Syndicate content

novembre 2015

Pourquoi la COP21 est-elle importante pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord ?

Maria Sarraf's picture
Cairo - Yeul l World Bank

Plus de 25 000 personnes se sont rendues au Bourget, dans la banlieue parisienne, pour assister à un événement très attendu : la 21e Conférence des parties sur le changement climatique, la « COP21 ». Quelque 120 chefs d’État et de gouvernement, dont 11 en provenance du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (région MENA),  étaient présents aujourd’hui, première journée de la Conférence. Mais de quoi s’agit-il exactement ? 

Appel à l'action pour booster les réformes de finances publiques en Afrique francophone

Nestor Coffi's picture

Disponible en : English

Nombre de comptables agréés exerçant  dans un cabinet d’expertise comptable  par million d’habitants
​Nombre de comptables agréés exerçant dans un cabinet d’expertise comptable 
par million d’habitants

Depuis l’appel à l’action lancé le mois dernier à Dakar, l’engagement des pays francophones est clair : ils sont résolument engagés à améliorer le bien-être de leurs concitoyens en accélérant les réformes de leurs systèmes de gestion des finances publiques. Les gouvernements travailleront en étroite collaboration avec la profession comptable avec l’appui des partenaires de développement.
 
L'appel a été lancé par 200 délégués provenant de 20 pays et parmi lesquels se trouvent des décideurs et des praticiens du secteur public, des organisations de comptabilité professionnelle, des représentants d'organisations multilatérales de développement et enfin des membres d’organisations de la société civile.
 
À l’issue de l’appel à l’action, M. Ansoumane Condé, ministre délégué chargé du Budget de la République de Guinée a fait la déclaration suivante : « la mise en œuvre effective de ces réformes permettra d'améliorer l'utilisation des ressources publiques et d’offrir des prestations de services de qualité au public, de renforcer la transparence et la responsabilité des gouvernements, ainsi que la confiance des citoyens ».

Changement climatique et infrastructures en Afrique : puisqu’il faut s’adapter, agissons maintenant et intelligemment

Raffaello Cervigni's picture

Dans moins d’une semaine, les dirigeants de plus de 190 pays se rencontreront à Paris pour parvenir à un nouvel accord visant à éviter un réchauffement de l’atmosphère terrestre supérieur à 2°C par rapport aux niveaux préindustriels.

Plus que jamais, la question de l’adaptation sera au centre des discussions. Accepter de limiter le réchauffement climatique à 2°C revient pour les négociateurs à reconnaître qu’un certain niveau de réchauffement est inévitable. Les pays devront donc s’adapter et des ressources adéquates seront nécessaires pour aider les pays les plus pauvres à mener à bien cette transition.

Lutter contre la pauvreté grâce à la puissance industrielle ? Quelques réflexions à l’occasion de la Journée de l’industrialisation de l’Afrique

Aletheia Amalia Donald's picture



Alors que l’on célèbre le 26e anniversaire de la Journée de l'industrialisation de l'Afrique, un volumineux rapport publié par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique remet sur le devant de la scène la nécessaire transformation structurelle des pays africains via l’industrialisation, condition sine qua non d’une croissance économique soutenue et de l’élimination de la pauvreté sur ce continent.

L’inclusion économique peut prévenir l’extrémisme violent dans le monde arabe

Hafez Ghanem's picture

Homs, Syria, September 2013. Destroyed a residential area in the city of Homs injured in fighting between rebels of the Syrian National Army

Au lendemain du double attentat à la bombe de Beyrouth perpétré par des kamikazes, Paris subissait des attaques terroristes coordonnées. Auparavant, les médias relayaient l’information que l’hypothèse d’un engin explosif à bord de l’avion russe qui s’était écrasé dans le désert du Sinaï en Égypte était « hautement probable », indiquant qu’une organisation affiliée à Daech revendiquait cette opération. Ces attentats viennent souligner les dangers d’un extrémisme violent dont les victimes sont des ressortissants de diverses nationalités et qui frappe aux quatre coins du monde : au Moyen-Orient, en Europe, en Afrique, en Asie, en Amérique du Nord.

Où trouve-t-on des lois contre la violence domestique ?

Tariq Khokhar's picture

La forme la plus courante de violence subie par les femmes est la violence physique infligée par le partenaire intime. Un rapport publié récemment montre que dans 127 des 173 pays étudiés des lois contre la violence domestique existent et que dans 72 % des pays, des ordonnances de protection peuvent limiter le comportement de l'agresseur. 

Mettons fin aux modes de cuisson qui polluent

Anita Marangoly George's picture
Mettons fin aux modes de cuisson qui polluent


Vraiment. Il le faut.

C’est une réalité : la pollution domestique imputable à l’utilisation de combustibles solides (bois, charbon de bois, charbon, fumier animal et déchets agricoles) pour la cuisine sur des foyers ouverts ou des fourneaux traditionnels constitue la quatrième cause de décès dans le monde, après les maladies cardiaques, les affections pulmonaires et les infections respiratoires.

Près de 2,9 milliards de personnes, en majorité des femmes, continuent d’utiliser des fourneaux et des combustibles solides polluants, qui produisent des fumées et de la suie. Il y a davantage de personnes qui utilisent ces équipements dangereux qu’il n’y a d’habitants en Inde et en Chine réunies.

Il faut que cela change. Et le changement est en train de se produire d’après ce que j’ai entendu la semaine dernière à Accra, au Ghana, lors du Forum 2015 consacré à ce thème (Clean Cooking Forum 2015 [a]). En écoutant le ministre du Pétrole du Ghana et le vice-ministre pour le Genre et le Développement, j’ai constaté qu’il existait une véritable ambition de procurer des combustibles moins polluants et des fours propres aux ménages qui en ont le plus besoin. Mais il est difficile de transformer une vision en réalité. C’est vrai au Ghana comme dans de nombreuses autres régions du monde.

J’ai beaucoup réfléchi à cela récemment, en particulier à l’approche de la conférence sur le climat (COP21), qui réunira à Paris les dirigeants de tous les pays du monde afin de trouver un accord mondial sur l’atténuation du changement climatique. Pour y parvenir, il faut impérativement adopter des sources d’énergie propres. À cette fin, l’Objectif de développement durable relatif à l’énergie, l’ODD n° 7, qui vise à « garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes à un coût abordable », doit également permettre d’apporter à 2,9 milliards de personnes des solutions pour cuire leurs aliments sans polluer.

L’autre révolution arabe

Wael Zakout's picture
Man holding Tunisian Flag - jbor / Shutterstock.com

Je rentre tout juste de Tunisie, un pays magnifique où je mettais les pieds pour la première fois. Découvrir ainsi le berceau de la révolution arabe, qui a éclaté fin 2010, a été une expérience émouvante. Malheureusement, la plupart des pays du « Printemps arabe » se retrouvent désormais plongés dans des guerres destructrices et effroyables, aux effets dévastateurs pour leurs habitants, leur économie et leurs infrastructures.

Pages