Syndicate content

Chine

Les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord ne peuvent pas rater le virage de la quatrième révolution industrielle

Ferid Belhaj's picture
Cette page en : English | العربية

Le modèle d’industrialisation qui s’appliquait traditionnellement aux pays en développement n’est peut-être plus opérant pour la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA). Mais il n’y a pas lieu de s’en désoler. D’abord parce que l’horizon des chaînes de montage automobile n’est plus celui auquel aspirent les générations jeunes et instruites de la région. Et ensuite parce que les tâches répétitives du travail à la chaîne seront de plus en plus exécutées par des machines. Aussi l'accélération des évolutions technologiques, qui sous-tend ce processus, ouvre-t-elle de nouvelles perspectives aux pays en développement. La région MENA a rendez-vous avec la « quatrième révolution industrielle », et c’est une opportunité qu'elle ne peut pas laisser passer. 
 

Le Maroc, modèle lumineux de transition vers le solaire

Zhihong Zhang's picture
Cette page en : العربية



La Chine est l’eldorado du solaire. L’an dernier, Pékin a accru sa capacité de production d’électricité solaire de 34 000 mégawatts (MW), soit plus que la puissance cumulée des États-Unis, du Japon et de l’Europe. Alors, pourquoi la Chine a-t-elle jugé bon d’envoyer la semaine dernière une délégation de 30 personnes étudier la technologie solaire au Maroc ?