Syndicate content

octobre 2013

La possibilité d’une inclusion sociale au Yémen dans le cadre du dialogue national

Junaid Kamal Ahmad's picture

The Possibility of Social Inclusion: Yemen's National Dialogue

Ce billet a été rédigé pour le blog Opinions (a).

La Conférence du dialogue national est un moment important dans la longue histoire du Yémen. Elle réunit l’ensemble des composantes de la vie politique et sociale yéménite — formations politiques, groupes sociaux, femmes, jeunes, représentants régionaux — avec l’objectif d’écrire ensemble l’avenir du pays.

À quoi ressemblerait un Partenariat mondial pour une révolution des données ?

Grant Cameron's picture
//openclipart.org/detail/168029Le programme pour l’après-2015 fera la part belle aux données probantes. La nécessité de « financer ce qui donne des résultats » fait son chemin et les décideurs sont avides de données de meilleure qualité pour concevoir les interventions et suivre les performances. Le Groupe de personnalités de haut niveau chargé d’étudier le programme de développement pour l’après-2015 appelle sans ambigüité à une « révolution des données » dans le monde.
 
Une révolution a besoin de révolutionnaires pour exister (voici quelques-uns des pionniers en matière de statistiques). Mais comment fédérer des groupes du monde entier, dans toute leur diversité ? Le Groupe recommande la constitution d’un « Partenariat mondial pour les données sur le développement ». Dites-moi ce que vous en pensez.

Le défi de la Journée mondiale de l’alimentation : faire plus avec moins

Juergen Voegele's picture

Alors que le monde s’apprête à célébrer la Journée mondiale de l’alimentation, voici un sujet de réflexion : dans la guerre que nous livrons contre la faim, les populations les plus pauvres sont aussi celles qui paient le plus lourd tribut. Les chiffres sont éloquents : une personne sur huit souffre de faim chronique et plus d’un milliard d’êtres humains sont sous-alimentés. Par ailleurs, la malnutrition est à l’origine d’un tiers des décès d’enfants.
On voit mal, avec l’essor démographique actuel, comment l’insécurité alimentaire pourrait s’atténuer.

Journée mondiale du lavage des mains : faire participer les hommes aussi, entre autres enseignements

Jacqueline Devine's picture

Journée mondiale du lavage des mainsLe 15 octobre, lors de la Journée mondiale du lavage des mains (a), des millions de personnes se mobilisent en faveur d’un geste relativement simple et qui n’a pourtant rien d’évident : se laver les mains au savon. Il a été montré que ce geste d’hygiène fondamental réduisait l’incidence de la diarrhée de près de la moitié, et celle des infections respiratoires aiguës d’environ un tiers (Cairncross et al., 2010). Or, seulement 5 à 15 % des personnes se laveraient les mains au savon (Scott et al., 2003), ce qui pose particulièrement problème quand il existe un risque de contamination féco-orale, par exemple après être allé aux toilettes ou avant de cuisiner.

Préparons la jeunesse africaine aux postes d'ingénieurs hautement rémunérés

Peter Materu's picture

Lors de l'édition 2013 du Global Social Venture Competition, concours international récompensant les meilleures entreprises sociales, organisé par la Haas School of Business de l’université de Berkeley, deux étudiants africains, Moctar Dembele et Gérard Niyoniko, ont obtenu le premier prix.

Les réseaux sociaux à la Banque mondiale : que peut-on obtenir pour #1dollar ?

Liana Pistell's picture

Que peut-on acheter avec #1dollar ?Imaginez que vous n’ayez qu’un dollar en poche. À quelle dépense le consacreriez-vous ? Nourriture ? Électricité ? Fioul ? Logement ? Plus d’un milliard de personnes dans le monde vivent dans l’extrême pauvreté, c’est-à-dire avec moins de 1,25 dollar par jour (a). Il s’agit du « principal enjeu moral de notre époque » selon le président du Groupe de la Banque mondiale, qui a appelé les dirigeants du monde entier à s’engager à mettre fin à l’extrême pauvreté d’ici 2030. 

Si, vous aussi, vous pensez que nous pouvons mettre fin à la pauvreté d’ici 2030, prenez la parole pour montrer à ceux qui gouvernent le monde que cet objectif est partagé de tous et partout. 

Si vous voulez participer au combat pour mettre fin à la pauvreté : 

Les femmes yéménites doivent briser les steréotypes pour avancer

Ebrahim Al-Harazi's picture

Femmes du Yémen visent à changer le stéréotype imposé sur elles

Dans cette société conservatrice yéménite, où une majorité d’hommes considèrent que la place des femmes est à la maison, ces dernières ont su briser la chape sociale et culturelle qui les enfermait pour se créer un espace spécifique.

Les Assemblées annuelles pour les nuls

Sarah Clavel's picture


Depuis quelques jours, le siège de la Banque mondiale à Washington DC est pris d’assaut par des délégations venues du monde entier. Au programme : des réunions, des tables rondes mais aussi des conférences ouvertes au public sur les grands enjeux auxquels l’Afrique est confrontée! Vous vous demandez sans doute comment y participer et partager votre point de vue si vous n’êtes pas sur place? Suivez le guide….  

Prospérité partagée : sommes-nous encore dans l’incantation ?

Jaime Saavedra-Chanduvi's picture

 sommes-nous encore dans l’incantation ? © Li Wenyong/Banque mondiale
La croissance peut-elle nous sortir du drame de la pauvreté ? À vrai dire, une grande partie du recul de la pauvreté observé depuis dix ans lui est attribuée. Et la corrélation entre croissance et augmentation du revenu est très élevée : selon un récent article signé notamment par David Dollar, les revenus des pauvres augmentent en moyenne au même rythme que les revenus de l’ensemble de la population. Depuis des années, on entonne la même antienne : pour peu que les économies croissent, la pauvreté reculerait. On convoque alors l’exemple de la Chine, dont la croissance spectaculaire a entraîné un recul marqué et durable de la pauvreté, ou celui du Chili qui, à force de croissance soutenue, a su ramener le taux de pauvreté extrême sous la barre des 10 %.


Pages