Suivez les Réunions de printemps du 17 au 23 avril. Posez vos questions à l’avance et recevez un rappel avant chaque événement. Voir le programme

Syndicate content

Éducation

Atlas 2017 des Objectifs de développement durable : un nouvel outil pour le suivi des données et des progrès

World Bank Data Team's picture
Cette page en : English | 中文 | العربية | Español

La Banque mondiale a le plaisir de présenter l’Atlas 2017 des Objectifs de développement durable (ODD) (a). Avec plus de 150 cartes et visualisations de données, cette nouvelle publication (a) montre les progrès accomplis sur la voie de la réalisation des 17 ODD.
 
Cet Atlas fait partie des Indicateurs du développement dans le monde (WDI) (a), notre recueil de statistiques sur le développement et les conditions de vie dans tous les pays du monde. Vous pouvez :

Les 17 ODD (et les 169 cibles associées) sont ambitieux : ils seront difficiles à mettre en œuvre, mais aussi à évaluer. L’Atlas offre l’éclairage des experts de la Banque mondiale sur chacun des ODD.
 

Graphique : une série télé peut-elle modifier les comportements sexuels ?

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | Español

L'éducation par le divertissement, ou édutainment, peut favoriser un changement de comportement positif en s'appuyant sur la force de diffusion des médias de masse. Une étude menée récemment au Nigéria montre que les jeunes qui ont suivi la série TV Shuga sont deux fois plus susceptibles de subir un test de dépistage du VIH et, au contraire, deux fois moins susceptibles d'avoir plusieurs partenaires sexuels sur une même période. Les infections à chlamydia ont également diminué de 58 % chez les jeunes femmes qui ont suivi l'émission. 

Cliquer pour en savoir plus sur l'étude : MTV Shuga.

L’éducation : une priorité de développement à l’échelle mondiale, régionale et nationale

Svetlana Markova's picture
L’éducation figure au premier plan des objectifs de développement durable que se sont fixés les Nations Unies et qui vont guider le programme d’action mondial pour le développement à l’horizon 2030. C’est aussi le thème qu’a choisi la Banque mondiale pour sa prochaine édition du Rapport sur le développement dans le monde. La Banque sonde par ailleurs régulièrement le point de vue d’experts en développement dans le monde entier et, systématiquement, l’éducation s’impose comme un aspect central du développement.

Dans le cadre d’un programme d’enquêtes dédié, la Banque mondiale a ainsi interrogé, ces cinq dernières années, plus de 25 000 leaders d’opinion dans le champ du développement, dans la quasi-totalité de ses pays clients, en tous points du globe. Certains pays ont été sondés à deux voire trois reprises sur la période 2012-2016.
Des représentants des autorités nationales et locales, des agences bilatérales et multilatérales, des médias, du monde universitaire, du secteur privé et de la société civile de pays en développement ont été sollicités pour répondre entre autres à cette question : « Quelle est la priorité de développement majeure dans votre pays ? » [1].

À l’échelon mondial, l’éducation s’impose comme l’une des deux priorités majeures de développement, toutes régions confondues, alors que 57 millions d’enfants dans le monde demeurent non scolarisés [2].

Pourcentage et nombre de leaders d’opinion par région pour lesquels l’éducation est une priorité de développement absolue (123 pays en développement, 2012-2016).

 

Graphique : Combien d'étudiants par enseignant dans le monde ?

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | 中文 | العربية

En Afrique subsaharienne et en Asie du Sud, le nombre d'étudiants par enseignant est plus de deux fois supérieur par rapport à l'Europe et l'Amérique du Nord. Lié à la taille des classes, le ratio élèves-enseignant est souvent utilisé pour comparer la qualité de la scolarité entre les pays.

Graphique : les taux d'alphabétisation sont plus élevés chez les 15-24 ans

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | 中文

En 1970, 40 % des personnes âgées de plus de 15 ans étaient analphabètes. Aujourd'hui, ce chiffre est inférieur à 20 %. Le taux d'alphabétisation a augmenté dans toutes les régions, et les taux chez les jeunes de 15-24 ans sont supérieurs à ceux pour l'ensemble des plus de 15 ans, en particulier en Asie du sud, en Afrique et au Moyen-Orient. Consultez les données sur l'alphabétisation des jeunes et l'alphabétisation de l'ensemble des plus de 15 ans, rendez-vous sur donnees.banquemondiale.org. 

OMD 2 : La nécessité d’accélérer les progrès vers l’éducation primaire pour tous

Hiroko Maeda's picture
Cette page en : English | Español | العربية

Ce billet, qui s’appuie sur les données de l’édition 2015 des Indicateurs de développement dans le monde, est le deuxième d’une série consacrée aux objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).

L’objectif du Millénaire pour le développement n° 2 est d’« assurer l’éducation primaire pour tous ». La mesure et cible unique de cet objectif consiste à « donner à tous les enfants, garçons et filles, partout dans le monde, les moyens d’achever un cycle complet d’études primaires » d’ici à 2015.  

 
Screen Shot 2015-05-19 at 10.52.48 AM.png

Après de modestes avancées dans les pays les plus pauvres, les progrès se sont considérablement accélérés depuis l’an 2000. Il y a quelques années, l’objectif OMD 2 semblait sur le point d’être réalisé. Cependant, depuis 2009, le taux d’achèvement du cycle primaire stagne à 91 % dans les pays en développement.

Seules deux régions, celles de l’Asie de l’Est/Pacifique et de l’Europe/Asie centrale, ont atteint ou sont sur le point d’atteindre l’objectif d’éducation primaire pour tous. La région du Moyen-Orient/Afrique du Nord a régulièrement progressé jusqu’à un taux de 95 % en 2012, qui est également celui de l’Amérique latine et des Caraïbes. L’Asie du Sud a atteint un taux de 91 % en 2009, mais les progrès se sont ralentis depuis. C’est en Afrique subsaharienne que les difficultés sont les plus importantes avec un taux d’achèvement du cycle primaire bien plus faible à seulement 70 % en 2012.

Examiner de plus près les données relatives aux jeunes pour identifier les tendances et les disparités régionales

Hiroko Maeda's picture
Cette page en : English | 中文 | Español | العربية

Alors que l’on célébrait le 12 août dernier la 15e édition de la Journée internationale de la jeunesse, une question m’est venue à l’esprit : de quels types de données disposons-nous sur les jeunes ?
 
Tout d’abord, selon la définition des Nations Unies (a), les jeunes représentent la population âgée de 15 à 24 ans. Ils se situent dans une période de transition entre l'enfance et l'âge adulte. 

« Le champ des possibles que recèle un enfant est le plus passionnant et le plus stimulant qui soit. »
– Ray Wilbur, expert américain (1875-1949)​



​Du fait que cette période (15-24 ans) est plus proche de l'âge adulte que ne l’est l'enfance et qu’elle l’affecte donc plus directement, les données relatives aux jeunes jouent un rôle essentiel : elles peuvent nous aider à mieux anticiper les opportunités et les difficultés qu’ils rencontreront plus tard.

​Où trouve-t-on les plus grandes proportions de jeunes dans le monde ? 
En 2013, les personnes nées entre 1989 et 1998 représentaient 17 % de la population mondiale, c'est-à-dire 1,2 milliard d'individus. Tandis que la population mondiale continue d'augmenter, le nombre de jeunes a quant à lui commencé à diminuer graduellement après avoir atteint un pic en 2010. Dans les pays à revenu élevé, la population jeune a diminué de 6 millions entre 2010 et 2013, ce qui reflète la tendance au vieillissement de la population dans cette catégorie de pays.

Moins de 1 000 jours avant l’échéance des OMD : de nouveaux tableaux de bord pour la dernière ligne droite

Johan Mistiaen's picture
Cette page en : English | Español | العربية

La base de données des indicateurs du développement dans le monde (WDI) rassemble toutes les informations sur la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) dans les pays en développement et par groupements de pays. Ces données servent à établir le Rapport de suivi mondial (GMR), qui propose tous les ans un bilan des progrès accomplis. Un grand nombre de collègues et de chercheurs du monde entier nous contactent chaque semaine pour avoir des précisions sur les performances de telle région, tel pays ou tel secteur vis-à-vis des huit OMD. Ils souhaitent aussi souvent savoir si nous disposons d’éléments permettant de dire si – ou quand – un pays ou une région atteindra tel OMD.

Alors que l’échéance se rapproche – il nous reste moins de 1 000 jours d’ici la date butoir – les initiatives engagées pour l’après-2015 battent leur plein. Face à la demande croissante d’informations additionnelles sur l’analyse et les données sous-tendant le rapport GMR, nous avons mis au point une suite interactive de tableaux de bord d’aide au diagnostic, accessibles à tous (http://data.worldbank.org/mdgs). Le tableau interactif suivant, extrait de cette base de données, résume l’avancement des différents pays (classés par région, niveau de revenu et selon d’autres critères) pour chaque OMD. Une simple sélection, par indicateur et catégorie, permet d’avoir un aperçu graphique des progrès obtenus.