Libérer les investissements dans les marchés émergents et les économies en développement

|

Cette page en:


Pour parvenir à atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) d’ici à 2030, il faudra mobiliser chaque année 4 500 milliards de dollars d’investissements et de financements supplémentaires dans les marchés émergents et les économies en développement. Le Groupe de la Banque mondiale vous propose un cours en ligne gratuit intitulé en anglais « Unlocking Investment and Finance in Emerging Markets and Developing Economies (EMDEs) ». L’objectif de cette initiative est de vous permettre d’approfondir vos connaissances sur les efforts et les innovations conduites par les investisseurs internationaux, les banques multilatérales de développement et les responsables publics pour libérer le potentiel d’investissement que recèlent les marchés émergents et les économies en développement, tout en s’attaquant aux défis de développement les plus pressants de notre temps.

Ce cours est organisé sous la direction du Bureau du directeur général et directeur financier du Groupe de la Banque mondiale, de la vice-présidence Financement du développement et du Campus d'apprentissage ouvert (OLC). Il a bénéficié d’un soutien important de la part du gouvernement de la République de Corée.

Un appel à l’action

Ressources internationales et nationales, publiques et privées : des investissements et financements de tous types sont actuellement mobilisés pour atteindre les ODD à l'échéance de 2030, sachant notamment qu’il existe un gisement de 100 000 milliards de dollars correspondant aux actifs gérés par les investisseurs institutionnels.


Le cours débute par une présentation générale des défis et opportunités du financement des ODD. Dans un souci de simplification, il aborde ensuite ce vaste sujet sous quatre angles principaux, assortis d’appels à l’action.

Le premier angle est celui des investisseurs internationaux et nationaux : comment ces acteurs peuvent-ils adopter des pratiques d’investissement durable et augmenter leurs investissements dans les marchés émergents et les économies en développement ? Dans cette partie, le cours se penchera sur la collaboration avec les banques multilatérales de développement et les institutions de financement du développement en vue notamment de réduire le risque d’investissement et de contribuer à créer des marchés financiers durables au service du développement.

Le deuxième angle est celui des pouvoirs publics dans les marchés émergents et les économies en développement : comment peuvent-ils renforcer leurs stratégies de financement nationales ? La clé réside dans une prise en compte systématique de toutes les sources de financement possibles (internationales, nationales, publiques et privées) en recourant à des « cadres de financement intégrés ».

Le troisième angle est celui des professionnels du développement internationaux et nationaux, qui doivent s’ouvrir à de nouvelles approches et à des solutions innovantes, à l’instar des démarches axées sur la maximisation des financements pour le développement et la création de nouveaux marchés.

Enfin, le quatrième angle est celui des acteurs des systèmes financiers internationaux et nationaux : quel rôle les organes de réglementation et de supervision, en particulier, doivent-ils jouer pour créer des marchés financiers durables et inclusifs ?

Ce que les participants retireront de ce cours

L’apport de ce cours en ligne gratuit s’articule autour de cinq axes :

Acquérir des connaissances auprès de leaders et d’experts mondiaux. Le cours s’est entouré de spécialistes et professionnels de premier plan en matière d’investissement et de finance dans les marchés émergents et les économies en développement (télécharger la liste des intervenants [a]). Les participants bénéficieront notamment des enseignements de cinq vice-présidents du Groupe de la Banque mondiale, de la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, et du président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), Suma Chakrabarti.

Accéder aux informations les plus récentes sur les tendances, les innovations et les progrès en cours. Le cours permet d'accéder à des ressources de pointe sur les stratégies d’investissement et de financement, à des outils de diagnostic et à des études et des statistiques sur les possibilités d’investissement et les tendances, mais aussi sur les progrès accomplis en direction des objectifs de financement pour le développement.

Collaborer avec des milliers d’experts du monde entier. Le cours offre une plateforme mondiale pour la collaboration et la résolution de problèmes en rassemblant des milliers d’experts de l’investissement, de la finance, du développement et des politiques publiques.

Participer à un réseau mondial de professionnels. À l’issue du cours, les participants seront invités à participer à un réseau mondial de professionnels de l’investissement et du développement sur LinkedIn.

Obtenir une certification edX du Groupe de la Banque mondiale. Après avoir suivi le cours, les participants pourront obtenir un certificat qui viendra enrichir leur CV et leur profil sur LinkedIn.

65 000 participants depuis 2015

Plus de 16 000 participants originaires de 193 pays ou territoires se sont déjà inscrits au cours. Il faut y ajouter ceux qui ont pris part aux deux sessions précédentes, également organisées avec le concours de la République de Corée, soit en tout 65 000 participants environ depuis 2015. Vous pouvez télécharger ici (a) un échantillon des commentaires recueillis auprès des participants après la première semaine de cours.
 


Un engagement ouvert et massif en faveur de la formation au développement

Depuis sa création, le Campus d'apprentissage ouvert (OLC) du Groupe de la Banque mondiale a vocation à devenir l’une des plateformes de référence pour :

  • la formation au développement international afin d'améliorer l'efficacité des actions entreprises et de mobiliser des financements et des savoirs en faveur du développement ;la sensibilisation aux enjeux mondiaux, régionaux, nationaux et locaux du développement et la diffusion des approches et programmes menés par le Groupe de la Banque mondiale et ses partenaires pour y faire face ;
  • la création de plateformes virtuelles d’échange de connaissances, d’apprentissage et de mobilisation qui permettent de réunir et relier des acteurs mondiaux, nationaux et locaux dans les secteurs public et privé afin de catalyser des financements, des investissements et des savoir-faire en appui au double objectif du Groupe de la Banque mondiale ainsi qu’aux ODD.

Dans ce cadre, le MOOC proposé actuellement est une illustration exemplaire du pouvoir et du potentiel des activités de mobilisation en ligne. Nous espérons approfondir et amplifier à l’avenir cette forme d’engagement à l’échelle mondiale et locale à travers des programmes de ce type.

Le cours se déroule actuellement et prendra la fin la première semaine de juillet. Mais il n’est pas trop tard pour s’inscrire et accéder ainsi à toutes les ressources — en revanche, vous ne pourrez pas obtenir de certificat.

Le prochain MOOC de notre série portera sur l’enjeu crucial de la mutation du travail, auquel était consacrée la dernière édition annuelle du Rapport sur le développement dans le monde du Groupe de la Banque mondiale. Il s’intitulera « The Future of Work: Preparing for Disruption », et nous vous invitons à vous y inscrire dès maintenant pour en savoir plus sur la nécessité capitale, impérieuse et urgente de se préparer à la disruption qui s’annonce.

Auteurs

Sheila Jagannathan

Responsable du Open Learning Campus à la Banque mondiale

Prenez part au débat