Syndicate content

Teach : le changement ne fait que commencer

Ezequiel Molina's picture
Cette page en : English | Español



Le 31 janvier 2019, à l’occasion du lancement de la Plateforme mondiale pour la réussite des enseignants, nous avons officiellement présenté Teach, un nouvel outil de la Banque mondiale conçu pour observer « ce qui se passe en classe » et évaluer les pratiques d’enseignement. Nous avons reçu depuis de nombreux messages et commentaires en ligne (voir ici et ici) de la part d’enseignants (Argentine, Colombie, Équateur, République dominicaine, Inde, Pérou, El Salvador), de responsables publics (Côte d’Ivoire, Colombie, Équateur), d’ONG (Jordanie, Libéria, Guatemala) et de chercheurs (Brésil, Philippines, Porto Rico, Sénégal, Pérou, Venezuela). Ces réactions portent pour la plupart sur deux grandes questions : 1) comment mettre en place l’outil Teach ? et 2) comment l’utiliser pour aider effectivement les enseignants et améliorer leurs pratiques d’enseignement ? Ce billet tente de répondre à ces interrogations. Si vous avez d’autres questions, nous vous invitons à consulter notre page web ou à adresser un courrier électronique à [email protected].

Comment effectuer un recensement scolaire numérique en 10 semaines seulement : la Sierra Leone montre l’exemple

Kabira Namit's picture
Cette page en : English
Data being collected from students in Port Loko, Sierra Leone. (Photo: Kabira Namit/World Bank)
Les données concernent entre autres les élèves de Port Loko, Sierra Leone. (Photo: Kabira Namit/Banque mondiale)

Note : Ce billet relate la réussite du passage au recensement scolaire numérique en Sierra Leone, mais ce succès pourra inspirer d’autres pays qui envisagent d’utiliser des outils électroniques à grande échelle pour collecter des données et superviser leurs établissements éducatifs et médicaux. 
 
En avril 2018, le nouveau ministre des Finances de Sierra Leone a fait part à la Banque mondiale de sa ferme volonté de donner la priorité à l’éducation et il a aussi formulé une demande singulière.

Teach: faire face à la crise de l’apprentissage, une classe à la fois

Ezequiel Molina's picture
Also available in: English | Español | Portuguese | Arabic
 



Malgré d'énormes progrès dans la scolarisation des enfants, nous sommes confrontés à une crise mondiale de l'apprentissage, où une grande partie des enfants terminent l'école primaire sans même avoir les compétences de base en lecture, en écriture et en arithmétique. Qu'est-ce qui explique ce phénomène ? Pour répondre à cette question, voici des exemples de salles de classe qui sont peu susceptibles de mettre les élèves sur la voie de la réussite. 

Le goulet d’étranglement des petites classes et le faible taux d’achèvement de l’enseignement primaire en Afrique

Sajitha Bashir's picture
Cette page en : English



Selon un récent rapport phare publié par la Banque mondiale sous le titre Perspectives : L’école au service de l’apprentissage en Afrique, les pays du continent font face à une situation paradoxale. Ainsi, au cours des 10 à 25 dernières années, de nombreux pays africains ont réalisé des progrès considérables dans la scolarisation des enfants. Et pourtant, si le nombre total d’enfants scolarisés a augmenté, le taux d’achèvement des études primaires dans nombre de ces mêmes pays n’a pas suivi.

Les enseignants et la confiance : clé de voûte du système éducatif finlandais

Jaime Saavedra's picture
Cette page en : English | Español



Les enseignants des écoles publiques du Brésil, de l’Indonésie ou du Pérou ont des emplois stables, bénéficient d’une bonne protection juridique et font partie de syndicats d’enseignants qui les protègent sur le plan politique. En Finlande, les enseignants du public ont également des emplois stables et sont rarement licenciés. Ils sont représentés par un syndicat puissant et très influent parmi les autres acteurs participant au débat politique. Mais pourquoi donc les résultats d’apprentissage des élèves varient-ils tant entre ces pays ?

Aidons les enseignants à exceller

Jaime Saavedra's picture
Cette page en : English | Español
Ecoles Oued Eddahab school in Kenitra, Morocco. Photo: World Bank

Dans tous les pays, on trouve des enseignants dédiés et enthousiastes, capables d’enrichir et de transformer la vie de millions d’enfants. Ce sont des héros discrets qui, souvent, n’ont pas reçu une formation adaptée, manquent de matériel pédagogique et dont le travail n’est pas reconnu. Des héros qui contrarient le destin et transmettent les savoirs avec passion, créativité et détermination.

La carrière d'enseignant: que fait la République dominicaine?

Jaime Saavedra's picture
Cette page en : English | Español



Ce qui distingue les pays qui obtiennent les meilleurs résultats dans le domaine de l’éducation, c’est la valeur qu’ils accordent au métier d’enseignant. Cette valeur se reflète dans la relation entre l’État, la société et le corps enseignant, dans le soutien que reçoivent les professeurs – en particulier des salaires convenables –, dans la confiance placée en eux et dans la reconnaissance par la société, par les parents et par les enseignants eux-mêmes de l’immense responsabilité qui leur incombe.

Et si chacun faisait tout simplement son travail pour résoudre la crise de l’apprentissage ?

Jaime Saavedra's picture
Cette page en : English | Español
Investir davantage dans le capital humain, c’est-à-dire dans les populations, est un facteur critique du développement. Dire cela ressemble à un vieux cliché, mais cela cache parfois un désastre. Pourquoi ? Parce que, bien que ce soit une évidence, ce n’est guère une priorité pour de nombreux pouvoirs publics et les institutions nationales engagées dans ce processus.

Droit devant : mettre les apprentissages au centre des efforts de scolarisation en Afrique

Elizabeth Ninan Dulvy's picture
Cette page en : English
Il y a de quoi être abattu par les évaluations du niveau des élèves dans nombre de pays d’Afrique et par l’ampleur des défis à relever. Pourtant, plusieurs pays africains sont parvenus à améliorer les apprentissages scolaires. Pourquoi ne pas tirer les leçons de ces expériences positives ? C’est précisément l’objet d’un nouvel ouvrage publié par la Banque mondiale et intitulé Perspectives : L’école au service de l’apprentissage en Afrique. Avec Sajitha Bashir, Marlaine Lockheed, Jee-Peng Tan et un grand nombre de contributeurs, nous nous sommes penchés sur le niveau des acquis scolaires dans l’enseignement de base en Afrique subsaharienne (soit les six premières années correspondant au cycle primaire et les trois années du premier cycle du secondaire). 

Qualité de l’éducation et automatisation du travail

Harry A. Patrinos's picture
Cette page en : English | Español
Les travailleurs auront-ils les savoirs adaptés aux nouvelles technologies ? L’éducation peut y apporter sa contribution ! (Photo: Sarah Farhat / World Bank)


L’automatisation du travail est à l’origine d’une course entre les avancées technologiques et la mise à niveau conséquente du dispositif éducatif. Et pourtant, la capacité d’une main-d’œuvre humaine à faire concurrence aux automates est entravée, dans la plupart des pays en développement, par le faible rendement de leur système éducatif. Cette situation risque d’empêcher les jeunes de ces pays de profiter pleinement de la rentabilité, potentiellement élevée, de la scolarité.

La qualité de l’éducation est trop faible
 
La qualité de l’éducation n’est plus à la hauteur, ce qui a pour effet de freiner la puissance du « capital humain » (c-à-d. les connaissances, compétences et innovations que l’être humain accumule au cours de sa vie). Pendant que les gouvernements peinent à faire acquérir à leurs jeunes même les compétences cognitives fondamentales, à savoir, ce qui permet de penser, lire, apprendre, mémoriser et raisonner, de nouvelles demandes s’imposent déjà.

Pages