Syndicate content

monnaie électronique

La finance numérique en Afrique de l’Ouest : mirage ou réalité ?

Estelle Lahaye's picture
 mirage ou réalité ? ©  Philippe Lissac, 2011 CGAP Photo Contest
Au Sénégal, les services de paiement par téléphone mobile sont peu utilisés au sein des populations à faible revenu


​La finance numérique est en plein essor dans les huit pays que compte l’'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Si cet essor suscite beaucoup d'espoirs, la finance numérique étant notamment considérée comme un moyen de promouvoir l'inclusion financière, d'importants obstacles freinent cependant son déploiement dans la région. Quelles solutions ? Quels enjeux ? L’Afrique de l’Ouest peut-elle s’imposer comme un leader en la matière ? Au cours des prochaines semaines, nous publierons une série de billets répondant à ces interrogations. Vos commentaires et idées sont les bienvenus. 

Les canaux de distribution alternatifs électroniques peuvent-il accroître l'inclusion financière en Afrique de l’Ouest? Telle semble être la conviction de la Banque centrale de l’UEMOA qui, dès 2006, publiait une instruction relative à l’émission de monnaie électronique et offrant la possibilité à des établissements non bancaires de devenir émetteurs. Depuis, l'écosystème s'est développé rapidement. Aujourd’hui, il existe 25 services de monnaie électronique et la BCEAO étudie une trentaine de demandes de nouveaux émetteurs de monnaie électronique ou de partenariats pour l'utilisation de solutions de monnaie électronique.