tazeen Hasan's picture
Cette page en : English | العربية
 Mohammed Al-Emad

D’après la légende, la reine de Saba serait originaire du Yémen, et même si l’Éthiopie revendique également être sa terre d’origine, personne ne conteste que le Yémen a autrefois vu régner plusieurs reines indomptables. Pour l’époque, c’était vraiment exceptionnel. Aujourd’hui, le Yémen se distingue pour d’autres raisons : il se classe au dernier rang, ou quasiment, des classements mondiaux portant sur l’égalité hommes-femmes et l’émancipation féminine ; c’est l’un des rares pays au monde où il n’existe pas d’âge minimum pour le mariage ; enfin, il possède des restrictions juridiques qui font obstacle à la mobilité des femmes, à leur capacité à prendre des décisions, à leur participation à la société et à leur accession aux opportunités économiques. 

Micros, petites et moyennes entreprises, soyez au rendez-vous !

Eileen Murray's picture


Saviez-vous que, malgré son immense potentiel en termes d’inclusion économique, la microfinance est, dans la région Moyen Orient et Afrique du Nord, le segment le moins développé dans le monde? Saviez-vous que plus de 60% des micro-crédits sont généralement obtenus par des femmes pour créer des activités génératrices de revenus supplémentaires pour le ménage ? Enfin, saviez-vous que la microfinance est l’outil le plus performant pour dynamiser des régions mal desservies, bien loin devant les banques et les réseaux postaux ?

Emploi et fécondité au Moyen-Orient et en Afrique du Nord : les mères à la rescousse ?

Farrukh Iqbal's picture
Cette page en : English | العربية
 Arne Hoel

Dans la plupart des pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), les nouveaux entrants sur le marché du travail sont confrontés à des structures et à des politiques économiques qui, depuis longtemps, ne produisent plus des emplois en nombre suffisant. Ces dernières années, environ 5 millions de personnes par an ont atteint l’âge de travailler mais seulement 3 millions d’entre elles ont trouvé un emploi. Malheureusement, les troubles politiques actuels, ainsi que les conditions et politiques économiques qui les accompagnent, laissent à penser que le problème du chômage continuera de s’amplifier sur les années à venir.  

La crise syrienne à travers l'art

Web Team's picture
Cette page en : English | العربية


Après 3 ans de conflit, on retrouve le thème de la fragmentation, de la fatigue et ainsi que les effusions de sang dans les œuvres des artistes syriens actuellement exposés au siège de la Banque mondiale à Washington.

Parmi les millions de personnes touchées par le conflit, les artistes syriens illustrent de manière frappante une vision personnelle de l'exposition de leur société à la violence généralisée : un squelette visible sous la peau, un utérus fracturé, 'être pris dans un piège comme une mouche, de la chair déchirée, des sinistres menottes, etc. Découvrez leurs œuvres :

Du temps et un espace dédié à la création pour les artistes syriens au Liban

Raghad Mardini's picture
Cette page en : English | العربية



Lorsque la situation en Syrie a commencé à se détériorer, en octobre 2011, des milliers de Syriens ont fui au Liban. Parmi eux, beaucoup de jeunes artistes, vivant dans des conditions de vie difficiles et souffrant de traumatismes psychologiques. De jeunes artistes contraints de travailler dans le bâtiment ou la restauration, au lieu de se consacrer à leur art. L’idée de créer une résidence pour artistes est née de cette situation et de ma conviction que l’art joue un rôle essentiel en période de crise. 

Par-delà les manifestations de rue : renforcer la responsabilisation sociale dans le monde arabe

Line Zouhour's picture
Cette page en : English | العربية
Jeune homme libyen

Dans le maelström qui s’est emparé du Moyen-Orient, lors du Printemps arabe, figurait l’exigence d’un État plus transparent, équitable et responsable. Depuis ces soulèvements, les experts qui réfléchissent à la transition démocratique se heurtent aux questions suivantes : comment systématiser la culture de responsabilisation et de gouvernance démocratique ? Comment « institutionnaliser » le dynamisme de ces mobilisations populaires et en faire un pouvoir capable de contrôler les gouvernants ?

Pages