Syndicate content

économie globale

Abandonnez les subventions, créez des emplois !

Heba Elgazzar's picture
Cette page en : English | العربية


Qu’est-ce qu’un homme politique intelligent ? Jeffrey Frankel a son idée. Son récent billet est consacré aux subventions et au piège qu’elles constituent. Tout d’abord, un homme politique intelligent sait qu’il faut abandonner tôt ou tard les mesures qui sont mauvaises. Il en va de même dans le domaine de l’investissement et de la législation du travail. La démocratie économique est une grande et belle chose, mais il faut faire attention à ne pas emprunter de mauvaises pistes.

Montée des déficits budgétaires et faiblesse de l’environnement des affaires : un défi brûlant dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord

Lili Mottaghi's picture
Cette page en : English | العربية


Sept pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) — Égypte, Iran, Jordanie, Liban, Libye, Tunisie et Yémen — sont confrontés à des difficultés économiques similaires : i) une croissance instable qui reste bien en-deçà de son potentiel ; ii) des marges de manœuvre budgétaire étroites du fait de la hausse des déficits et de la dette publique ainsi que du recul des réserves de change, ces facteurs contribuant à réduire l’épargne disponible pour l’investissement public et privé ; et iii) un secteur privé peu développé et loin de pouvoir devenir un moteur de croissance et de création d’emplois. 

Rompre le cycle de politiques inadéquates et de croissance médiocre : un impératif pour sept pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord

Lili Mottaghi's picture
Cette page en : English | العربية


L’Égypte, l’Iran, la Jordanie, le Liban, la Libye, la Tunisie et le Yémen vont-ils pouvoir accélérer le rythme des réformes structurelles indispensables à la reprise économique ? Oui et non… Dans son nouveau rapport, intitulé Predictions, Perceptions and Economic Reality - Challenges of Seven Middle East and North Africa Countries Described in 14 Charts, la Banque mondiale constate que la croissance reste faible et ne produit pas suffisamment d’emplois, même si certains signes récents laissent entrevoir une amélioration de la conjoncture en Égypte et en Tunisie.

Moyen-Orient et Afrique du Nord : plaidoyer pour l’intégration régionale

Aisha Irene Agily's picture
Cette page en : English | العربية


Plus le marché du travail dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) se mondialise et gagne en compétitivité, plus les jeunes peinent à trouver un emploi, quel que soit leur niveau d’instruction et de formation. Or, il s’agit de la deuxième région la plus jeune du monde, derrière l’Afrique subsaharienne, puisque la moitié de ses 355 millions d’habitants ont moins de 25 ans. Et si le marasme social, économique, scolaire et universitaire actuel persiste, la plupart d’entre eux seront incapables de quitter le domicile parental, fonder leur propre famille et mener une vie indépendante.
 

Ukraine : quelles seraient les répercussions d’une aggravation de la crise au niveau du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ?

Lili Mottaghi's picture
Cette page en : English | العربية
 Arne Hoel

Depuis l’annexion de la Crimée par la Russie, à l’issue d’un référendum populaire organisé début mars, l’Union européenne et, depuis peu, les États-Unis et le Canada, ont imposé une première série de sanctions touchant certains responsables en Russie et en Crimée, avec gel des avoirs et interdiction de voyager. Cette semaine, les ministres des Affaires étrangères de l’OTAN, redoutant une invasion rapide de l’est de l’Ukraine par les troupes russes, ont ordonné la fin de la coopération civile et militaire avec la Russie. Si cette crise devait dégénérer, les pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) pourraient en subir les conséquences : directement, par le biais des échanges, et indirectement, via les cours des produits de base.

Le retour de la stabilité politique résoudra-t-il les difficultés économiques de la région MENA ?

Elena Ianchovichina's picture
Cette page en : English | العربية

Le retour de la stabilité politique résoudra-t-il les difficultés économiques de la région MENA ?

Depuis le réveil des populations arabes fin 2010, la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord voit les conflits et l’instabilité politique augmenter sur fond de détérioration de sa situation économique. Difficultés économiques et conflit s’entretenant mutuellement, on peut s’interroger sur l’impact du retour de la stabilité politique pour la prospérité régionale.

Les pays arabes sont-ils compétitifs ?

Omer Karasapan's picture
Cette page en : English | العربية

Les pays arabes sont-ils compétitifs ?

Quelle est la situation des pays arabes en matière de compétitivité ? Sont-ils en mesure d’assurer la prospérité de leurs citoyens ? Utilisent-ils efficacement les ressources disponibles ?                                                                         

Si l’on en croit le Rapport mondial sur la compétitivité (a), une publication annuelle du Forum économique mondial, les économies des pays arabes varient considérablement au regard de ces questions. Sur les 148 pays étudiés, le Qatar se classe à la 13e place, et seuls quatre pays dans le monde font moins bien que le Yémen.

Poursuite du ralentissement de la croissance dans cinq pays de la région MENA en 2013

Lili Mottaghi's picture

World Bank

Les manifestations de grande ampleur qui ont eu lieu cette semaine en Égypte et l’assassinat d’un leader de l’opposition en Tunisie, sans parler du conflit qui se poursuit en Syrie, mettent en évidence les troubles et les incertitudes auxquels font face de nombreux pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.

Progresser ensemble : une nouvelle plateforme régionale pour améliorer la prestation des services publics

Yolanda Tayler's picture
Cette page en : English | العربية

        World Bank

Qu’il s’agisse de construire un pont ou d’acheter des manuels scolaires, les pays du monde entier ne cessent d’acquérir des biens et des services très divers. Dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA), ce type de contrats publics représente entre 15 % et 20 % du PIB chaque année, un montant annuel équivalent à des dizaines de milliards de dollars.

Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ont leur Nouvelle Star : la Géorgie

Rania Atieh's picture
Cette page en : English | العربية

World Bank

L’apprentissage par les pairs est un moyen efficace de partager connaissances et bonnes pratiques. Mais il faut pour cela disposer d’un environnement propice. Dans le cas qui nous occupe – l’action se passe en Géorgie – le succès s’explique par la composition du public, la qualité des hôtes et la pertinence des expériences. Ajoutez le beau temps et les mets savoureux, et vous tenez la recette idéale.

Pages