Syndicate content

événement

Les jeunes en première ligne du mouvement anti-corruption

Disponible en : English, Español

Ce billet, publié initialement sur le site de l'Institut de la Banque mondiale (WBI), a été rédigé par Joseph Mansilla et Boris Weber.

jeunes contre la corruption. Photo: © Bunga Manggiasih/GYAC Jiwo Damar Anarkie est indonésien et il a cofondé une ONG pour sensibiliser à la corruption dès le plus jeune âge (Future Leaders for Anti-Corruption ou FLAC) : il se rend dans les écoles élémentaires du pays pour inculquer l’intégrité aux enfants grâce à des spectacles de marionnettes.

« Ils sont très jeunes, encore à l’âge où l’on peut modeler le caractère. Raconter des histoires est l’un des moyens les plus efficaces d’y parvenir », explique le jeune homme.

Hackathon pour l’assainissement à Dakar du 1er au 2 décembre 2012

Liviane Urquiza's picture

Disponible en Español

Hackathon mondial de l'eauYouThink!

L’an dernier, la Banque mondiale et plusieurs partenaires ont organisé le premier hackathon* mondial de l’eau (site en anglais) destiné à encourager les experts de l’eau et des TIC à réfléchir ensemble à des solutions originales pour remédier à la crise de l’eau dans le monde. Plus de 500 « geeks » de l’informatique ont participé dans 10 villes à travers le monde. À Londres, des experts ont mis au point un système permettant aux Tanzaniens de signaler des problèmes d’approvisionnement en eau à l’aide de messages SMS, tandis qu’à Dar es Salaam, les étudiants sont mis à contribution pour établir des plans des rues, des réseaux d’égouts et des systèmes d’éclairage en vue d’un projet d’aménagement urbain, fournissant ainsi une plateforme pour la consultation des populations et un espace de concertation sur le développement entre décideurs et citoyens.

Grâce à un concours, de jeunes Japonais envoient des messages d’espoir au monde entier

Ravi Kumar's picture

Disponible en English, Español

Concours de slogan Japon
Mayu Muto, à gauche, reçoit le Grand prix de la troisième édition du concours annuel de slogan pour le développement des mains de Kazushige Taniguchi, représentant de la Banque mondiale à Tokyo.

« Nous ne laisserons pas la pauvreté compromettre votre avenir »

Telle est la traduction en français du slogan de Mayu Muto, lauréate du Grand prix du troisième concours de slogan pour le développement, parrainé par le bureau de la Banque mondiale à Tokyo.

Pour Mayu, la pauvreté ne doit pas dicter l’avenir de quiconque. Elle l’a fait savoir dans son discours de remerciement en japonais, remarquable, prononcé samedi en tout début d’après-midi lors de la cérémonie de remise des prix par Kazushige Taniguchi, représentant de la Banque mondiale. À ses côtés, les trois lauréats des Prix d’excellence d’un concours organisé chaque année à Tokyo pour sensibiliser la jeunesse nippone aux enjeux du développement.

Global Festa à Tokyo : les jeunes font part de leurs idées sur l’environnement et la lutte contre la pauvreté

Ravi Kumar's picture

Disponible en English, Español

Par un après-midi de dimanche pluvieux, des jeunes gens se sont réunis près du stand de la Banque mondiale au festival 2012 Global Festa de Tokyo, dans le parc Hibiya. Ils ont émis des idées sur la façon de mettre fin à la pauvreté dans le monde, en ajoutant une carte postale aux quelques centaines qui émaillaient déjà un mur de l’exposition.

La participation des jeunes au Sommet international des coopératives

Liviane Urquiza's picture

Participation des jeunes au Sommet internationale des coopératives 2012 Québec

Youthink! a rencontré Stéphanie Guico, chargée du Programme « Futurs leaders coopératifs » dont le but est d'encourager la participation des jeunes employés et dirigeants de coopératives (âgés entre 20 et 35 ans) durant le Sommet international des Coopératives qui se déroulera du 8 au 11 octobre 2012, dans la ville de Québec (Canada).

Coopératives et développement : un secret de Polichinelle

Liviane Urquiza's picture

coopératives et jeunes leaders du développement

Saviez-vous que les coopératives à l'échelle mondiale c'est près d'un milliard de membres et 100 millions d'emplois ? (source : Alliance coopérative internationale)

C'est aussi un soutien majeur pour des travailleurs vulnérables, notamment des femmes, à qui elles offrent des opportunités de s'exprimer, de se faire entendre, de se protéger contre un ensemble de risques et d'investir dans des projets qui profiteront à leur communauté.

Les coopératives sont en effet un acteur clé du développement social et économique à travers le monde. Et pourtant il semble que peu de gens connaissent leur fonctionnement et leur rôle.

On entend beaucoup parler du rôle que jouent les gouvernements, le secteur privé, les institutions internationales, les ONG (Organisations non-gouvernementales), les associations et les fondations… mais pourquoi ne parle-t-on jamais des coopératives ? Il est grand temps de changer ça, et c'est ce qu'a voulu faire l'ONU en décrétant que 2012 serait l'Année internationale des coopératives.

Le romancier Yasmina Khadra répond à vos questions

Liviane Urquiza's picture

Yasmina Khadra interview facebook
Du 12 décembre 2011 au 2 janvier 2012, sur Facebook, Youthink! a recueilli les questions que vous souhaitiez poser à Yasmina Khadra, auteur incontournable de la littérature francophone (plus de 500 000 exemplaires vendus en France rien que pour l'année 2008 avec son roman Ce que le jour doit à la nuit), connu dans le monde entier (ses ouvrages sont édités en 33 langues différentes dans plus de 40 pays) pour ses romans engagés en faveur du développement de la paix et de la démocratie en Afrique et au Moyen-Orient.

Une année pour encourager les dirigeants de demain

Liviane Urquiza's picture

Année internationale de la jeunesse 2011
Comment les jeunes peuvent-ils répondre aux défis qui se posent aujourd’hui ainsi qu’à ceux qui se poseront demain ? Comment la prochaine génération de dirigeants et de citoyens pourra-t-elle améliorer les conditions de vie des plus pauvres tout en veillant à l’équilibre de l’économie mondiale ? Comment faire en sorte que chaque jeune trouve sa place en tant que citoyen dans l’ère de la mondialisation et des nouvelles technologies ?