Liliana Diaz (non vérifié)

août 10, 2016

Bonjour, je suis contente de vous lire et de pouvoir communiquer avec vous. Je tiens à vous féliciter en tant que conceptrice des ODD pour cette brillante initiative. Travaillant dans le développement durable depuis plus de 20 ans et colombienne d'origine, je suis fière de rappeler que cette initiative vient d'une femme de mon pays. Je travaille actuellement dans une université au Québec dans laquelle j'ai organisé plusieurs formations pour faire connaître les ODD du plus grand nombre, dont un cours en ligne ouvert qui a rejoint près de dix mille personnes dans plusieurs pays de l'Afrique francophone.
Je partage entièrement la conviction que les ODD constituent une importante opportunité pour créer des synergies permettant une transition vers une société plus viable. Il s'agit bien d'un cadre qui reflète la complexité des enjeux mieux que tout engagement international préalable, et il est également soutenu par un consensus sans précédents. Or, si ces deux réussites constituent des touts majeurs dans le monde des négociations internationales, la bataille actuelle, qui est celle de la mise en oeuvre, se joue sur un autre terrain. On parle beaucoup de l'insuffisance des ressources disponibles pour réaliser l'ensemble des objectifs, et c'est bien un aspect crucial pour la concrétisation des objectifs. Mais cette préoccupation ne devrait pas retarder les actions qui peuvent être menées avec les ressources existantes. Autrement dit, les ODD ne doit pas se limiter aux ressources qui proviennent de l'aide au développement, mais constitue un cadre pour l'ensemble des actions de tous les acteurs de la société. Le fait qu'elle soit universelle en est bien la preuve. Mais il s'agit là d'un projet tellement ambitieux qu'il semble que peu de gens ont saisi encore la portée. En effet, on ne peut pas dire que l'ensemble des acteurs concernés connaissent même l'existence de ce cadre. De plus, l'exercice de la mise en oeuvre ne conduit pas nécessairement à un partage de l'information et de la prise de décision sur la priorisation des actions publiques et des investissements, mais risque de se limiter à un autre exercice de conformité aux exigences internationales. Je me questionne donc sur comment transférer le succès du terrain des négociations internationales au terrain de la concrétisation de la démocratie et de la justice sociale, avec les enjeux qu'elles comportent. Voilà pourquoi je fais ici un appel à des efforts majeurs de diffusion pour que TOUT LE MONDE S'APPROPRIE LES ODD. Merci de partager des outils pour nous aider à le faire.