Syndicate content

Changement climatique

Au Yémen, la corvée d’eau tue des enfants

Farouk Al-Kamali's picture
Cette page en : العربية | English
Oleg Znamenskiy l Shutterstock.com
Théâtre d’une guerre dévastatrice depuis l’an dernier, le Yémen pâtit également d’une crise de l’eau alarmante qui menace d’assoiffer la population et fait peser sur le pays, déjà miné par les conflits et les crises, la menace supplémentaire et toujours plus grande de l’insécurité hydrique. Avant la guerre, le Yémen figurait déjà parmi les pays les plus exposés aux pénuries d’eau ; les experts avaient tiré la sonnette d’alarme sur l’épuisement des nappes phréatiques dès 2017. La situation s’est largement détériorée depuis la guerre : parallèlement à l’instabilité du pays, à la vacance du pouvoir et à l’expansion du conflit armé, les pompages sauvages des nappes phréatiques se sont multipliés et les régies de l’eau se sont effondrées.
 

De la COP21 à la COP22 : il n’y a que la Méditerranée à traverser

Jonathan Walters's picture
Cette page en : English | العربية
Rabat, Morocco - Arne Hoel l World Bank

La France vient d’accueillir la COP21 et de mener à bien les négociations pour une issue qui a été qualifiée de franc succès : l’Accord de Paris de 2015. Ce texte a obtenu l’adhésion de 196 pays sur un des sujets les plus complexes de notre temps—le changement climatique. Il a réconcilié les intérêts divergents des pays en développement et des pays développés et effacé le clivage Nord-Sud qui est responsable de la difficulté à obtenir un accord sur le climat au cours des vingt dernières années. En comparaison, les négociations sur le commerce international ont l’air facile. La France être fière de ses talents en diplomatie. Chapeau !

La part de responsabilité du changement climatique dans les crises au Moyen-Orient

Mohamed Abdallah Youness's picture
Cette page en : العربية | English
shutterstock l dinosmichail

La conférence sur le changement climatique qui se déroule à Paris confirme les interférences de plus en plus prégnantes entre, d’une part, les menaces à la sécurité « conventionnelle », de nature militaire et concentrées sur les nations, et, d’autre part, les menaces non conventionnelles, qui sont d’ordre environnemental, social et humanitaire et axées sur les sociétés et les individus. Le phénomène du changement climatique est ainsi à l’origine de menaces sécuritaires allant de l’instabilité au terrorisme en passant par les conflits intérieurs.

Faiblesse des cours du pétrole : une raison pour les pays du Golfe de s’intéresser aux énergies propres et à la productivité

Waleed Alsuraih's picture
Cette page en : English | العربية
 Shutterstock l  Marynchenko Oleksandr


La chute des cours du pétrole en 2014-15 pourrait donner aux pays du Golfe une raison d’axer leurs stratégies sur l’économie « verte » et de maximiser leur productivité énergétique de façon globale. Compte tenu de leurs énormes réserves d’hydrocarbures, les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) sont concernés au premier chef par la transition vers une énergie durable qui s’opère à travers le monde.

Le monde perdu de l’île de Socotra n’échappe pas au changement climatique

Ahmad Lajam's picture
Cette page en : English | العربية
Boat trip in Socotra by HopeHill

Je ne me trouvais pas sur l’île de Socotra ni dans la ville d’Aden, au sud du Yémen, lorsque deux cyclones ont frappé cette région à la mi-novembre, mais de nombreux membres de ma famille et beaucoup de mes amis vivent là-bas. Suspendu aux informations, je pensais à l’impact cumulé des catastrophes naturelles et celles d’origine humaine, comme les conflits, sur le Yémen : pourquoi les populations pauvres de ce pays doivent-elles payer le prix fort pour des choses dont elles ne sont pas responsables ou qui parfois ne les concernent même pas ?

Pourquoi la COP21 est-elle importante pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord ?

Maria Sarraf's picture
Cette page en : English | العربية
Cairo - Yeul l World Bank

Plus de 25 000 personnes se sont rendues au Bourget, dans la banlieue parisienne, pour assister à un événement très attendu : la 21e Conférence des parties sur le changement climatique, la « COP21 ». Quelque 120 chefs d’État et de gouvernement, dont 11 en provenance du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (région MENA),  étaient présents aujourd’hui, première journée de la Conférence. Mais de quoi s’agit-il exactement ? 

En Égypte, l’école donne l’exemple pour lutter contre les effets du changement climatique

Mohamed Ashraf Abdel Samad's picture
Cette page en : English | العربية
The Shagara project

Le Moyen-Orient souffre de maux si nombreux (graves difficultés économiques, guerres civiles, groupes extrémistes armés…) que la lutte contre le changement climatique n’y est généralement pas considérée comme une priorité. Mais cela pourrait changer étant donné l’ampleur des problèmes auxquels le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord doivent faire face aujourd’hui à cause du réchauffement de la planète induit par les activités humaines. 

#JournéeDeLaTerre : inondations, sécheresses et chaleur extrême menacent le monde arabe

Maria Sarraf's picture
Cette page en : English | العربية


Si la Terre se réchauffe trop au cours de ce siècle, la vie deviendra plus difficile pour la plupart des habitants de la planète. Mais dans quelle mesure sera-t-elle plus dure pour les personnes qui vivent au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (MENA), une région déjà connue pour ses climats chauds et arides ? Quand on parle de changement climatique, on pense généralement hivers rigoureux, étés brûlants, sécheresses prolongées et inondations spectaculaires Pour beaucoup d’entre elles, le changement climatique entraînera la perte des sources de revenus traditionnelles, des migrations forcées et une lutte de tous les jours pour joindre les deux bouts. Cependant, la Journée de la Terre met en lumière le lien qui existe entre l'impact du changement climatique sur la nature et le destin de l'humanité. 

Moyen-Orient et Afrique du Nord : quelles sont les conséquences d’un climat plus chaud et aride sur l’environnement et les actions possibles pour y remédier?

Maria Sarraf's picture
Cette page en : English | العربية
La création de zones réservées au pâturage s’impose tout particulièrement pendant les épisodes de sécheresse. Dikhil, Djibouti

Vous pensez que les étés sont généralement chauds dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) ? Mais tout est relatif : les étés devraient y devenir encore plus chauds. Les températures augmentent sur toute la planète, et il s’agit maintenant d’en  savoir le degré et les conséquences futures.

Ce que j’ai appris au Maroc sur la croissance verte et comment l’Égypte pourrait s’en inspirer

Nehal El Kouesny's picture
Cette page en : English | العربية
Vidéo

Lors d’une mission d’environ trois mois au bureau de la Banque mondiale au Maroc, j’ai eu l’opportunité de vivre ce que je décrirais comme une expérience de développement enrichissante. Loin de l’Égypte et des troubles qui l’agitent depuis malheureusement plusieurs années maintenant, j’ai pu mettre de l’ordre dans mes idées. 

Pages