Syndicate content

Algérie

Une nouvelle méthode de gestion de portefeuille réussie qui pourra être répliquée partout

Afef Haddad's picture
Cette page en : English | العربية

Quand il s’agit de l'amélioration de la performance du portefeuille, le département du Maghreb (CMU) a trouvé une solution qui a bien marché : un partenariat avec les homologues du gouvernement pour former une équipe de soutien à la mise en œuvre (CSA). 

La Banque mondiale a accueilli début mars 2019 huit représentants gouvernementaux de divers ministères et institutions (dont la Banque centrale) d'Algérie, de Libye, du Maroc et de Tunisie. Ces représentants forment ce qu’on a appelé le Comité de Suivi et d’Analyse (CSA). Ils ont eu une semaine chargée de formation sur les opérations de la Banque mondiale allant de la stratégie aux résultats sur le terrain et aux évaluations du département indépendant (IEG). Ils ont même participé à l'examen trimestriel du portefeuille de MNA et des pôles globaux (Global Practices) pour voir comment la région et pôles globaux s'associent pour améliorer les performances du portefeuille. Ils étaient déterminés à répliquer l'approche avec leurs ministères sectoriels. Le CSA a joué un rôle majeur dans l'amélioration de la performance du portefeuille du Maghreb et dans l'augmentation de ses ratios de décaissement et joue donc un rôle majeur dans l'accélération des résultats sur le terrain pour les bénéficiaires.

5 choses à savoir sur les économies de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord

Web Team's picture
Cette page en : English | العربية
Hafez Ghanem, vice-président de la Banque mondiale, aborde les principaux facteurs qui influencent les économies de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ainsi que les mesures à prendre pour promouvoir une croissance plus durable et libérer le potentiel des nombreux jeunes de la région. 
Quels sont les facteurs qui influent sur la croissance économique dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ?

Rentrée des classes 2017 – Deuxième partie

Web Team's picture
Cette page en : English


Voici la deuxième partie de notre entretien avec Safaa El Tayeb El-Kogali, chef de service au pôle mondial d’expertise en Éducation de la Banque mondiale, consacré aux défis auxquels sont confrontés les systèmes éducatifs des pays de la région MENA et aux mesures prises pour les résoudre.

Rentrée des classes 2017

Web Team's picture
Cette page en : English | العربية


Dans le sillage du premier Rapport sur le développement dans le monde intégralement consacré à l’éducation, l’une des clés pour des sociétés stables et inclusives, nous inaugurons notre série annuelle « Rentrée des classes » sur l’état de l’éducation dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord par un entretien, en deux parties, avec Safaa El Tayeb El-Kogali, chef de service au pôle mondial d’expertise en Éducation de la Banque mondiale. Nous y abordons les défis auxquels sont confrontés les systèmes éducatifs dans la région et les mesures prises pour les résoudre.

Moyen-Orient et Afrique du Nord : exploiter le potentiel hydrique pour promouvoir le développement et la stabilité de la région

Torgny Holmgren's picture
Cette page en : English | العربية
Water in Gaza - Ahmad Dalloul, Palestinian Water Authority

L’histoire se répète, elle rime parfois, mais il lui arrive aussi de régresser. Si vous aviez flâné dans les villes et les champs du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord il y a un millier d’années, vous auriez été frappés par la sécurité de l’approvisionnement en eau, les réseaux d’irrigation à l’origine de la forte productivité des exploitations agricoles et la structure de gouvernance mise en place pour répartir et valoriser l’eau de manière durable pour le plus grand bien d’une civilisation florissante.

Améliorer les données sur la pauvreté dans le monde : le cas de l’Algérie

Gabriel Lara Ibarra's picture
Cette page en : English | العربية


Le Groupe de la Banque mondiale a défini des objectifs clairs et ambitieux (a) pour mettre fin à la pauvreté d’ici 2030 et pour promouvoir une prospérité partagée dans chaque pays. Ces deux grands objectifs guident nos opérations, nos analyses et nos conseils en matière de politique publique. La mesure de l’extrême pauvreté est ainsi devenue un objectif institutionnel (a) explicite au sein du Groupe de la Banque mondiale.

Profils de la diaspora : Selma Turki

Web Team's picture
Cette page en : English | العربية


Née en Tunisie, Selma Turki quitte son pays pour la France à l’âge de deux ans. Elle y revient pour faire son lycée et passer son bac. Elle étudie ensuite l’architecture pendant deux ans à l’École des Beaux-Arts de Paris, avant de partir au Canada pour étudier l’informatique. Elle suivra aussi un cursus en gestion et en direction d’entreprise à la Henley Business School (Royaume-Uni) et à Berkeley (États-Unis).

Profils de la diaspora : Riad Hartani

Web Team's picture
Cette page en : English | العربية


Riad Hartani est né et a grandi à Alger. Diplômé de l’École nationale polytechnique, le brillant étudiant poursuit ses études en France, où il obtient d’abord un diplôme d’ingénieur et un master, avant d’acquérir, à 25 ans, le titre de docteur pour une thèse sur l’intelligence artificielle qui lui vaut la mention très honorable avec félicitations du jury (université de Paris). Titulaire d’une bourse postdoctorale, il poursuit ses recherches dans le domaine de l’apprentissage automatique et de l’intelligence informatique à Berkeley (Californie).

Profils de la diaspora : Rym Baouendi

Web Team's picture
Cette page en : English | العربية


Née en Tunisie, Rym Baouendi a quitté son pays à l’âge de 18 ans, après son baccalauréat. Elle a fait ses études supérieures à l’Institut national des sciences appliquées (INSA) de Lyon, où elle a obtenu un master en génie civil et en urbanisme. Elle est également diplômée de l’École nationale supérieure d’architecture de Lyon. Par la suite, elle a décroché un master en génie du bâtiment de l’université Concordia de Montréal (Canada).

Pages