Syndicate content

Infrastructures : face aux besoins de financements, l’aide du secteur privé est indispensable

Nazaneen Ismail Ali's picture

Un temps d'incertitudes économiques propice à de nouvelles percées

Jim Yong Kim's picture
Un commerce au Sri Lanka est éclairé grâce à des panneaux solaires. © Dominic Sansoni/Banque mondiale


​Alors que l’économie mondiale progresse, la nouvelle année s’accompagne d’une bouffée d’angoisse habituelle qui gagne du terrain et vient compliquer la mission que nous nous sommes fixé : favoriser la prospérité des 40 % les plus pauvres, mettre fin à l’extrême pauvreté d’ici 2030 et éviter une débâcle sur le front du climat.

Une année d’opportunités pour lutter contre le changement climatique… et transformer nos économies

Jim Yong Kim's picture
Un glacier au Chili. © Curt Carnemark/Banque mondiale


​Selon les scientifiques, l’année passée a été la plus chaude que la Terre ait connue depuis 1880, date des premiers relevés de températures. Divers rapports constatent la fonte des glaciers et l’intensification des événements météorologiques extrêmes. Cette année, les dirigeants du monde entier doivent impérativement s’attacher à transformer leur économie afin de lutter contre le changement climatique.

Je vois chaque jour la violence meurtrière

Bassam Sebti's picture

Un jeune garçon pleurait devant un cadavre. Il n’arrivait pas à croire que son père, sorti prendre son petit-déjeuner, était mort, tué par une bombe humaine lors d’un attentat-suicide perpétré en 2005 dans l’un des restaurants les plus populaires de Bagdad, au plus fort de la guerre confessionnelle.

Je couvrais l’attentat pour le Washington Post (a) lorsque j’ai vu ce garçon devenir une victime de plus de la guerre. Dans les médias, l’enfant allait se fondre dans un chiffre. Mais en réalité il était devenu ce jour-là orphelin, et la perte de ce père allait venir s’ajouter à tous les obstacles qui entravent un développement durable.

Lorsque j’étais reporter en Iraq et que mon pays était déchiré par la guerre, il n’y a pas eu un jour où je n’ai pas vu la mort. La mort était partout, dans les écoles, les marchés, les bus et même les lieux de culte. Le pire, c’est que ça continue. Et pas seulement en Iraq, dans de nombreux pays aussi. Les conflits et les guerres, la haine sectaire et le racisme font désormais quotidiennement la une des actualités, et c’est vraiment très inquiétant.
 

Nous devons développer une nouvelle réponse mondiale face aux pandémies

Jim Yong Kim's picture
Une famille en Guinée. © UNICEF


Je suis à Davos, en Suisse, pour le Forum économique mondial, parmi de nombreux leaders du monde de l’entreprise, des États et de la sphère politique, des milieux artistiques et universitaires. Le Forum est un haut lieu des débats autour des risques mondiaux, dont une liste quasi exhaustive est dressée chaque année par le rapport Global Risks, publié à l’occasion de cet événement.

À quoi ressembleront les emplois de demain?

Nigel Twose's picture

Entre aujourd’hui et 2030, le monde va devoir créer 600 millions d’emplois au bas mot simplement pour absorber l’essor de la population active, sur fond d’adaptation au changement technologique rapide, d’évolutions démographiques inédites, d’accélération de l’urbanisation, de changement climatique et d’obstacles à la convergence économique.

2015, une année plus sûre pour les femmes dans les transports publics ?

Priyali Sur's picture
Une jeune femme de 21 ans, qui vient de s’installer à Gurgaon, prend un taxi collectif pour rentrer chez elle après sa deuxième journée de travail. « Quand le chauffeur a commencé à rouler dans des rues désertes, j’ai compris tout à coup que j’étais dans sa propre voiture, et pas dans un taxi, me raconte-t-elle, deux ans après. Il m’a emmenée dans un endroit où il n’y avait personne, il m’a frappée, menacée et violée. J’aurais dû me méfier. Si seulement il existait des moyens de transport sûrs. » 

 

#JeVoisChaqueJour le monde changer sous mes yeux. Et vous ? Que voyez-vous ?

Korina Lopez's picture
Tous les jours, je vois que le monde change. Et vous ? Que voyez-vous ?

En 1968, à la suite de l’assassinat de Martin Luther King, certains quartiers de Washington ont été dévastés par les émeutes. Dans Georgia Avenue et aux alentours, le temps semblait s’être arrêté. Les immeubles et les boutiques avaient un côté délabré et rares étaient les personnes à s’aventurer par ici — exception faite des automobilistes qui empruntaient cette route, l’un des principaux axes entre le Maryland et la capitale fédérale.

Un pétrole à bas prix : quelles conséquences pour le monde arabe ?

Shanta Devarajan's picture
Shanta's oil price

Face à la chute des cours du pétrole, on assiste à des débats animés autour des effets de cette baisse dans le monde arabe, notamment par le biais du hashtag النفط_دون_50_دولار # (« un baril à moins de 50 dollars »). L’économiste en chef de la Banque mondiale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, Shanta Devarajan, nous livre son analyse de la situation


Pages