Syndicate content

économie globale

Bienvenue à la génération Y ! Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, les jeunes femmes portent le flambeau de la révolution start-up

Tobias Lechtenfeld's picture
Cette page en : English | العربية


L’économie des start-up au Moyen-Orient et en Afrique du Nord est florissante. Les incubateurs et les accélérateurs qui essaiment dans la région, de Beyrouth (a) à Casablanca (a) en passant par Ramallah (a), Gaza (a) ou le Caire (a), acquièrent une reconnaissance au-delà des frontières régionales. Grâce à la plateforme pour la jeunesse de la région MENA, notre équipe observe les nouvelles tendances — et une chose est claire : pour la prochaine révolution, qui n’aura rien à voir avec les précédentes, les femmes seront à la pointe de l’innovation, notamment dans le domaine de l’intelligence artificielle (a). https://gazaskygeeks.comhttp://startup-meter.org/#/

Les données sont-elles passées à côté du Printemps arabe ?

Mohamed Younis's picture
Cette page en : English | العربية
Cairo's Tahrir Square, Egypt. Hang Dinh / Shutterstock.com

Dans la période qui a précédé le Printemps arabe, les données ont trompé tous ceux qui suivent cette région de près. Le cas de l’Égypte et de la Tunisie est emblématique à cet égard : les deux pays ont inauguré la première décennie du XXIe siècle en introduisant les réformes économiques classiques souvent préconisées par les organisations multilatérales et internationales occidentales. Après avoir analysé ces réformes, les trajectoires du PIB et d’autres mesures habituelles (comme la mortalité infantile, le recul de la pauvreté, etc.), des experts reconnus, intelligents et bien intentionnés en ont conclu que si la situation n’était pas parfaite, tous les indicateurs pointaient vers une amélioration sensible et soutenue. Quelques semaines plus tard, les deux nations connaissaient des bouleversements politiques sans précédent.

Économie en croissance, bonheur en déclin : le paradoxe du monde arabe

Elena Ianchovichina's picture
Cette page en : English | العربية
Shutterstock l arindambanerjee

Les événements du Printemps arabe ont pris le monde par surprise : à l'époque, aucun signe évident n'annonçait l'approche d'une tempête au Levant et dans le Maghreb. Les indicateurs objectifs (mesurés régulièrement pour nombre d’entre eux) révélaient une amélioration graduelle des économies dans ces parties du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord : une croissance économique raisonnable, des taux de pauvreté absolue peu élevés et en baisse, un niveau d’inégalité des revenus plutôt bas ou moyen, des taux de mortalité juvénile en déclin, un degré d’alphabétisation en hausse et une espérance de vie en progrès.

L’Iran après l’accord nucléaire : quelles perspectives pour l’économie du pays ?

Amin Mohseni-Cheraghlou's picture
Cette page en : English | العربية
 Thomas Koch l Shutterstock.com

L’accord nucléaire tant attendu entre l’Iran et les pays du P5 +1 est finalement au stade de son adoption et l’excitation est à son comble dans les milieux économiques.

Beaucoup de bruit pour rien ? L’impact économique des « invasions » de réfugiés

Massimiliano Calì's picture
Cette page en : English | العربية
Stranded Refugees and Migrants camp in Hungary - Spectral-Design l Shuterstock.com

Ceux qui, au sein de l’Union européenne (UE), pensent que l’« invasion de réfugiés » actuelle dans l’UE devient rapidement intenable sur le plan économique devraient songer à ce que vivent les voisins de la Syrie et y réfléchir à deux fois.

Conséquences des tensions boursières sur les pays du Conseil de coopération du Golfe

Jaime de Piniés Bianchi's picture
Cette page en : English | العربية
 Fedor Selivanov l Shutterstock.com

Le ralentissement en Chine et la fragilité de la reprise en Europe et aux États-Unis ont également rejailli sur les marchés des matières premières. Les cours du pétrole ont cependant résisté jusqu’à la décision de l’Arabie saoudite, mi-2014, de défendre sa part de marché plutôt que les prix.

Les pays du Golfe, les femmes et la compétitivité économique

Dr. Amal Mohammed Al-Malki's picture
Cette page en : English | العربية
Stefano Campolo

Les « femmes arabes » suscitent la curiosité des Occidentaux et des Orientaux et exercent souvent sur eux une certaine fascination. Mais la plupart des travaux qui leur sont consacrés les appréhendent comme une seule entité, sans tenir compte de la multiplicité des vécus et des expériences. Or, il n’existe pas de « femme arabe » en tant que telle. Comme pour chacun de nous, leur quotidien est influencé par des facteurs personnels, sociaux, économiques, religieux et politiques qui sont tous différents. Les femmes arabes incarnent elles aussi la diversité des sociétés dont elles sont issues. Et pourtant, l’incidence de cette diversité sur leurs vies est rarement mesurée ou étudiée et, a fortiori, décryptée.

Abandonnez les subventions, créez des emplois !

Heba Elgazzar's picture
Cette page en : English | العربية


Qu’est-ce qu’un homme politique intelligent ? Jeffrey Frankel a son idée. Son récent billet est consacré aux subventions et au piège qu’elles constituent. Tout d’abord, un homme politique intelligent sait qu’il faut abandonner tôt ou tard les mesures qui sont mauvaises. Il en va de même dans le domaine de l’investissement et de la législation du travail. La démocratie économique est une grande et belle chose, mais il faut faire attention à ne pas emprunter de mauvaises pistes.

Montée des déficits budgétaires et faiblesse de l’environnement des affaires : un défi brûlant dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord

Lili Mottaghi's picture
Cette page en : English | العربية


Sept pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) — Égypte, Iran, Jordanie, Liban, Libye, Tunisie et Yémen — sont confrontés à des difficultés économiques similaires : i) une croissance instable qui reste bien en-deçà de son potentiel ; ii) des marges de manœuvre budgétaire étroites du fait de la hausse des déficits et de la dette publique ainsi que du recul des réserves de change, ces facteurs contribuant à réduire l’épargne disponible pour l’investissement public et privé ; et iii) un secteur privé peu développé et loin de pouvoir devenir un moteur de croissance et de création d’emplois. 

Pages