Syndicate content

Graphique : qui sont les principaux exportateurs de produits high-tech ?

Erin Scronce's picture
Cette page en : English | العربية | Español | 中文

Alors que les pays développés, comme l'Allemagne, les Etats-Unis et le Japon, étaient en tête des exportations high tech dans le monde en 2015 (notamment les industries aérospaciales, informatiques et pharmaceutiques), plusieurs pays en développement, dont le Mexique, la Malaisie et les Philippines, comptaient également parmi les leaders mondiaux dans ce domaine. 

Explorez TCdata360, la nouvelle base de données du Groupe de la Banque mondiale, pour en savoir plus sur le commerce et la compétitivité. Exploitez les données et outils disponibles et partagez vos créations sur Twitter avec le hashtag #TCdata360.

Graphique : Ralentissement de la croissance pour les exportateurs de produits de base

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | 中文 | Español

La faiblesse des prix des matières premières, combinée à une faible activité mondiale, continue de générer des conditions difficiles pour l'exportation de produits de base, ainsi que pour les pays émergents et en développement. Selon le nouveau rapport de la Banque mondiale sur les Perspectives pour l'économie mondiale, en 2016, les exportateurs de produits de base ont progressé plus lentement que les importateurs dans ces pays.

Enrayer la propagation du VIH malgré des moyens limités

Clemens Benedikt's picture

Comment les résultats d’une analyse de l’allocation optimale des ressources ont conduit à une refonte des budgets dédiés à la riposte contre le VIH au Bélarus

Confronté à la montée de l’épidémie de VIH mais limité dans ses moyens, le Bélarus doit assurer le traitement d’un nombre record de personnes séropositives et, dans le même temps, continuer de développer ses programmes de prévention. Pour n’importe quel planificateur, cela relève du casse-tête. Les toutes dernières estimations sur l’épidémie au Bélarus illustrent bien l’ampleur du défi, qui ne cesse de s’aggraver : selon l’ONUSIDA (a), le nombre de personnes vivant avec le VIH est passé de 5 600 en 2000 à 35 000 en 2015. Les nouvelles infections ont augmenté, de 1 700 par an en 2000 à 2 600 en 2010, pour à nouveau plus que doubler en 2015, à 5 300.
 
Les autorités se sont attelées au problème complexe de l’allocation des moyens dédiés à la lutte contre le VIH, avec le concours de la Banque mondiale, de l’ONUSIDA, du PNUD et du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. En collaboration avec le Burnet Institute de Melbourne (Australie), notre équipe de recherche a eu recours au logiciel Optima, un modèle mathématique d’analyse de l’évolution de l’épidémie, des programmes et des coûts. Nos travaux ont débuté dès le début de l’année 2015 : un timing capital puisque le pays élaborait son nouveau programme national de prévention du VIH/sida 2016-20 et, parallèlement, sa note de cadrage destinée au Fonds mondial.

3 graphiques pour savoir ce que les leaders d’opinion du monde entier pensent du changement climatique 

Jing Guo's picture
Cette page en : English | العربية | Español

Début novembre, près de 200 pays se sont réunis à la conférence des Nations Unies sur le changement climatique (la COP22), à Marrakech, pour réaffirmer leur engagement à mettre en œuvre l’accord de Paris. Alors que l’enjeu de la COP21 était la signature de cet accord, celui de la COP22 concerne la prochaine étape cruciale qui permettra de passer des déclarations d’intention à l’action.

Le Groupe de la Banque mondiale a mis en place un programme annuel de sondages (a) auprès d’environ 10 000 acteurs influents au sein du gouvernement, du parlement, du secteur privé, de la société civile, des médias et des milieux universitaires d’une quarantaine de pays en développement. Ces enquêtes permettent notamment de suivre l’évolution de l’opinion en matière de changement climatique, avant et après l’accord historique signé à Paris. Grâce aux informations recueillies, on peut mieux appréhender le contexte dans lequel s’inscriront vraisemblablement les efforts destinés à appliquer l’accord.
 
Les graphiques ci-après donnent un aperçu de l’état d’esprit des leaders d’opinion (dans le monde en développement). Il en ressort globalement que les préoccupations à l’égard du changement climatique se sont nettement accentuées au cours des quatre dernières années. Même si, dans nombre de pays, un pourcentage relativement plus élevé des leaders d’opinion considère l’éducation, la gouvernance ou la sécurité alimentaire comme une priorité pour le développement, la lutte contre le changement climatique est manifestement une préoccupation grandissante depuis 2015.



 

Graphique : Combien d'étudiants par enseignant dans le monde ?

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | 中文 | العربية

En Afrique subsaharienne et en Asie du Sud, le nombre d'étudiants par enseignant est plus de deux fois supérieur par rapport à l'Europe et l'Amérique du Nord. Lié à la taille des classes, le ratio élèves-enseignant est souvent utilisé pour comparer la qualité de la scolarité entre les pays.

Graphique : Quelles sont les 9 principales destinations touristiques dans le monde ?

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | 中文 | العربية

Plus d'un milliard de touristes voyagent chaque année. Le tourisme contribue à réduire la pauvreté, à stimuler la croissance économique, à construire le progrès social et à assurer la paix. Au cours des vingt dernières années, les principales destinations touristiques du monde ont continué de concentrer une partie importante du tourisme international, mais la part du revenu lié au tourisme dans les pays à revenu faible et moyen a augmenté. Pour en savoir plus sur les données relatives au tourisme international, je vous invite à consulter ce blog (a). 

2,4 milliards de personnes n'ont pas accès à des toilettes

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | 中文

Selon l’ONU, 2,4 milliards de personnes vivent sans installations sanitaires améliorées et un milliard d’entre eux sont obligés de déféquer en plein air. L’assainissement est pourtant un facteur clé de développement. De mauvaises conditions d’hygiène et d’assainissement sont chaque année à l’origine de maladies, telles que la dysenterie qui peut engendrer des retards de croissance et des problèmes de malnutrition chez l’enfant. Read more about World Toilet Day
 

13 % des émissions globales sont désormais couvertes par le prix du carbone

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | 中文

Remarque: Seuls les ETS (Système d'échange de quotas d'émissions) ou la taxe carbone sont pris en considération dans ce graphique. Les émissions sont exprimées en pourcentage des émissions mondiales de GES en 2012. Les variations annuelles des émissions mondiales, régionales, nationales et sous-nationales de GES ne sont pas représentées dans ce graphique.

Ces dix dernières années, la part des émissions de GES couverte par la tarification du carbone a triplé. En 2016, une quarantaine de juridictions nationales et plus de 20 villes, états et régions, dont sept des dix plus grandes économies du monde, ont rejoint le mouvement visant à donner un prix au carbone. Sept gigatonnes de dioxyde de carbone, soit environ 13 % des émissions mondiales, sont couvertes par un prix du carbone. Lire la suite : State and Trends of Carbon Pricing 2016 (a).

Graphique : La discrimination de genre dans la réglementation des affaires

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | العربية | 中文

60% des économies n'ont de législation ni contre la discrimination à l'embauche fondée sur le sexe ni pour l'égalité de rémunération. De telles lois sont plus courantes dans les pays à revenu élevé de l'OCDE, ainsi qu'en Europe et Asie centrale. Assurer l'égalité des sexes est un levier pour rendre les institutions plus représentatives, améliorer la cohésion sociale et accroître la productivité.

Graphique : Le nombre de pauvres continue de diminuer

Tariq Khokhar's picture
Cette page en : English | 中文 | العربية

En 2013, on estime que 767 millions de personnes vivent sous le seuil mondial de pauvreté (moins de 1,90 $ par jour). Même si la population mondiale a augmenté, le nombre de pauvres a progressivement diminué. Mais en dépit de ces progrès, plus d'une personne sur dix est considérée comme pauvre. Lire la suite dans le nouveau rapport sur la pauvreté et la prospérité partagée.

Pages