Syndicate content

Développement urbain

L'émergence d'une classe moyenne en Afrique

Mthuli Ncube's picture
Cette page en : English

Ces 15 dernières années, la forte croissance économique a produit des changements visibles dans toute l'Afrique. Toute personne qui se rend dans des villes africaines ne peut que remarquer qu'une classe moyenne est en train d'émerger sur le continent. Cette classe moyenne (définie comme la part de la population gagnant entre 2 et 20 dollars par jour en 2010) devrait passer de 355 millions d'individus (34 % de la population) à 1,1 milliard (42 % de la population) d'ici 2060. Néanmoins, environ 60 % d'entre eux (autour de 180 millions de personnes) ne sont pas très loin du seuil de la pauvreté : ils forment la « catégorie flottante », composée d'individus gagnant entre 2 et 4 dollars par jour. Ces derniers se trouvent dans une position vulnérable et risquent à tout moment de retomber dans la pauvreté si un choc imprévu survient, par exemple en cas de perte de sources de revenus ou de décès du chef de famille.

La classe moyenne africaine est essentielle à la croissance économique et primordiale pour le développement de la démocratie. Elle va être amenée à jouer un rôle clé dans le rééquilibrage de l'économie africaine. Les dépenses de consommation de la classe moyenne ont atteint un montant estimé à 680 milliards de dollars en 2008, c'est-à-dire quasiment le quart du PIB de l'Afrique. D'ici 2030, ce chiffre devrait atteindre 2 200 milliards de dollars, l'Afrique représentant alors environ 3 % de la consommation mondiale.
Pointing out business processess at ITU-Inveneo ICT Entrepreneurship TrainingSi les ménages de la classe moyenne ont la réputation de beaucoup épargner, ils consacrent tout de même une part de leur budget aux loisirs. Notre analyse (a) montre que les ménages de la classe moyenne sont enclins à dépenser davantage dans les services privés d'enseignement et de santé, ainsi que dans les équipements domestiques comme les téléviseurs et les réfrigérateurs. En plus de bénéficier d'un confort matériel supérieur, les ménages de la classe moyenne sont en général plus heureux et plus optimistes concernant l'avenir que leurs compatriotes plus pauvres.