Pas si évident de savoir enseigner en école primaire : un rapport pour former de bons enseignants

|

Cette page en:

Disponible également en : English

Des élèves et leur enseignante en classe.
Les systèmes éducatifs très performants s’appuient sur des critères rigoureux pour recruter leurs professeurs afin de s’assurer que seuls les plus qualifiés pénètrent dans une salle de classe.
 
Note de la rédaction : Ce billet de blog a été rédigé par Betsy Brown Ruzzi du National Center on Education and the Economy (NCEE).
 
Doter les enseignants d’une compréhension approfondie des contenus pédagogiques est un gage de réussite dans les écoles primaires qui relèvent des systèmes éducatifs les plus performants. C’est l’une des principales conclusions du rapport Not So Elementary: Primary School Teacher Quality in Top-Performing Systems (a) publié tout récemment par le Center on International Education Benchmarking, un programme relevant du Center on Education and the Economy (a).
 
L’auteur principal de cette étude, Ben Jensen, constate que les systèmes éducatifs les plus performants, comme ceux de la Finlande, du Japon, de Shanghai et de Hong Kong, ont recours à diverses stratégies pour veiller à ce que les enseignants du primaire possèdent des connaissances approfondies et une compréhension aiguë de la manière dont les élèves assimilent ces savoirs fondamentaux — sur lesquels reposent les systèmes éducatifs équitables. Un enseignement et un apprentissage de qualité à l’école primaire constituent une base solide pour les élèves et augmentent leurs chances de réussite tout au long de leur scolarité.
 
Ce travail montre également qu’en misant sur la sélection d’enseignants de grande qualité, la spécialisation dans une matière, la formation initiale chez les enseignants et les dispositifs de formation professionnelle in situ, les systèmes éducatifs les plus performants bâtissent des systèmes de formation aboutis afin de doter le corps enseignant des compétences recherchées. Ces quatre leviers stratégiques, associés à un système éducatif très efficace et bien intégré, sont autant de vecteurs puissants pour améliorer l’apprentissage chez les élèves.
 
La sélection
 
Les systèmes éducatifs les plus performants s’appuient sur des critères de sélection rigoureux pour recruter leurs professeurs afin que seuls les plus qualifiés pénètrent dans une salle de classe. Chacune des instances étudiées par le rapport Not So Elementary a mis sur pied un dispositif de vérification, qui intervient tout au long de la carrière d’un enseignant, à des stades divers.
 
Certains pays, comme la Finlande, placent la barre haut pour l’admission des futurs enseignants dans les institutions de formation, au seuil de leur carrière. Au Japon, on procède à une vérification de la qualité des candidats lors de leur recrutement, sous la forme d’un examen d’embauche. Seuls les mieux notés qui possèdent les connaissances théoriques, les compétences et les dispositions nécessaires pour enseigner au primaire obtiennent un poste.
 
La spécialisation
 
Par spécialisation, on entend que les enseignants du primaire se spécialisent dans une discipline, durant leur formation initiale et continue. Cela peut également se traduire par moins d’heures de cours : au lieu d’enseigner tous les sujets, les professeurs des écoles ont la possibilité d’étudier et d’enseigner un ou plusieurs sujets, comme à Hong Kong et à Shanghai.
 
En Finlande, au Japon et aux États-Unis, les enseignants du primaire sont des généralistes : ils étudient et enseignent toutes les disciplines. Cependant, contrairement à leurs homologues américains, les enseignants finlandais et japonais choisissent au moins une matière principale ou secondaire, dans laquelle ils se spécialisent. Au Japon, les enseignants assurent la formation professionnelle dans la discipline où ils se sont spécialisés.
 
Formation initiale des enseignants
 
Les programmes de formation initiale des maîtres élaborés au sein des systèmes performants ont trois points en commun, si l’on en croit le rapport Not So Elementary.
 
Ils mettent avant tout l’accent sur le contenu que les enseignants enseigneront en primaire. Plutôt que de suivre des cours de mathématiques avancés, par exemple, les professeurs de mathématiques au primaire développent une compréhension aussi fine qu’approfondie des points de mathématiques qu’ils aborderont en classe.
 
Ils privilégient la manière dont les élèves assimilent et comprennent le contenu enseigné, et non les compétences didactiques générales.
 
Enfin, les institutions de formation des enseignants s’attachent à faire coïncider leurs cours et leurs programmes avec les programmes d’enseignement au primaire.
 
Formation professionnelle
 
Dans beaucoup de pays performants, les nouveaux enseignants sont placés en apprentissage auprès de collègues chevronnés lors de la première année, voire des deux premières années de leur carrière. Ce type d’apprentissage approfondi permet aux nouveaux venus d’apprendre autrement leur métier, ce qu’un cursus universitaire traditionnel n’est tout simplement pas en mesure d’offrir. Cependant, l’épanouissement et le perfectionnement des nouveaux enseignants ne s’arrêtent pas là. Les systèmes très performants s’appuient sur des stratégies et des pratiques de formation professionnelle pour accompagner les enseignants tout au long de leur carrière.
 
À Shanghai, la formation professionnelle est avant tout pensée pour développer chez l’enseignant une expertise dans un sujet précis, par le biais d’un mentorat, de recherches et de groupes de préparation de leçons. À Hong Kong, on observe les nouveaux enseignants dans leur classe et ceux-ci peuvent également assister aux cours prodigués par d’autres enseignants expérimentés dans leur spécialité, dans le but de se perfectionner toujours plus face à leurs élèves. Ils prennent ensuite part à des ateliers de réflexion pour mettre en perspective ce qu’ils ont appris auprès de leurs collègues.
 
Une approche systémique
 
Si les systèmes éducatifs performants réussissent à promouvoir un enseignement de qualité au primaire, c’est qu’ils ont une approche systémique de la formation.
 
En Finlande, à Hong Kong, au Japon et à Shanghai, diverses composantes du système stimulent et entretiennent le besoin de se spécialiser dans une matière et de comprendre comment l’apprentissage s’effectue chez l’enfant. Le rapport Not So Elementary décrit comment chacun des rouages s’intègre au sein d’un système (sélection, formation initiale, programme scolaire, organisation scolaire et perfectionnement des enseignants) et fonctionne de manière optimale afin d’accompagner les enseignants et les élèves qui leur sont confiés.
 
Outre ce rapport et le dossier stratégique qui l’accompagne, les chercheurs ont rassemblé des outils authentiques utilisés par les systèmes éducatifs, pour les mettre à disposition des responsables politiques et des praticiens soucieux d’adapter à leur contexte et à leur culture des méthodes éprouvées.
 
Ces supports sont disponibles sur le site web du Center on International Education Benchmarking (a).
 
Vous pouvez suivre l’actualité du Groupe de la Banque mondiale dans le secteur de l’éducation sur Twitter (a) et Flipboard (a).
Thèmes

Auteurs

Prenez part au débat