Syndicate content

mars 2013

L’importance d’un diagnostic rapide de la tuberculose

Miriam Schneidman's picture

Alors que nous entrons dans la deuxième année de la campagne Stop TB in my lifetime, le moment est venu de faire le bilan pour savoir où nous en sommes et d’étudier les priorités qui permettront d’atteindre cet objectif important. Au-delà des messages qui exhortent la communauté mondiale à endiguer cette maladie guérissable, il y a les visages de ceux qui souffrent ou dont la vie a été écourtée prématurément. Ces visages restent gravés dans ma mémoire et renforcent ma volonté de mettre un terme à la tuberculose.

Les jeunes et les services financiers : vos questions nous intéressent !

Disponible en English, Español

CGAP, les jeunes ont-ils accès aux services financiers?

Photo : Farida Parveen est une jeune entrepreneuse dans le district de Manikganj au Bangladesh. Elle n'avait aucun revenu jusqu'au jour où elle a eu accès à un crédit qui lui a permis de lancer une petite exploitation de poulets. © concours CGAP 2011.

Les jeunes sont particulièrement touchés par les difficultés économiques. Faute d’éducation ou sans emploi, ils n’ont généralement pas accès aux services financiers. Les gouvernements le savent et cherchent des solutions à ce problème.

Où en est la situation de l’eau dans le monde arabe?

Tracy Hart's picture

World Bank | Arne Hoel - Où en est la situation de l’eau dans le monde arabe ?

Une étude inédite parue le mois dernier dans la revue Water Resources Research se penche sur la baisse des réserves d’eau douce au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Élaborée conjointement par la NASA et l’université UC Irvine, elle présente une série de statistiques alarmantes sur l’ampleur et le rythme de l’amenuisement des réserves.

Une Afrique riche en eau : quelques réflexions à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau 2013

Jamal Saghir's picture

Une Afrique riche en eau Alors que nous célébrons ce 22 mars la Journée mondiale de l’eau, il est une découverte qu’il convient de se remémorer : le robot Curiosity de la NASA nous a récemment apporté la preuve qu’il y aurait eu de l’eau sur Mars, comme il y en a aujourd’hui sur la Terre.

L’exploration du robot Curiosity a permis aux scientifiques de remonter le temps. Il y a trois milliards d'années environ, Mars a connu un bouleversement de ses conditions environnementales. La planète « rouge » se serait refroidie, les eaux auraient gelé ou se seraient évaporées dans l'espace, laissant derrière elles un paysage de désolation, froid et sec.

Échos du blog « Visions et voix du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord »

Esther Lee Rosen's picture

Échos du blog « Visions et voix du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord »

Deux ans déjà que je coordonne le blog de la Banque mondiale consacré à la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA)… Quelle ouverture sur le monde et les enjeux complexes de la région ! Sans compter la vision unique des événements dont j’ai pu bénéficier au moment où ces pays traversaient de profonds changements. Le nom même du blog, « Visions et voix du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord », traduit bien la mutation à l’œuvre : aujourd’hui, la région accorde plus de place aux voix singulières de ses habitants, en favorisant le partage des opinions et une multiplicité de visions du monde.

Faire participer les citoyens aux projets de développement : le point sur nos connaissances, et sur nos lacunes

Caroline Anstey's picture

Disponible en English, Español

Vous connaissez l’adage « Le client a toujours raison » ? Les patrons des grands magasins avaient adopté cette devise pour mieux souligner leur volonté de placer la satisfaction des clients avant tout le reste. Elle répond à une nécessité commerciale évidente : il faut écouter le client, dernier maillon de la chaîne de vente.

Aujourd’hui, les professionnels de la vente empruntent des voies technologiques toujours plus sophistiquées pour connaître l’avis de leurs clients. D’où cette interrogation : pourquoi pas nous ? Et si les professionnels du développement que nous sommes mettaient à profit ce que la technologie moderne peut leur offrir…

Je sais que c’est possible, j’en ai la preuve. L’an dernier, la Banque mondiale a salué la performance d’équipes intervenant au Bangladesh, au Brésil, au Cambodge et en Inde qui ont toutes, en mariant technologie et développement, démultiplié les résultats obtenus.

Leur objectif ? Améliorer l’impact des projets financés par la Banque mondiale sur la vie quotidienne des populations. Comment ? En recueillant l’opinion des bénéficiaires sur les  services rendus.

La prévalence notable de la dépression chez les femmes de la région MENA

Caroline Freund's picture

World Bank | Arne Hoel - La prévalence notable de la dépression chez les femmes de la région MENA

J’ai récemment assisté à une réunion sur la stratégie relative à la santé, où ont été présentés des indicateurs des risques sanitaires. Il est apparu que la dépression constituait l’affection qui touchait le plus les femmes de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord mais moins les hommes.

Une pluie de météorites, un séisme et le gouvernement ouvert en Russie : juste une journée ordinaire à la Banque mondiale

Chris Vein's picture

Disponible en English, Español

Pour mon premier jour à la Banque mondiale, j’ai pris l’avion jusqu’à Moscou pour participer à une conférence consacrée au « gouvernement ouvert ». Pendant cinq jours, j’ai animé des master class sur ce sujet à l’intention de fonctionnaires, d’experts de la société civile et d’autres parties intéressées ; j’ai débattu de l’approche retenue par la Russie dans ce domaine et j’ai même fait une apparition à la télévision russe pour discuter de l’importance stratégique de l’ouverture des pouvoirs publics à l’égard des citoyens et de ce que cela implique pour ces derniers. Et tout ça, juste pendant mon séjour à Moscou.

Deux mois plus tard, j’étais de retour en Russie, cette fois-ci à Krasnoïarsk, en Sibérie. Il se trouve que ma visite a coïncidé avec deux cataclysmes naturels dans la région : une pluie de météorites et un puissant séisme. J’ai pris la parole lors du dixième Forum économique de Krasnoïarsk (KEF). Cet événement, qui existe depuis 2004, est l’une des manifestations les plus courues dans le pays et réunit des hauts représentants des autorités, des investisseurs et des leaders d’opinion. L’édition 2013 de ce forum, intitulée « Russie : une feuille de route pour le changement » était consacrée aux nouveaux modèles et aux politiques économiques destinés à transformer les institutions et à améliorer le niveau de vie. C’est là-bas, à Krasnoïarsk, que Dmitri Medvedev, qui était alors président, a prononcé son fameux discours phare de 2008, dans lequel il a énoncé les « quatre I » sur lesquels devait reposer le développement du pays : institutions, infrastructure, innovation et investissement. Plus tard, il en a ajouté un cinquième : intelligence. Lors du Forum, le Premier ministre a réitéré l’importance d’améliorer le capital humain (la formule 4+1), préalable indispensable pour engager un mouvement de développement économique durable.

Pour que le rôle de la femme change dans la région, la voix des hommes peut faire toute la différence

Tracy Hart's picture

World Bank | Arne Hoel - Pour que le rôle de la femme change dans la région, la voix des hommes peut faire toute la différence

Hier soir, en rentrant chez moi, j’écoutais un débat (entre personnalités féminines) sur le 50e anniversaire de la publication de l’ouvrage de Betty Friedan, La Femme mystifiée. La discussion cherchait à déterminer si cet essai était encore pertinent aujourd’hui et, si oui, quels étaient les aspects toujours d’actualité. Un thème est revenu à plusieurs reprises : pour que le mariage ou l’éducation des enfants soit un véritable partenariat, il faut que les hommes revendiquent leurs droits sur ce qui relève traditionnellement de « prérogatives maternelles », à savoir, par exemple, libérer du temps sur l’activité professionnelle pour s’occuper de son enfant lorsqu’il est malade ou l’emmener chez le médecin. 

Qu’y a-t-il derrière l’acronyme PAMT ? En quoi cela va-t-il m’aider à trouver un emploi ?

Diego Angel-Urdinola's picture

World Bank | Arne Hoel - Qu’y a-t-il derrière l’acronyme PAMT ? En quoi cela va-t-il m’aider à trouver un emploi ?

C’était une fraîche journée de janvier. Je me trouvais avec des collègues au ministère de la Formation professionnelle et de l’Emploi en Tunisie. Nous étions assis autour d’une grande table ovale, dans une salle de conférence. Il faisait froid dans cette pièce sans chauffage, mais les attentes que suscitait cette réunion suffisaient à nous réchauffer… D’un côté de la table étaient assis les agents de la Direction ministérielle des programmes d’emploi, de l’autre les représentants d’ONG, d’employeurs et de sociétés proposant des services de formation et de placement aux demandeurs d’emploi dans le pays.


Pages