Les hommes fument cinq fois plus que les femmes

|

Cette page en:

Ce vendredi 31 mai, c’est la Journée mondiale sans tabac. L’occasion de mettre en lumière quelques tendances sur le tabagisme chez les adultes à travers le monde. Premier fait marquant à l'échelle planétaire : la prévalence tabagique demeure bien plus élevée chez les hommes que chez les femmes. Un homme sur trois est un fumeur quotidien ou occasionnel, contre seulement une femme sur 16 (soit une prévalence de 6 %). En revanche, les femmes sont en général davantage exposées au tabagisme passif et à ses méfaits (a).

Il existe cependant de fortes variations d’une région à l’autre. C’est en Europe et Asie centrale (29 %) que les taux de tabagisme sont globalement les plus élevés, et en Afrique subsaharienne qu’ils sont les plus faibles (10 %). La ventilation par sexe montre des disparités régionales encore plus frappantes. La prévalence du tabagisme chez les hommes varie ainsi de 49 % en Asie de l’Est et Pacifique à 18 % en Afrique subsaharienne. Chez les femmes, elle atteint 31 % en Europe et Asie centrale et 18 % en Amérique du Nord, mais reste limitée à moins de 3 % en Asie du Sud, en Afrique subsaharienne, au Moyen-Orient et Afrique du Nord, et en Asie de l’Est et Pacifique.

Thèmes

Prenez part au débat