Syndicate content

juillet 2010

40 % de la population mondiale n'a pas accès à des installations sanitaires améliorées

World Bank Data Team's picture

En 2008, 2,6 milliards de personnes, soit 40 % de la population mondiale, n'avaient pas accès à des installations sanitaires améliorées. Or l'accès à l'eau potable et à l'assainissement est indispensable à la santé. Chaque année, 1,5 million d'enfants meurent de maladies diarrhéiques imputables aux effets conjugués d'un assainissement insuffisant, d'un approvisionnement en eau insalubre et d'une hygiène défectueuse.

Le nombre de personnes déplacées contre leur gré s’élevait à plus de 43 millions fin 2009

World Bank Data Team's picture

En 2009, près de 43,3 millions de personnes à travers le monde étaient déplacées contre leur gré en raison de conflits ou de persécutions. Selon les dernières statistiques publiées par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), ce chiffre est le plus élevé depuis le milieu des années 1990. Parmi ces 43,3 millions de personnes, on dénombre 15,2 millions de réfugiés, 27,1 millions de personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays et près d'un million de personnes dans l'attente d'une décision concernant leur demande d'asile.

En Europe et Asie centrale, la valeur des échanges commerciaux a enregistré une croissance annuelle de 24 % entre 2005 et 2008

World Bank Data Team's picture

Le rôle des échanges commerciaux internationaux pour favoriser la croissance économique et augmenter les opportunités d'emplois dans les économies en développement est reconnu par les Objectifs de développement pour le Millénaire (ODM). En 2000, lors du sommet du Millénaire, les pays développés sont convenus d’améliorer l'accès aux marchés pour les pays en développement en réduisant leurs barrières tarifaires et en accordant un accès en franchise de droits de douane pour toutes les marchandises (à l’exception des armes).

Catastrophes naturelles : les réponses à vos questions

Saadia Iqbal's picture

Des étudiants de l'école préparatoire royale de Parramatta, en Australie, ont envoyé une série de questions à Youthink! au sujet des catastrophes naturelles et de la réponse de la Banque mondiale face à ces catastrophes. Rina Meutia et Anna C. O'Donnell, expertes du Dispositif mondial de réduction des catastrophes et de relèvement (GFDRR) de la Banque mondiale, ont répondu à ces questions.