Syndicate content

fonds d'investissements climatiques

Le rideau se lève sur la plus grande centrale solaire à concentration du monde

Mafalda Duarte's picture
Also available in: English

Also available in: العربية

 Banque mondiale
Avec une capacité de 500 MW, d'ici 2018 la centrale thermoélectrique de Noor-Ouarzazate devrait fournir de l'électricité à 1,1 million de Marocains. Photo: Banque mondiale


Si vous n’avez jamais entendu parler de l’énergie solaire concentrée, sachez que cette technologie est promise à un bel avenir. Moins connu que d’autres sources d’énergie renouvelable, elle n’en possède pas moins un fort potentiel de développement : selon l'Agence internationale de l’énergie, le CSP (pour concentrated solar power) pourrait être à l’origine de 11 % de la production mondiale d’électricité d’ici 2050. 
 
C’est une révolution qui s’annonce, qui placera les pays émergents et en développement du monde entier sur la voie d’une croissance sobre en carbone. Et le Maroc en a pris la tête : cette semaine, le roi Mohamed VI inaugure officiellement la première phase de ce qui sera à terme la plus grande centrale solaire à concentration du monde — le futur complexe de Noor s’étendra sur une superficie égale à celle de Rabat, la capitale marocaine.
 
En collaboration avec la Banque mondiale et la Banque africaine de développement, les Fonds d’investissement climatiques (FIC) ont déjà fourni 435 millions de dollars en faveur de ce complexe solaire dont le développement se déroulera en trois phases.