Syndicate content

Transport

Calculez vous-même l’impact économique du conflit syrien

Shanta Devarajan's picture
Cette page en : English | العربية
Homs, Syria - ART Production | Shutterstock.com

Chacun sait qu’un conflit grève lourdement l’économie d’un pays : destruction massive des infrastructures et des logements, perturbation des échanges commerciaux, des transports et de la production, sans parler des victimes et d’une souffrance généralisée. Pourtant, les estimations quantitatives des coûts sur l’économie sont rares.

Iraq : un projet d’urgence pour remettre en état les ponts, les routes, les services des eaux municipaux et les moyens de subsistance

Ibrahim Dajani's picture
Cette page en : English | العربية


Dans l’est de l’Iraq, dans le gouvernorat de Diyala, un cours d’eau éponyme sépare les villes de Bakouba et de Mouqdadiyah, mais un pont les relie. Rien de bien remarquable jusque-là. Seulement voilà, les combattants du groupe État islamique en Iraq et en Syrie ont fait sauter ce pont alors que de nombreux habitants doivent l’emprunter tous les jours pour se rendre à leur travail ou à l’école.

L’Égypte se voit enfin délivrer des crédits-carbone pour son programme de mise à la casse des taxis

Juha Seppala's picture
Cette page en : English | العربية
 ChameleonsEye l Shutterstock.com

Certains d’entre vous se souviennent peut-être des billets de ma collègue Holly Krambeck (a) sur le Programme d’activités de mise à la casse et de recyclage de véhicules en Égypte (a). Nous étions alors en 2010, et cet ambitieux projet se donnait pour objectif de moderniser les parcs de véhicules de transport public en Égypte, en commençant par les taxis du Caire puis en élargissant cette initiative à d’autres modes de transport public, comme les minibus et les bus.

Pourquoi investir dans les routes tunisiennes est-il bien plus important aujourd’hui ?

Vickram Cuttaree's picture
Cette page en : English | العربية
Highway Tunis-Béja - By DrFO.Jr.Tn l Wikimedia Commons

Pour ceux qui connaissent ce pays, il existe deux « Tunisies » : l’une est dite pauvre et la seconde, plus riche.  La ville côtière de Sousse, par exemple, est parmi les principaux centres économiques du pays. Kairouan en revanche, dans la région du Centre-Ouest, affichait en 2013 un taux de chômage de 15 % et un taux de pauvreté de 32 % sans oublier qu'elle a été le théatre de fréquentes manifestations de frustration populaire.

Débat : Le monde arabe s’en sortirait-il mieux sans les subventions à l’énergie ?

Will Stebbins's picture
Cette page en : English | العربية
The Debate

Les gouvernements des pays arabes pratiquent depuis longtemps les subventions à l’énergie. Ce faisant, les populations de la région paient leur carburant et leur électricité à un prix inférieur au marché. Mais quel est le véritable impact de ces subventions et justifie-t-il l’écrasante charge financière qu’elles font peser sur les budgets publics ? C’est là une interrogation cruciale dans les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), étant donné que la région concentre une part disproportionnée des subventions à l’énergie dans le monde.

Êtes-vous prêt à affronter la circulation en ville au Maroc ?

Ibtissam Alaoui's picture
Cette page en : English | العربية

Getting Around in Moroccan Cities: Are you ready for the Challenge?

Si vous n’avez rien contre un peu d’aventure, sautez dans un bus ou hélez un taxi dans une grande ville du Maroc. Une chose est sûre : si vous être tributaire des transports publics marocains, vous risquez de vous énerver, de perdre votre temps et, éventuellement, d’avoir de mauvaises surprises. Telles sont les conclusions d’une consultation avec des organisations de la société civile organisée récemment à Rabat, la capitale du pays, avec l’appui de la Banque mondiale.

L'Algérie, un pays en mouvement

Inger Andersen's picture
Cette page en : English | العربية

Video Platform Video Management Video Solutions Video Player

Grâce aux investissements liés à l'infrastructure et aux efforts visant à améliorer le climat des affaires, l'Algérie se focalise sur la création de conditions propices à une croissance plus robuste et plus inclusive.

On trouve de tout sur la route de Djibouti à Addis-Abeba: des semi-remorques, des camions-citernes, des dromadaires et du sel...

Vincent Vesin's picture
Cette page en : English

Nous avons parcouru en voiture la route nationale qui relie le port de Djibouti à la frontière éthiopienne, soit quelque 220 kilomètres de désert. Notre but : nous faire une idée plus précise du transport de marchandises entre les deux pays. L’activité de Djibouti réside essentiellement dans son port de haute mer, autour duquel sa capitale s’est développée au fil des siècles. C’est le port le mieux équipé et le plus proche d’Addis-Abeba, la capitale de l’Éthiopie, qui n’a pas de littoral. L’Éthiopie compte entre 85 et 90 millions d’habitants, soit plus qu’aucun pays d’Europe, tandis que Djibouti n’atteint pas le million. Quasiment tous ses habitants vivent dans la ville portuaire.