Syndicate content

Graphique : La majorité des réfugiés ne vivent pas dans des camps

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | 中文

Environ un quart des réfugiés vivent dans des camps. Ils se concentrent principalement en Afique subsaharienne et en Asie du Sud. Dans d'autres régions, la majorité des réfugiés vivent dans des logements individuels. Les déplacements forcés sont essentiellement et de plus en plus un phénomène urbain, avec des réfugiés qui rejoignent les villes à la recherche de sécurité, d'anonymat, d'un meilleur accès aux services et à des opportunités d'emplois. Pour en savoir plus, consultez les conclusions du nouveau rapport : Déplacements forcés : une crise des pays en développement.

Graphique : les taux d'alphabétisation sont plus élevés chez les 15-24 ans

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | 中文

En 1970, 40 % des personnes âgées de plus de 15 ans étaient analphabètes. Aujourd'hui, ce chiffre est inférieur à 20 %. Le taux d'alphabétisation a augmenté dans toutes les régions, et les taux chez les jeunes de 15-24 ans sont supérieurs à ceux pour l'ensemble des plus de 15 ans, en particulier en Asie du sud, en Afrique et au Moyen-Orient. Consultez les données sur l'alphabétisation des jeunes et l'alphabétisation de l'ensemble des plus de 15 ans, rendez-vous sur donnees.banquemondiale.org. 

Graphique : Dans quelles régions trouve-t-on le plus de jeunes sans emploi ?

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | 中文 | العربية

Un tiers des 1,8 milliard de jeunes dans le monde n’a actuellement pas d’emploi et ne suit ni études ni formation. Sur le milliard de jeunes supplémentaires qui vont arriver sur le marché du travail au cours des dix prochaines années, seuls 40 % devraient pouvoir trouver un emploi qui existe aujourd’hui. L’économie mondiale devra créer 600 millions d’emplois au cours des dix prochaines années rien que pour garder le rythme prévu des taux d’emploi des jeunes. 

Graphique : Les émissions de carbone par personne ont augmenté de 60 % depuis 1960

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | 中文

Le dioxyde de carbone (CO2) représente plus de 80 % des émissions totales de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale, mais seulement 12 % des émissions sont actuellement couvertes par la tarification du carbone. Le Groupe de haut niveau sur le prix du carbone (HLPCP) a appelé la communauté internationale à augmenter ce pourcentage afin d'atteindre 25 % d'ici 2020 et 50 % d'ici une décennie. En savoir plus

Les obstacles au développement : de quelles données dispose-t-on pour les situations de fragilité, conflit et violence ?

Edie Purdie's picture
Cette page en : English | العربية | Español

Cette publication fait partie d’une série de billets consacrés aux Objectifs de développement durable et à l'édition 2016 des Indicateurs du développement dans le monde.

En 2012, plus de 500 000 personnes ont été victimes d’homicides volontaires dans le monde. En 2014, les conflits armés ont tué plus de 100 000 personnes. Les phénomènes de violences et de conflits ont pour effet de saper les efforts de développement, avec le risque d’anéantir rapidement des avancées obtenues de longue lutte, et de lourdes conséquences sociales, économiques et matérielles.

Graphique : Redressement des prix des produits de base

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية



Les prix de l’énergie, incluant le pétrole, le gaz naturel et le charbon, devraient baisser de 16,4 % en 2016 tandis que les cours des produits non énergétiques, tels que les métaux, les minerais, les produits agricoles et les engrais, devraient diminuer de 3,7%. Publié tous les trimestres, le rapport Commodity Markets Outlook de la Banque mondiale fournit une analyse détaillée des marchés des principaux groupes de produits de base.

Graphique : Obstacles auxquels les sociétés font face au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | 中文

L’instabilité politique, la corruption, l’électricité déficiente font partie des principaux obstacles au développement des entreprises au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, selon une enquête à laquelle ont participé plus de 6 000 sociétés de Djibouti, d'Égypte, du Liban, du Maroc, de Tunisie, de Palestine et du Yémen. En savoir plus dans le rapport « Quels sont les obstacles au développement du secteur privé dans la région MENA ? »
 

Graphique : Les populations les plus jeunes sont en Afrique

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | 中文

Un tiers de la population mondiale est âgée de moins de 20 ans. Mais certains pays ont une population plus jeune que les autres. Dans près de 40 pays africains, plus de la moitié de la population a moins de 20 ans. En revanche, dans les 30 pays les plus riches, les moins de 20 ans représentent moins de 20 % de la population.

Nouvelle classification des pays en fonction de leur revenu : actualisation 2016

World Bank Data Team's picture
Cette page en : English | العربية | Español

Tous les 1er juillet, la Banque mondiale revoit sa classification des économies du monde. Cette actualisation repose sur les estimations du revenu national brut (RNB) par habitant pour l’année précédente (calculé avec la méthode dite de « l’Atlas » [a]). Au 1er juillet 2016, les critères sont les suivants : un RNB par habitant inférieur ou égal à 1 025 dollars définit les pays à faible revenu ; un RNB par habitant compris entre 1 026 et 4 035 dollars définit les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure tandis qu’un RNB par habitant compris entre 4 036 à 12 475 dollars définit les pays à revenu intermédiaires de la tranche supérieure ; et un RNB par habitant supérieur ou égal à 12 476 dollars définit les pays à revenu élevé. Ces estimations actualisées sont prises en compte dans les lignes directrices opérationnelles de la Banque mondiale pour déterminer l’éligibilité aux financements de l’institution.

Ce qui a changé

Sur la page de classification des pays, (a), on trouve la liste complète des économies, classées par revenu, par région et par statut (admissibilité à emprunter à la Banque mondiale). Ces tableaux couvrent tous les États membres de la Banque mondiale ainsi que les économies de plus de 30 000 habitants. La classification par région ne fait pas de distinction de revenu. Les termes « pays » et « économie », employés indifféremment, n’impliquent pas nécessairement une indépendance politique mais renvoient à un territoire pour lequel les autorités publient des statistiques économiques ou sociales distinctes. Cliquez ici (a) pour en savoir plus sur les méthodes de classification utilisées par la Banque mondiale. Les versions actualisées de la base de données des Indicateurs du développement dans le monde (a), des données sur le RNB par habitant et sur les regroupements par revenu seront disponibles sur le site donnees.banquemondiale.org à compter du mardi 5 juillet 2016.

ODD n°6 : l’eau et l’assainissement au cœur du développement durable

Stephane Dahan's picture
Cette page en : English | Español | العربية
​​​​​​

Cette publication fait partie d’une série de billets consacrés aux Objectifs de développement durable et à l'édition 2016 des Indicateurs du développement dans le monde.

 

L’eau et l’assainissement sont étroitement liés à de nombreux domaines du développement

Bien que le nombre de personnes ne disposant pas d’une source améliorée d’eau potable ait été divisé par deux dans le monde en 25 ans, les pays les plus pauvres ont bien du mal à fournir des solutions durables d’accès à l’eau et à des installations sanitaires adéquates. En 2015, dans les pays à faible revenu, à peine plus d’un quart de la population bénéficie de telles solutions, contre un peu plus de la moitié dans les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. L’accès à l’eau et à l’assainissement n’est plus aujourd’hui qu’une question de fourniture de service, mais bel et bien un enjeu intimement lié au changement climatique, à la gestion des ressources hydriques ainsi qu’à la pénurie et à la qualité de l’eau.

Pages