Syndicate content

Finances et développement du secteur financier

Le printemps arabe : opportunité d'inclusion financière ?

Disponible en English

Par Mayada El-Zoghbi, Michael Tarazi et Nadine Chehade.

Crédit photo : Yavuz SaryildizLa fin de l’année 2011 a été incontestablement une époque cruciale dans le monde arabe avec les premiers soulèvements enregistrés en Tunisie et en Égypte, qui se sont ensuite étendus à la Libye, au Yémen et à la Syrie. L'année 2012 a suscité de grandes attentes dans le sillage du renversement des anciens régimes et de leur remplacement par de nouveaux gouvernements apportant avec eux l'espoir de sociétés plus équitables et d'opportunités accrues pour tous, notamment pour le grand nombre de jeunes de la région.

Les nouveaux gouvernements s'emploient, non sans mal, à entreprendre des réformes, face aux attentes d'une rue désormais revendicatrice et agitée, tout en essayant de faire naître des démocraties dans une région qui a encore beaucoup à découvrir de la vie démocratique. Le moins que l'on puisse dire est que l'année 2012 a été riche en rebondissements. Mais peu à peu, des progrès apparaissent sur de nombreux fronts – politique, économique et judiciaire. Au premier plan de ces réformes figure la nécessaire émergence de mécanismes et de résultats profitant à tous, l'élargissement de l'accès aux services financiers étant de plus en plus considéré comme l'un des éléments qui permettra d'y parvenir.

Comment expliquer la bonne tenue des flux d’IDE vers les pays européens émergents ?

Gallina Andronova Vincelette's picture

Onze des pays les moins prospères de l’Union européenne (Bulgarie, Croatie , Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Roumanie, République slovaque, République tchèque et Slovénie – EU11) continuent d’attirer les investissements directs étrangers (IDE). En 2012, la République tchèque, l’Estonie et la Slovaquie ont bénéficié de niveaux d’IDE analogues à ceux qu’elles enregistraient avant la crise. La Pologne et la Bulgarie ont même affiché une importante hausse des IDE en 2012.

Étant donné les liens financiers et commerciaux étroits qui unissent l’UE-11 au reste de l’Europe, ainsi que l’actuelle récession à double creux dans la zone euro, pourquoi l’UE-11 continue-t-elle d’attirer les IDE ?

Tout ce que vous devez savoir sur la réglementation bancaire dans le monde arabe

Amin Mohseni-Cheraghlou's picture

World Bank | Arne Hoel

On ne manque guère de données en matière de réglementation et de contrôle des banques dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. De fait, depuis un certain nombre d’années, on peut aisément comparer les réglementations en vigueur dans cette région à celles d’autres économies en développement et émergentes, et ce, en grande partie grâce à une initiative de la Banque mondiale.

Participez au concours de photographie 2012 du CGAP

Michael Rizzo's picture

Visitez "Submit your photos" (photocontest.cgap.org) pour essayer de remporter cette année ce concours prestigieux et faîtes connaître la microfinance et l’inclusion financière dans le monde.

Les gagnants reçoivent une publicité considérable et entrent au sein d’un groupe mondial de photographes qui ont en commun les passions jumelles de la photo et de l’expansion de l’accès à la finance des pauvres du monde.

Cette année, avec l’introduction de la catégorie « Prix du public », vous avez encore plus de chances de gagner.

Continuez à lire pour découvrir les autres détails concernant les catégories du concours, les prix qui seront décernés et la façon de participer.

La "croissance inclusive" vue par les citoyens du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord

Elena Ianchovichina's picture

La semaine dernière, j’étais à Abou Dhabi pour un cours organisé conjointement par la Banque mondiale et le Fonds monétaire arabe et consacré aux politiques de croissance inclusive. Le cours était destiné à des décideurs de haut et moyen niveau et des agents de l’État opérant dans les banques centrales et les ministères des finances de seize pays arabes. Mon intervention était programmée juste après le mot d’ouverture et se composait de deux sessions sur les tendances économiques dans la région et les ressorts d’une croissance inclusive.

Comment le marché juge la révolution et les élections égyptiennes

Les élections égyptiennes se sont traduites par des gains modestes à la Bourse du Caire. L’indice EGX 30 a gagné 6 % par rapport au mois de novembre, soit avant les élections, tandis que l’EGX 100 a enregistré une hausse de 1 %.  Le marché apparaît donc prudemment optimiste quant aux inclinaisons libérales du nouveau Parlement.  Avec une progression de 16 %, le secteur des télécommunications sort grand gagnant même si ce succès doit sans doute plus au retour en Bourse d’Orascom — après sa scission — qu’aux élections. 

Maroc, 1er juillet 2011 : la gouvernance et la passation des marchés publics sont inscrites dans la constitution

Laurence Folliot Lalliot's picture

Les événements survenus dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ont souvent fait l’objet d’une intense couverture médiatique, mais l’un d’entre eux demeure jusqu’ici relativement méconnu : l’inscription de la gouvernance et d’une disposition portant spécifiquement sur la passation des marchés publics dans la constitution marocaine adoptée par voie référendaire le 1er juillet 2011.

Réformer pour relancer l’emploi

Bob Rijkers's picture

Quelles sont les politiques qui peuvent atténuer les pertes d’emplois provoquées par les crises financières ? Dans un article ambitieux présenté dans le cadre de la série des séminaires bimensuels du Bureau de l’économiste en chef pour la région MENA, nos collègues du FMI Davide Furceri, Dominique Guillaume et Lorenzo Bernal-Verdugo fournissent une partie de la réponse à ce qui constitue incontestablement l’une des questions les plus urgentes auxquelles sont confrontés les pouvoirs publics, dans le monde entier.

Entreprenariat social en Égypte: défis et opportunités

Myra Valenzuela's picture

Le niveau élevé de chômage des jeunes au Moyen- Orient et en Afrique du Nord (MENA) a été l’un des principaux déclencheurs des révolutions du printemps arabe. Face à l’urgence de cette situation, le programme Development Marketplace de la Banque mondiale prépare un nouveau concours en Égypte, qui sera lancé début 2012 à l’échelle de tout le pays. Le thème retenu est celui de l’entreprenariat social. Les projets privilégiés seront ceux ayant un fort impact sur la création d’emplois durables, surtout pour les groupes à faible revenu et marginalisés. Les subventions iront en priorité aux initiatives destinées au secteur agricole et aux circuits d’approvisionnement.


Pages