Syndicate content

Amérique latine et Caraïbes

État des lieux à Haïti et enjeu de la résilience aux catastrophes

Rachel Kyte's picture

Disponible en English

Rachel Kyte à Haïti pour évalier les enjeux de la résilience aux catastrophes. Photo: PNUD Haïti Depuis le haut d’un bâtiment abandonné, sur une base aérienne désaffectée, nous surplombons les environs. Sur la droite, une mer de cabanes miséreuses, serrées les unes contre les autres. Sur la gauche, une étendue de béton fissuré, avec, de-ci de-là, une cabane isolée.

Cette zone à gauche qui est en train de se vider est le résultat d’efforts fructueux. Plus de trois ans après le terrible séisme qui a dévasté une grande partie de Port-au-Prince, à Haïti, des aides locatives ont permis aux familles de quitter rapidement les camps pour de vrais logements.

Les jeunes en première ligne du mouvement anti-corruption

Disponible en : English, Español

Ce billet, publié initialement sur le site de l'Institut de la Banque mondiale (WBI), a été rédigé par Joseph Mansilla et Boris Weber.

jeunes contre la corruption. Photo: © Bunga Manggiasih/GYAC Jiwo Damar Anarkie est indonésien et il a cofondé une ONG pour sensibiliser à la corruption dès le plus jeune âge (Future Leaders for Anti-Corruption ou FLAC) : il se rend dans les écoles élémentaires du pays pour inculquer l’intégrité aux enfants grâce à des spectacles de marionnettes.

« Ils sont très jeunes, encore à l’âge où l’on peut modeler le caractère. Raconter des histoires est l’un des moyens les plus efficaces d’y parvenir », explique le jeune homme.

Doubler la mise pour le développement de la petite enfance en Amérique latine et aux Caraïbes

Keith Hansen's picture

L’Initiative en faveur de la petite enfance, née de l’union des forces de la Banque mondiale, de la fondation ALAS et de l’artiste Shakira, fête cette année ses deux ans. Grâce à ce programme, des millions enfants de la région connaissent eux aussi des anniversaires plus joyeux.

Fuite des cerveaux et envois de fonds

Saadia Iqbal's picture

Fuite des cerveauxDans le monde, près de 190 millions de personnes vivent hors de leur pays d’origine. Connu sous le nom de « migration internationale », ce phénomène est à la fois une cause et une conséquence de la mondialisation. Les gens quittent leurs pays pour plusieurs raisons, généralement pour améliorer leurs conditions de vie et celles de leurs familles.