La couverture vaccinale contre la rougeole s’établit à 85% dans le monde

|

Cette page en:


La rougeole est une maladie extrêmement contagieuse, mais on peut la prévenir dans la plupart des cas grâce à la vaccination et à une immunisation généralisée. Officiellement éliminée aux États-Unis en 2000, la maladie est réapparue depuis. Les épidémies de rougeole qui ont sévi cette année aux États-Unis, en Europe et à travers le monde sont la conséquence d’une immunisation insuffisante. Selon des données préliminaires de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de cas de rougeole déclarés dans le monde a bondi de 300 % (a) au cours des trois premiers mois de 2019.
 
À l'échelle mondiale, le taux d’immunisation chez les enfants âgés de 12 à 23 mois a progressé de 69 % en 1992 à 85 % en 2017. Pour autant, 169 millions d’enfants dans le monde n’ont pas reçu la première dose du vaccin contre la rougeole entre 2010 et 2017, soit une moyenne de 21,1 millions d’enfants par an. Selon l’UNICEF, quelque 110 000 personnes, pour la plupart des enfants, sont mortes de la rougeole en 2017.

Membre fondateur de Gavi-l’Alliance du vaccin, le Groupe de la Banque mondiale apporte un soutien vigoureux à la vaccination des enfants (a). Les ressources de l’Association internationale de développement (IDA), son fonds pour les pays les plus pauvres, ont permis, avec le concours de 52 pays donateurs, de vacciner 274 millions d’enfants entre juillet 2011 et juin 2018.
 
Pour parvenir à éradiquer la rougeole, il faut vacciner chaque enfant, où qu’il vive.

Thèmes

Auteurs

Prenez part au débat