Syndicate content

Données en accès libre : les cas de l’Inde et de l’Ukraine

Dawn Duhaney's picture
Cette page en : English
Ce billet a été rédigé par Dawn Duhaney, de l’Open Data Institute (ODI). 

Lorsqu’on parle d’ouverture et de transparence des institutions, on imagine aisément l’Inde et l’Ukraine aux antipodes. La première est souvent décrite comme la plus grande démocratie du monde (a), avec un régime fédéral qui accorde des droits législatifs et financiers aux régions, tandis que la deuxième, ancienne république de l’Union soviétique, se caractérise par un pouvoir historiquement centralisé.
Tezza Nur Rasika(Indonésie), Marija Kujacic (Serbie), Marco Bani (Italie), Alka Mishra (Inde), Fernando Campagnucci (Brésil), Malick Tapsoba (Burkina Faso), Alexsey Vyskub (Ukraine), Jose Ma Subero (Espagne), Pauline Riordan (Irlande)
Troisième rencontre des chefs de file de l’open data au siège de l’ODI à Londres

De gauche à droite : Tezza Nur Rasika(Indonésie), Marija Kujacic (Serbie), Marco Bani (Italie), Alka Mishra (Inde), Fernando Campagnucci (Brésil), Malick Tapsoba (Burkina Faso), Alexsey Vyskub (Ukraine), Jose Ma Subero (Espagne), Pauline Riordan (Irlande).

Vit-on plus longtemps et en meilleure santé ?

Emi Suzuki's picture
Cette page en : English | العربية | Español

 

Ce billet s’inscrit dans une série d’articles consacrés aux Objectifs de développement durable et aux données issues de l’édition 2016 des Indicateurs du développement dans le monde.

L’incidence et la distribution des maladies graves dans les pays riches et les pays pauvres diffèrent et sont en pleine mutation. Dans les pays à faible revenu, plus de la moitié des décès sont dus à des maladies transmissibles ou à des pathologies maternelles, prénatales ou nutritionnelles. Dans les pays à revenu intermédiaire ou élevé, plus des deux tiers résultent de maladies non transmissibles. Néanmoins, comme les soins et les traitements ciblés s’améliorent dans les pays les plus pauvres, l’incidence de maladies telles que le paludisme et le VIH commence à chuter, tandis que les décès dus aux crises cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux sont à la hausse.

L’Objectif de développement durable n° 3 vise à permettre à tous de vivre en bonne santé et à promouvoir le bien-être de tous à tout âge. L’une de ses finalités est de faire diminuer les décès et les séquelles découlant de maladies non transmissibles et d’accidents. L’une des cibles de cet objectif consiste par exemple à diviser par deux le nombre total de victimes des accidents de la route à l’horizon 2020. Le taux de mortalité lié à la circulation routière était de 27 décès pour 100 000 personnes dans les pays à faible revenu en 2013, soit trois fois plus que dans les pays à revenu élevé. Les pays à revenu intermédiaire enregistrent également des taux élevés en la matière.

Indicateurs du développement dans le monde 2016 : zoom sur trois nouveautés

Neil Fantom's picture
Cette page en : English | 中文 | Español

Nous sommes heureux de vous annoncer la publication de l’édition 2016 des Indicateurs du développement dans le monde (WDI).
 
Avec plus d’un million de téléchargements l’année dernière, les WDI constituent le jeu de données le plus utilisé de notre catalogue de données en libre accès (a). Ils fournissent des statistiques comparables d’un pays à l’autre sur le développement et les conditions de vie dans le monde entier. Vous pouvez :

Graphique : L’évolution des causes de décès dans les pays à faible revenu

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | 中文 | Español


Remarque : les données sont issues des estimations de l’Organisation mondiale de la santé (a) et, comme indiqué dans la méthodologie (PDF) (a), en utilisant la classification des revenus de la Banque mondiale (a) en vigueur en 2014. 

Les principales causes de décès dans le monde évoluent et diffèrent entre pays riches et pays pauvres. Dans les pays à faible revenu, les décès liés à des maladies transmissibles comme le paludisme et le VIH/sida ont chuté, tandis que celles qui sont liées à des maladies non transmissibles comme les accidents vasculaires et le diabète sont à la hausse.

Si les explications de ce phénomène varient, mon collègue Patricio Marquez a récemment consacré un article à la hausse globale du nombre de personnes souffrant de surpoids ou de diabète (a). Il note qu’il ne s’agit pas que d’un problème de riches, ni du monde riche : près de 80 % des diabétiques sont aujourd’hui dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Des évolutions sociales expliquent ce changement : l’urbanisation transforme les régimes alimentaires et les manières de vivre, tandis que le vieillissement de la population se traduit par une détérioration naturelle de l’état de santé général qui fait augmenter les cas de diabète.

La visualisation interactive ci-dessous vous permet d’explorer ces données en profondeur :

Nouvelles données sur les Fonds d’investissement climatiques et leurs résultats

Martin Craig Hall's picture
Cette page en : English | Español | العربية
Les lecteurs de ce blog savent en quoi consiste l’open data : des données légalement et techniquement accessibles qu’on peut utiliser, réutiliser et redistribuer librement. En revanche, ils ne savent peut-être pas que les Fonds d’investissement climatiques (CIF) (a), et leur enveloppe de 8,3 milliards de dollars, déploient, par l’intermédiaire des banques multilatérales de développement, des financements à grande échelle dans 72 pays du monde afin de leur permettre d’introduire des changements porteurs de transformations et de s’engager sur une trajectoire de développement sobre en carbone et résiliente au changement climatique. Ce mois-ci, pour la première fois, les CIF publient des données en libre accès sur les résultats du Fonds pour les technologies propres (CTF) (a) et du Programme de valorisation à grande échelle des énergies renouvelables (SREP) (a). 
 
© Banque mondiale

5 chiffres clés pour la Journée internationale des forêts

Tariq Khokhar's picture
Pour célébrer la Journée internationale des forêts — un écosystème vital pour le climat, l’eau, la santé et les moyens de subsistance — nous nous sommes penchés sur les indicateurs du développement dans le monde 2016, qui seront bientôt dévoilés, en quête d’éléments sur l’évolution du couvert forestier depuis 25 ans.

Dix pays concentrent les deux tiers des forêts de la planète.

Graphique : combien de jours sont nécessaires pour enregistrer un transfert de propriété ?

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | Español



L’indicateur de qualité de l’administration foncière est constitué de quatre indices : la fiabilité des infrastructures, la transparence de l’information, la couverture géographique et la résolution des litiges fonciers. Cet indicateur fournit des informations fiables sur les transferts de propriétés. Les données du rapport Doing Business montrent que les économies où le processus de transfert de propriété est le plus simple, le plus rapide et le moins coûteux sont aussi ceux qui possèdent d'une administration foncière de qualité.

Graphique : dans des entreprises familiales les femmes travaillent le plus souvent sans être rémunérées

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | 中文 | Español

En moyenne dans le monde, 55 % des femmes participent à la population active contre 82 % des hommes. Dans de nombreux pays, les femmes sont également plus susceptibles que les hommes de travailler dans une entreprise familiale, telle qu'un commerce ou une ferme, sans obtenir de rémunération. Consulter le portail de données de la Banque mondiale dédié aux questions d'inégalités hommes-femmes.

Graphique : en moyenne, les destinataires des envois de fonds dans les pays fragiles reçoivent davantage d'argent que ceux des pays non-fragiles

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | 中文 | Español

Le montant des envois de fonds – argent que les émigrés envoient à destination de leur pays d'origine – représente un flux financier plus important que celui de l'aide au développement. Depuis 2000, le montant des envois de fonds par habitant est plus élevé vers les pays fragiles que vers d'autres pays en développement.

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter le rapport de l'OCDE États de fragilité 2015 disponible en ligne, ainsi que notre page thématique dédiée aux migrations et envois de fonds, nos données sur la population et les envois de fonds extraites des Indicateurs sur le développement dans le monde (a). Note : les données utilisées dans le graphique ci-dessus ont été publiées par l'OCDE et peuvent être téléchargées via le lien suivant : http://dx.doi.org/10.1787/888933185242

Pages