Syndicate content

Énergie

Graphique : La Turquie a multiplié par plus de 30 ses capacités de production électrique

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | 中文



Depuis 1970, les capacités de production d’électricité de la Turquie ont été multipliées par plus de 30, pour atteindre 70 000 MW en mars 2015. Dans un pays qui compte près de 80 millions d’habitants, la demande d’électricité a augmenté d’environ 7 % par an ces dernières années, ce qui nécessite des efforts constants pour développer des sources d’énergie fiables et propres. Depuis le début des années 2000 et grâce à un train de mesures concertées, les autorités s’emploient à répondre à cette demande et, parallèlement, à renforcer les investissements et l’innovation des acteurs privés. Pour en savoir plus.
 

Atlas 2017 des Objectifs de développement durable : un nouvel outil pour le suivi des données et des progrès

World Bank Data Team's picture
Cette page en : English | 中文 | العربية | Español

La Banque mondiale a le plaisir de présenter l’Atlas 2017 des Objectifs de développement durable (ODD) (a). Avec plus de 150 cartes et visualisations de données, cette nouvelle publication (a) montre les progrès accomplis sur la voie de la réalisation des 17 ODD.
 
Cet Atlas fait partie des Indicateurs du développement dans le monde (WDI) (a), notre recueil de statistiques sur le développement et les conditions de vie dans tous les pays du monde. Vous pouvez :

Les 17 ODD (et les 169 cibles associées) sont ambitieux : ils seront difficiles à mettre en œuvre, mais aussi à évaluer. L’Atlas offre l’éclairage des experts de la Banque mondiale sur chacun des ODD.
 

Graphique : l’essor des LED sur le marché mondial

Jiemei Liu's picture
Cette page en : English | 中文 | العربية | Español

Comment rester compétitif sur le marché mondial tout en répondant aux impératifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre ? Pour atteindre ce double objectif, il est indispensable que les pouvoirs publics, les entreprises et les consommateurs agissent ensemble, selon un rapport récemment publié par le Groupe de la Banque mondiale et ses partenaires et intitulé A Greener Path to Competitiveness (a). C’est par exemple le cas dans le secteur de l’éclairage, où il s’agit de généraliser l’emploi des LED (diodes à électroluminescence), une technologie qui permet d’économiser l’énergie.

Faire plus avec moins : évaluer notre consommation et notre production

Edie Purdie's picture
Cette page en : English | Español | العربية

Un tiers de l’énergie produite dans le monde sert à la fabrication d'aliments, dont un tiers se perdra ou sera gaspillé. Or, un quart de ces denrées suffirait à nourrir 870 millions d’êtres humains. « Faire plus et mieux avec moins » impose de satisfaire les besoins essentiels et de favoriser une meilleure qualité de vie tout en réduisant la pollution et les gaspillages nocifs. Il faut aussi mieux utiliser les ressources naturelles. L’Objectif de développement durable (ODD) n° 12 vise des modes de consommation et de production durables.

Nouvelles données sur les Fonds d’investissement climatiques et leurs résultats

Martin Craig Hall's picture
Cette page en : English | Español | العربية
Les lecteurs de ce blog savent en quoi consiste l’open data : des données légalement et techniquement accessibles qu’on peut utiliser, réutiliser et redistribuer librement. En revanche, ils ne savent peut-être pas que les Fonds d’investissement climatiques (CIF) (a), et leur enveloppe de 8,3 milliards de dollars, déploient, par l’intermédiaire des banques multilatérales de développement, des financements à grande échelle dans 72 pays du monde afin de leur permettre d’introduire des changements porteurs de transformations et de s’engager sur une trajectoire de développement sobre en carbone et résiliente au changement climatique. Ce mois-ci, pour la première fois, les CIF publient des données en libre accès sur les résultats du Fonds pour les technologies propres (CTF) (a) et du Programme de valorisation à grande échelle des énergies renouvelables (SREP) (a). 
 
© Banque mondiale

Graphique : quel avenir pour les prix du pétrole ?

Tariq Khokhar's picture

La Banque mondiale abaisse sa prévision de prix pour le pétrole brut à 37 dollars le baril en 2016. Cette révision reflète plusieurs facteurs liés à l’offre et à la demande. À savoir, la reprise des exportations pétrolières iraniennes et une meilleure tenue de la production américaine, ainsi qu'un hiver particulièrement doux dans l’hémisphère Nord et de faibles projections de croissance dans les pays émergents. En savoir plus