Syndicate content

Moyen-Orient et Afrique du Nord

#YouStink : le hashtag qui mobilise la jeunesse libanaise pour la cause de l’environnement

Christine Petré's picture
 Shutterstock/ Nattapol Sritongcom

Le 17 juillet, la décharge de Naamé, au sud de Beyrouth, fermait sous la pression des habitants des localités alentours, exaspérés par l’afflux des déchets provenant de la capitale libanaise et de la région du Mont-Liban. Résultat, et à défaut d’alternative, les ordures ont commencé à s’entasser dans les rues de Beyrouth et des environs.

Conséquences des tensions boursières sur les pays du Conseil de coopération du Golfe

Jaime de Piniés Bianchi's picture
 Fedor Selivanov l Shutterstock.com

Le ralentissement en Chine et la fragilité de la reprise en Europe et aux États-Unis ont également rejailli sur les marchés des matières premières. Les cours du pétrole ont cependant résisté jusqu’à la décision de l’Arabie saoudite, mi-2014, de défendre sa part de marché plutôt que les prix.

Le monde arabe a besoin d’une refonte du secteur de l’énergie pour mettre fin aux coupures d’électricité

Charles Cormier's picture
Skyline of Dubai with high voltage power supply lines - Philip Lange l Shutterstock.com

Lorsque j’ai commencé à travailler dans la Région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord il y a deux ans, j’ai découvert avec surprise que la région, pourtant dotée de larges ressources énergétiques (production de 30 % du pétrole mondial ; 41 % des gisements de gaz naturels connus ; principaux produits d’exportation : les hydrocarbures), satisfait tout juste la demande intérieure en électricité, en raison de pénuries chroniques en gaz.

Tunisie : face à la radicalisation, la jeunesse fait preuve d’inventivité

Christine Petré's picture
Outside a school in Sidi Bouzid, Tunisia - Christine Petre

Après la fusillade de Sousse, un groupe de jeunes entrepreneurs de Tunis a souhaité aller plus loin que le gouvernement et s’est mobilisé pour inventer des solutions originales contre le terrorisme et la radicalisation. C’est ainsi que la manifestation « Entrepreneurship against terrorism» a vu le jour, qui a réuni une cinquantaine de jeunes pour une journée de réflexion tous azimuts. En petits groupes, tous ont bénéficié d’une formation au leadership, à la création d’entreprise et à des moyens alternatifs de lutte contre la radicalisation.

Un débat vieux comme le monde : pourquoi les personnes âgées sont-elles contre l’immigration ?

Hernan Winkler's picture

La crise en Méditerranée a attisé le rejet des immigrés dans toute l’Europe, ajoutant à la complexité du débat autour des politiques d’immigration. La difficulté d’un consensus sur les questions migratoires saute également aux yeux de quiconque s’intéresse à la politique menée actuellement par les États-Unis en la matière : plutôt qu’un texte commun, le pays a 28 régimes différents, très éloignés les uns des autres en termes d’ouverture et de flexibilité.

En Europe, le problème est aggravé par le vieillissement rapide attendu de la population. Et même si l’immigration ne résoudra pas tous les déboires économiques de la région, des politiques plus ouvertes et plus souples permettraient d’instiller la flexibilité et le dynamisme nécessaires à des économies européennes grisonnantes.

Mais les obstacles ne manquent pas.

Le site banquemondiale.org désormais optimisé pour les appareils mobiles

Christine Montgomery's picture

Si vous visitez régulièrement le portail banquemondiale.org, vous avez sans doute remarqué quelque chose de différent depuis quelques jours, surtout si vous y accédez depuis votre téléphone : les pages sont désormais adaptatives (ou « responsive » en anglais).

En quoi cela est-il important ? Vous ne seriez sans doute pas étonné d'apprendre qu'il y a dans le monde davantage de téléphones portables que de toilettes… Bien qu'environ 22 % seulement des visiteurs accèdent au site de la Banque mondiale depuis un appareil mobile à l'heure actuelle, ce chiffre a connu une hausse exponentielle au cours des dernières années. Plus de la moitié de nos visiteurs mobiles sont originaires d'un pays en développement, où les téléphones mobiles s'imposent progressivement comme le premier mode d'accès à Internet.

Pourquoi investir dans les routes tunisiennes est-il bien plus important aujourd’hui ?

Vickram Cuttaree's picture
Highway Tunis-Béja - By DrFO.Jr.Tn l Wikimedia Commons

Pour ceux qui connaissent ce pays, il existe deux « Tunisies » : l’une est dite pauvre et la seconde, plus riche.  La ville côtière de Sousse, par exemple, est parmi les principaux centres économiques du pays. Kairouan en revanche, dans la région du Centre-Ouest, affichait en 2013 un taux de chômage de 15 % et un taux de pauvreté de 32 % sans oublier qu'elle a été le théatre de fréquentes manifestations de frustration populaire.

D’où viennent les pneus et pourquoi ? Regards sur le commerce informel en Tunisie

Lotfi Ayadi's picture
Philip Lange l Shutterstock.com

A l’heure où le gouvernement a légitimement déclaré une bataille féroce contre la contrebande, il existe très peu d’études expliquant, chiffres à l’appui les raisons qui ont conduit à l’expansion de ce phénomène. 

La reconstruction des communautés d’Iraq : une responsabilité partagée

Ibrahim Dajani's picture
kisa kuyruk / Shutterstock.com -  Streets of Iraq and daily life in Najaf, Iraq

Ces dernières années, l’insécurité en Iraq s’est tellement dégradée qu’elle touche presque tous les aspects de la vie quotidienne, donnant naissance à l’une des crises humanitaires les plus graves de l’histoire contemporaine. Selon le Conseil norvégien pour les réfugiés, dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, près de 90 % des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays résident en Iraq ou en Syrie. Rien qu’en Iraq, 2,3 millions de personnes fuient la menace de Daech (également connu sous le nom d’État islamique). Le Bureau des droits de l’homme des Nations Unies estime à environ 5,2 millions le nombre de personnes nécessitant une aide humanitaire, pour pourvoir à leurs besoins en nourriture, logement, eau potable, installations sanitaires et éducation.

Le Yémen, de pays d’accueil à pays d’exode

Sabria Al-Thawr's picture

Au cours des deux dernières décennies, le débat sur  l’asile au Yémen était centré sur la situation de centaines de milliers de réfugiés africains qui échappaient au gré des conflits  de la Corne de l’Afrique pour trouver refuge dans l’un des pays les plus pauvres de la péninsule arabique, aggravant ainsi des conditions économiques déjà fragiles. 

Pages