Syndicate content

août 2013

Nos parents peuvent-ils collecter des données fiables et récentes sur les prix ?

Nada Hamadeh's picture
Cette page en : English | 中文 | Español | العربية

Depuis quelques années, l’intérêt pour les données haute fréquence sur les prix va croissant. Les grandes tensions économiques récentes – crise alimentaire et envolée des cours de l’énergie notamment – renforcent le besoin de données haute fréquence suffisamment récentes et accessibles librement à tous les utilisateurs. Or, à cause du coût de la collecte de données détaillées à l’échelon infranational, des contraintes entourant leur publication et des délais habituellement constatés avant la diffusion des résultats, les méthodes classiques d’enquête peinent à satisfaire cette demande. Ainsi, alors que les indices des prix à la consommation (IPC) établis dans les pays sont en général publiés tous les mois, les bureaux nationaux de la statistique ne communiquent pas les données de base qui ont permis de les calculer.

 
Crowd sourced price data

DataBank en version multilingue

Reza Farivari's picture
Cette page en : English | Español | العربية

Il y a un an, nous avions publié un billet (en anglais) concernant le lancement d’une nouvelle version de DataBank. Ce système de recherche de données de la Banque mondiale présente plus de 9 000 indicateurs à partir desquels les utilisateurs peuvent créer des rapports personnalisés avec des tableaux, des graphiques et des cartes. Ces rapports mis à jour en temps réel peuvent ensuite être enregistrés, partagés entre utilisateurs et incorporés sous forme de widgets à des sites Web ou à des blogs. Un an plus tard, DataBank s’est internationalisé : son interface est désormais disponible en plusieurs langues pour l’ensemble des bases de données tandis que le contenu des Indicateurs du développement dans le monde (a) est intégralement traduit. Nous avons demandé à Reza Farivari, l’un des « pères fondateurs » de DataBank, également responsable principal de l’information pour l’Initiative sur le libre accès aux données, de nous parler de cet outil et de ce qu’il faut en attendre à l’avenir.