Syndicate content

Luxembourg

Graphique : Ralentissement de la croissance pour les exportateurs de produits de base

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | 中文 | Español

La faiblesse des prix des matières premières, combinée à une faible activité mondiale, continue de générer des conditions difficiles pour l'exportation de produits de base, ainsi que pour les pays émergents et en développement. Selon le nouveau rapport de la Banque mondiale sur les Perspectives pour l'économie mondiale, en 2016, les exportateurs de produits de base ont progressé plus lentement que les importateurs dans ces pays.

Enrayer la propagation du VIH malgré des moyens limités

Clemens Benedikt's picture

Comment les résultats d’une analyse de l’allocation optimale des ressources ont conduit à une refonte des budgets dédiés à la riposte contre le VIH au Bélarus

Confronté à la montée de l’épidémie de VIH mais limité dans ses moyens, le Bélarus doit assurer le traitement d’un nombre record de personnes séropositives et, dans le même temps, continuer de développer ses programmes de prévention. Pour n’importe quel planificateur, cela relève du casse-tête. Les toutes dernières estimations sur l’épidémie au Bélarus illustrent bien l’ampleur du défi, qui ne cesse de s’aggraver : selon l’ONUSIDA (a), le nombre de personnes vivant avec le VIH est passé de 5 600 en 2000 à 35 000 en 2015. Les nouvelles infections ont augmenté, de 1 700 par an en 2000 à 2 600 en 2010, pour à nouveau plus que doubler en 2015, à 5 300.
 
Les autorités se sont attelées au problème complexe de l’allocation des moyens dédiés à la lutte contre le VIH, avec le concours de la Banque mondiale, de l’ONUSIDA, du PNUD et du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. En collaboration avec le Burnet Institute de Melbourne (Australie), notre équipe de recherche a eu recours au logiciel Optima, un modèle mathématique d’analyse de l’évolution de l’épidémie, des programmes et des coûts. Nos travaux ont débuté dès le début de l’année 2015 : un timing capital puisque le pays élaborait son nouveau programme national de prévention du VIH/sida 2016-20 et, parallèlement, sa note de cadrage destinée au Fonds mondial.

Graphique : Combien d'étudiants par enseignant dans le monde ?

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | 中文 | العربية

En Afrique subsaharienne et en Asie du Sud, le nombre d'étudiants par enseignant est plus de deux fois supérieur par rapport à l'Europe et l'Amérique du Nord. Lié à la taille des classes, le ratio élèves-enseignant est souvent utilisé pour comparer la qualité de la scolarité entre les pays.

13 % des émissions globales sont désormais couvertes par le prix du carbone

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | 中文

Remarque: Seuls les ETS (Système d'échange de quotas d'émissions) ou la taxe carbone sont pris en considération dans ce graphique. Les émissions sont exprimées en pourcentage des émissions mondiales de GES en 2012. Les variations annuelles des émissions mondiales, régionales, nationales et sous-nationales de GES ne sont pas représentées dans ce graphique.

Ces dix dernières années, la part des émissions de GES couverte par la tarification du carbone a triplé. En 2016, une quarantaine de juridictions nationales et plus de 20 villes, états et régions, dont sept des dix plus grandes économies du monde, ont rejoint le mouvement visant à donner un prix au carbone. Sept gigatonnes de dioxyde de carbone, soit environ 13 % des émissions mondiales, sont couvertes par un prix du carbone. Lire la suite : State and Trends of Carbon Pricing 2016 (a).

Graphique : La discrimination de genre dans la réglementation des affaires

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | 中文

60% des économies n'ont de législation ni contre la discrimination à l'embauche fondée sur le sexe ni pour l'égalité de rémunération. De telles lois sont plus courantes dans les pays à revenu élevé de l'OCDE, ainsi qu'en Europe et Asie centrale. Assurer l'égalité des sexes est un levier pour rendre les institutions plus représentatives, améliorer la cohésion sociale et accroître la productivité.

Graphique : Le nombre de pauvres continue de diminuer

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | 中文 | العربية

En 2013, on estime que 767 millions de personnes vivent sous le seuil mondial de pauvreté (moins de 1,90 $ par jour). Même si la population mondiale a augmenté, le nombre de pauvres a progressivement diminué. Mais en dépit de ces progrès, plus d'une personne sur dix est considérée comme pauvre. Lire la suite dans le nouveau rapport sur la pauvreté et la prospérité partagée.

Graphique : l’essor des LED sur le marché mondial

Jiemei Liu's picture
Cette page en : English | 中文 | العربية | Español

Comment rester compétitif sur le marché mondial tout en répondant aux impératifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre ? Pour atteindre ce double objectif, il est indispensable que les pouvoirs publics, les entreprises et les consommateurs agissent ensemble, selon un rapport récemment publié par le Groupe de la Banque mondiale et ses partenaires et intitulé A Greener Path to Competitiveness (a). C’est par exemple le cas dans le secteur de l’éclairage, où il s’agit de généraliser l’emploi des LED (diodes à électroluminescence), une technologie qui permet d’économiser l’énergie.

Graphique : les taux d'alphabétisation sont plus élevés chez les 15-24 ans

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | 中文

En 1970, 40 % des personnes âgées de plus de 15 ans étaient analphabètes. Aujourd'hui, ce chiffre est inférieur à 20 %. Le taux d'alphabétisation a augmenté dans toutes les régions, et les taux chez les jeunes de 15-24 ans sont supérieurs à ceux pour l'ensemble des plus de 15 ans, en particulier en Asie du sud, en Afrique et au Moyen-Orient. Consultez les données sur l'alphabétisation des jeunes et l'alphabétisation de l'ensemble des plus de 15 ans, rendez-vous sur donnees.banquemondiale.org. 

Les obstacles au développement : de quelles données dispose-t-on pour les situations de fragilité, conflit et violence ?

Edie Purdie's picture
Cette page en : English | العربية | Español

Cette publication fait partie d’une série de billets consacrés aux Objectifs de développement durable et à l'édition 2016 des Indicateurs du développement dans le monde.

En 2012, plus de 500 000 personnes ont été victimes d’homicides volontaires dans le monde. En 2014, les conflits armés ont tué plus de 100 000 personnes. Les phénomènes de violences et de conflits ont pour effet de saper les efforts de développement, avec le risque d’anéantir rapidement des avancées obtenues de longue lutte, et de lourdes conséquences sociales, économiques et matérielles.

Graphique : Obstacles auxquels les sociétés font face au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | 中文

L’instabilité politique, la corruption, l’électricité déficiente font partie des principaux obstacles au développement des entreprises au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, selon une enquête à laquelle ont participé plus de 6 000 sociétés de Djibouti, d'Égypte, du Liban, du Maroc, de Tunisie, de Palestine et du Yémen. En savoir plus dans le rapport « Quels sont les obstacles au développement du secteur privé dans la région MENA ? »
 

Pages